amazon disney

Affiche Poster super noël santa clause 3 escape disney

Fiche technique.

Réalisateur : Michael Lembeck.
Scénaristes : Ed Decter et John Strauss.
Producteurs : Brian Reilly, Jeffrey Silver et Bobby Newmyer.
Compositeur : George S. Clinton.
Société de production : Walt Disney Pictures, Boxing Cat Films, Outlaw Productions et Santa Frost Productions.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 3 novembre 2006.
Sortie française : 21 novembre 2007 (directement en DVD).
Titre original : The Santa Clause 3 : The Escape Clause.
Durée : 1h32.
Budget : 12 millions de dollars.
Recette mondiale : 110,8 millions de dollars.
Recette USA : 84,5 millions de dollars.
Entrées françaises : Aucune.

Résumé.

Scott Calvin aborde une fin d’année chargée : la grossesse de Carol, l’arrivée des beaux-parents où il doit préserver son secret, mais aussi l’arrivée de Jack Frost qui veut son heure de gloire par tous les moyens.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting.

Scott Calvin : Tim Allen (VF : Inconnue).
Jack Frost : Martin Short (VF : Inconnue).
Carol Calvin : Elizabeth Mitchell (VF : Inconnue).
Charlie Calvin : Eric Lloyd (VF : Inconnue).
Curtis : Spenser Breslin (VF : Inconnue).
Lucy Miller : Liliana Mumy (VF : Inconnue).
Laura Calvin : Wendy Crewson (VF : Inconnue).
Neil Miller : Judge Reinhold (VF : Inconnue).
Sylvia Newman : Ann Margret (VF : Inconnue).
Bud Newman : Alan Arkin (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Super Noël 3 : Méga givré conclut la trilogie entamée avec Super Noël et Hyper Noël.

Image super noël santa clause 3 escape disney

Notre critique de Super Noël 3 : Méga givré.

Et c’est parti pour le troisième film ! Disney ne veut donc pas s’arrêter avec le filon de Tim Allen en Père Noël.

Il faut dire que le résultat est là : correct. Le film reprend tous les canons des deux premiers films mais surtout du second avec l’humour. Super Noël 3 : Méga givré ne semble pas prendre de gros risques en abordant des sujets sérieux comme il l’avait fait avec Super Noël. On sourit par moment mais ça s’arrête là. Pourtant il y avait de quoi faire un film bien plus fort si l’une des idées avait été bien plus exploitée : Jack Frost qui change la réalité à son avantage. Sauf que ce retournement de situation n’intervient qu’à trente minutes de la fin, offrant alors un dénouement rapide. En fait, le long-métrage s’attarde sur la venue des beaux-parents de Scott au Pôle Nord (où il leur fait croire que c’est le Canada). Même le fait que Carol se sente délaissée dans son couple (alors qu’elle est enceinte) car Scott est surchargé par le travail, n’est pas traité plus que ça.

Image super noël santa clause 3 escape disney

En fait, la réalité alternative est intéressante par sa conception et ses modifications. Le film ose aborder le côté mercantile de Noël, même si de manière assez exagérée, tout en retirant complètement toute la magie. L’idée est bonne mais elle aurait méritée bien plus de place.

Ce qui marque le plus le film est la présence du nouveau personnage avec Jack Frost. Martin Short est impressionnant, mélangeant sournoiserie et sourire hypocrite. Bien pour ça que toute l’histoire tourne autour de lui, faisant même de l’ombre au Père Noël. Tim Allen, qui incarne ce dernier, n’est pas au sommet de sa forme alors qu’il y avait la possibilité de jouer une palette plus large d’émotions. L’arrivée des beaux-parents permet d’avoir une autre vision des choses. Quant à Elizabeth Mitchell, elle rayonne toujours en montrant une femme plus fragile, dépassée par les événements.

Image super noël santa clause 3 escape disney

Super Noël 3 : Méga givré offre toujours autant de féerie avec ses décors et la magie de Noël mais le film dispose de bonnes idées pas assez approfondies qui aurait pu rendre le long-métrage bien meilleur.