amazon disney

Affiche Poster Hyper Noël santa clause 2 disney

Fiche technique.

Réalisateur : Michael Lembeck.
Scénaristes : Leo Benvenuti et Steve Rudnick.
Producteurs : Jeffrey Silver et Brian Reilly.
Compositeur : George S. Clinton.
Société de production : Walt Disney Pictures, Outlaw Productions et Boxing Cat Films.
Distributeur : Buena Vista Pictures Distribution.
Premiere USA : 27 octobre 2002.
Sortie USA : 1er novembre 2002
Sortie française : 18 décembre 2002.
Titre original : The Santa Clause 2.
Durée : 1h44.
Budget : 65 millions de dollars.
Recette mondiale : 172,8 millions de dollars.
Recette USA : 139,2 millions de dollars.
Entrées françaises : 236 662 entrées.

Résumé.

Huit ans se sont passés et Scott découvre que pour continuer son rôle de Père Noël, il doit se marier. Alors qu’il est à la recherche de l’âme soeur, un robot prend sa place à la fabrique de jouets mais cela ne se passe pas comme prévu.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting.

Scott Calvin : Tim Allen (VF : Michel Papineschi).
Bernard : David Krumholtz (VF : Donald Reignoux).
Laura Miller :  Wendy Crewsom (VF : Véronique Augereau).
Neal Miller : Judge Reinhold (VF : Nicolas Marié).
Charlie Calvin : Eric Lloyd (VF : Jimmy Redler).
Curtis : Spencer Breslin (VF : Gwenaël Sommier).
Carol Newman : Elizabeth Mitchell (VF : Danièle Douet).
Lucy Miller : Liliana Mumy.

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Hyper Noël est la suite de Super Noël. Un troisième épisode conclut la saga avec Super Noël 3 : Méga givré.

Kelly Preston , Jennifer Connelly et Brooke Shields ont été envisagées pour le rôle de Carol Newman.

Image Hyper Noël santa clause 2 disney

Notre critique de Hyper Noël.

Pourquoi s’arrêter à un film quand on peut en faire deux ? C’est ce qu’ont dû se dire les studios Disney en lançant une suite des années après le premier opus.

Cette fois-ci, on change un peu de registre. On quitte les thèmes sérieux pour le remplacer par de l’humour (trop, d’ailleurs). Deux histoires en parallèles se font dans Hyper Noël . La première avec Scott qui perd petit à petit ses pouvoirs afin de profiter de son fils et le remettre sur le droit chemin. Cette version du père n’est pas assez approfondie étant donné que le film mise sur la relation qu’il entretient avec Carol. Cette romance se construit trop vite mais reste somme toute crédible. De l’autre, le pays de la magie dispose d’un Père Noël de substitution qui vire au dictateur. Clairement destiné pour apporter la touche d’humour, cette intrigue ne sert pas à grand chose. Dommage car justement on en découvrait beaucoup plus sur le village du Pôle Nord. On ne s’ennuie pas pendant le film mais il manque un petit quelque chose pour en faire un long-métrage bien meilleur.

Image Hyper Noël santa clause 2 disney

Tim Allen rayonne dans le film et il arrive à être émouvant par moment (la suppression de la barbe lui permet de jouer beaucoup plus son personnage). La vraie surprise du film vient d’Elizabeth Mitchell qui est resplendissante. Son personnage est à la fois autoritaire dans son métier et particulièrement touchante dans sa vie privée. Elle est l’atout charme du film et elle sert bien à l’histoire. Du côté des nouveaux, Curtis, l’elfe savant, est passable malgré un début insupportable. Enfin, la petite Lucy remplace le côté naïf de Charlie qui a bien grandi. Ce dernier est justement intéressant car il doit garder le secret sur le travail de son père et ça le détruit de l’intérieur. Concernant le remplaçant du Père Noël, Tim Allen livre une autre performance derrière ce visage tout en plastique. C’est trop un méchant cliché et qui manque de saveur.

Image Hyper Noël santa clause 2 disney

A noter que cette fois-ci, la version française de Scott Calvin n’est plus donnée à Nagui mais à Michel Papineschi, qui n’est autre que la voix française de Robin Williams. Une voix bien plus en accord avec le personnage et qui rend Père Noël beaucoup plus chaleureux.

Hyper Noël est donc une suite qui se tient, divertissant mais qui manque de magie comme l’avait si bien fait Super Noël.