amazon disney

Affiche Les aventures de Bernard et Bianca Disney Poster The rescuers

Fiche technique.

Réalisateurs : Wolfgang Reitherman, Art Stevens et John Lounsbery.
Scénaristes : Larry Clemmons, Ken Anderson, Frank Thomas, Vance Gerry, David Michener, Ted Berman, Fred Lucky, Dick Sebast et Burny Mattinson.
Producteur: Wolfgang Reitherman.
Compositeur : Artie Butler.
Société de production : Walt Disney Productions.
Distributeur : Buena Vista Distribution Company.
Sortie USA : 22 Juin 1977.
Sortie française : 30 Novembre 1977.
Titre original : The Rescuers.
Durée : 1h17.
Budget : 7,5 million de dollars.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 71 millions de dollars.
Entrées françaises : 7 229 087 entrées.

Résumé.

Alors que se tient la réunion de SOS Société, sorte d’ONU pour souris, il est décidé que Bianca, représentante de la Hongrie ira secourir la jeune Penny qui a envoyé une bouteille à la mer. Elle choisit Bernard le concierge comme accompagnateur. Tous deux partiront à la recherche de la jeune fille qui se trouve séquestrée par Médusa.

Univers.

Achats.

Casting.

Bernard : Bob Newhart (VF : Roger Carel).
Bianca : Eva Gabor (VF : Béatrice Delfe).
Penny : Michelle Stacy (VF : Aurélia Bruno).
Medusa : Geraldine Page (VF : Perrette Pradier).
Orville : Jim Jordan (VF : Francis Lax).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Le film est une adaptation des livres de Margary Sharp, deux en particulier : The Rescuers (1959) et Miss Bianca (1962), il y a normalement une série de neuf bouquins. Il aura fallu quatre ans de production avant que le film sorte sur grand écran.

Rufus ressemble fortement à l’animateur qui l’a créé, Ollie Johnston. Orville l’albatros doit son nom à un des frères Wright, aviateur (dont on retrouve l’histoire dans le film Victoire dans les Airs). Si Bianca est hongroise, c’est en hommage à la personne faisant sa voix qui vient de Hongrie. La libellule s’appelle Evinrude tout comme le nom d’un fabricant de moteurs de bateaux. Au début, la méchante aurait pu être Cruella d’Enfer, mais finalement, l’animateur ayant conçu Cruella créa Médusa, qui fut gardée pour incarner ce rôle.

bernard personnage aventures bernard bianca pays kangourous disney film

Ce film réunit à la fois l’ancienne et la nouvelle génération d’animateurs : on retrouve quelques uns des « Nine Old Men », les Neuf Sages qui étaient là dès le début des années Disney comme Milt Kahl, Ollie Johnston, Wolfgang Reitherman ou Frank Thomas. Ils sont accompagnés de la future génération d’animateurs : John Pomeroy (Pocahontas, une Légende Indienne ou Fantasia 2000 pour ne citer qu’eux), Don Bluth (Rox et Rouky), Ron Clements (Taram et le Chaudron Magique, La Petite Sirène, Hercule, La Princesse et la Grenouille) et Glen Keane (Le Noël de Mickey, Raiponce).

13 ans plus tard, une suite sera créée : Bernard et Bianca au Pays des Kangourous.

Notre critique de Les aventures de Bernard et Bianca.

Les Aventures de Bernard et Bianca marque la fin d’une ère à succès des studios Disney avant l’arrivée douze ans plus tard de La Petite Sirène.
Ce film est à la fois très attachant et dur par certains aspects. Ses personnages nous touchent énormément : tout d’abord nous avons la chic Miss Bianca, ambassadrice de son pays, venant de la haute société et avec un grand cœur. Face à elle il y a Bernard, simple concierge, qui n’aspire pas à de grandes choses, mais qui ne dit pas non pour aider son prochain. Les différences entre les deux sont censées les éloigner mais les rapprochent finalement nous faisant sourire au passage. Les deux compères volent littéralement au secours de Penny grâce à Orville, albatros qui fait office d’avion et qui par ses petites maladresses nous le rend amical, sans pour autant nous donner envie d’être passager de son vol. Ils rejoignent donc Penny, une jeune fille orpheline qui ne désire qu’une seule chose, être adoptée.
bianca personnage aventures bernard bianca pays kangourous disney filmMais au lieu de cela, elle est enrôlée par Médusa dans le fin fond du bayou afin de trouver un splendide diamant, sans possibilité de retour avant qu’il ne soit découvert. Penny est très mignonne, toujours accompagnée de son ours en peluche Teddy, elle essaye de satisfaire tout le monde mais n’en démontre pas moins un sacré caractère et la voir vivre une enfance maltraitée nous fait forcément mal au cœur. Médusa est une méchante par excellence, terrifiante à souhait que ce soit physiquement (sur-maquillée et mal maquillée surtout, qui donne l’impression d’être une femme n’assumant pas son âge au vu de sa tenue, on dirait une vieille pin-up rabougrie) ou au niveau de son attitude (elle est prête à exploiter une jeune demoiselle innocente à une fin personnelle, la richesse). Elle est accompagnée de Néron et Brutus, deux crocodiles qui empêchent Penny de s’échapper à chaque fois, ainsi que de M. Snoops, son partenaire en affaires qui souhaite tout autant qu’elle la découverte du diamant. De nombreux personnages apparaissent au fil de l’histoire, ils sont tous aussi sympathiques les uns que les autres et apportent la touche d’humour nécessaire.Les premières images du film, le prologue, sont des toiles peintes avec de superbes couleurs, un magnifique travail des dessinateurs. Ensuite les couleurs sont plus sombres mais bien dans le thème de l’histoire et cela permet de créer une atmosphère suffisamment pesante.penny personnage bernard bianca disney film

En 1978, le film reçut l’Oscar de la meilleure chanson originale pour Someone’s waiting for you chanson que l’on entend quand Penny désespère de trouver quelqu’un pour l’aider et pour l’aimer. Il n’y a pas de nombreuses chansons dans le film mais mieux vaut la qualité à la quantité.

Les Aventures de Bernard et Bianca traite en arrière-fond de la maltraitance des enfants et rien que pour cela il nous émeut, les personnages étant en plus très attachants. Heureusement, l’histoire est allégée grâce à certains personnages et comme toujours, tout est bien qui finit bien.