amazon disney

Affiche Poster super noël santa clause disney

Fiche technique.

Réalisateur : John Pasquin.
Scénariste : Leo Benvenuti, Steve Rudnick.
Producteur: Brian Reilly, Jeffrey Silver.
Compositeur : Michael Convertino.
Société de production : Walt Disney Pictures, Hollywood Pictures, Outlaw Productions.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 11 novembre 1994.
Sortie française : 6 décembre 1995.
Titre original : The Santa Clause.
Durée : 1h37.
Budget : 22 millions de dollars.
Recette mondiale : 189,8 millions de dollars.
Recette USA : 144,8 millions de dollars.
Entrées françaises : 865 736 entrées.

Résumé.

A la veille de Noël, Scott Calvin va assister au décès du Père Noël. Il va alors prendre sa place pour faire plaisir à son fils et se prend au jeu le temps d’une soirée. Très vite, son apparence se met à changer. Il va devoir accepter son nouveau rôle et découvrir un tout nouveau monde.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting.

Scott Calvin / le Père Noël : Tim Allen (VF : Nagui).
Charlie Calvin : Eric Lloyd (VF : Dimitri Rougeul).
Laura Miller : Wendy Crewson (VF : Caroline Chantolleau).
Neal Miller : Judge Reinhold (VF : Inconnue).
Bernard : David Krumholtz (VF : Valentin Merlet).
Judy : Paige Tamada (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Super Noël est le premier film d’une trilogie. Il est suivi par Hyper Noël et Super Noël 3 : Méga Givré.

A l’origine, le film devait être sous le label Hollywood Pictures. Après de bons retours auprès des enfants, le film a basculé chez Walt Disney Pictures, tout en gardant le label d’origine dans la promotion.

Tim Allen a pris du poids pour incarner le personnage en se nourrissant de lait et de biscuits.

Image super noël santa clause disney

Le personnage de Scott Calvin a été écrit à la base pour Bill Murray. Ce dernier refusa le rôle car cela ne correspondait pas trop à son humour. Robin Williams, Mel Gibson, Jeff Bridges, Michael Keaton et Tom Hanks ont également été envisagés.

Une polémique est née lors de la sortie d’origine de Super Noël. A un moment, le personnage de Tim Allen mentionne un numéro de téléphone : 1-800-SPANK-ME. Il faut savoir qu’au cinéma, les numéros de téléphone sont en général fictifs et ils en existent même certains qui sont destinés uniquement pour le cinéma. Une spectatrice décide d’appeler ce numéro par curiosité et se rend compte que c’est une ligne de sexe. Il faut attendre 1997 pour que Disney s’en rende compte après plusieurs plaintes et que les studios suppriment la scène pour la sortie en DVD. Ils ont même racheté le numéro afin de faire fermer le service.

Image super noël santa clause disney

A différents endroits du film, nous pouvons apercevoir des elfes dans notre monde, comme s’ils surveillaient les agissements de Scott : au début du film (une petite fille qui regarde la vitrine), au restaurant (le petit garçon avec une écharpe rouge), dans la classe (le petit garçon derrière la table de Charlie), au parc lors d’une marche entre Scott et Charlie (une fille avec un manteau bleu), au match de foot (une petite fille derrière le banc) et à la toute fin du film dans la foule.

Le tournage s’est déroulé au Canada.

Notre critique de Super Noël.

L’acteur vedette Tim Allen fait une excursion chez Disney pour un film sur Noël. Et oui, encore Noël.

Sauf que cette fois, les scénaristes sortent des sentiers battus en proposant une autre approche : le Père Noël meurt et quelqu’un doit prendre sa place pour perpétuer la tradition. Cela permet d’avoir une histoire un peu plus captivante que la normale. Curieusement, l’humour n’est pas si présent que ça mais nous sommes en présence d’un registre émotionnel. En effet, le film aborde plusieurs questions : doit-on laisser croire à un enfant en l’existence du Père Noël ? Comment un enfant vit-il avec des parents séparés et son beau-père ? Ce genre de thèmes qui rend le film bien plus sérieux tout en ayant quand même un aspect familial. Il est amusant d’avoir créer dans la première partie du film une confusion entre ce que le duo principal a vécu et peut-être un rêve s’étant inspiré de la réalité.

Image super noël santa clause disney

Tim Allen colle assez bien au personnage du Père Noël qui se créé au fil du temps alors qu’il ne le souhaite pas au début. Le maquillage est bien fait et il se fond dans l’homme en rouge. Le jeune Eric Lloyd apporte l’insouciance de l’enfance et le fait de croire en une magie qui disparaît chez les adultes. Le bémol vient plus de la mère et du beau-père qui sont un peu surjoués voire pas crédible.

Le film permet également de partir au Pôle Nord pour découvrir le lieu de travail du Père-Noël. Etant donné que ce n’est pas le coeur du sujet, on profite pleinement de la manière dont les artistes ont voulu concevoir ce lieu et la manière de travailler. Dommage qu’on ne puisse pas plus s’y attarder car il y avait du potentiel.

Image super noël santa clause disney

En fait, le très gros défaut du film concerne sa version française. Si vous voulez préservez vos oreilles, optez pour la version originale ou bien québécoise. Disney France a opté pour une célébrité montante de l’époque à la télévision pour prêtre sa voix au Père Noël et ils ont choisi Nagui. Clairement, il n’a pas la carrure pour être comédien de doublage. Il n’apporte aucune émotion, aucune justesse. Le pire, c’est qu’on dirait que l’enregistrement s’est faite à la va-vite tant la voix semble déconnectée du film et trop superposée.

Super Noël est donc un film pour les fêtes de fin d’années sans pour autant exceller. En tout cas, il laisse le champ libre pour une suite après avoir installé toutes les bases.