fbpx


Films Live 20th Century Fox Alien, la résurrection.

Alien, la résurrection.

affiche poster alien resurrection disney fox

Fiche technique.

Réalisateur : Jean-Pierre Jeunet.
Scénariste : Joss Whedon.
Producteur : Bill Badalato, Gordon Carroll, David Giler et Walter Hill.
Compositeur : John Frizzell.
Société de production : 20th Century Fox et Brandywine Productions.
Distributeur : 20th Century Fox.
Première mondiale : 6 novembre 1997 (Paris).
Sortie USA : 26 novembre 1997.
Sortie française : 12 novembre 1997.
Titre original : Alien: Resurrection.
Durée : 1h56.
Budget : 75 millions de dollars.
Recette mondiale : 161,4 millions de dollars.
Recette USA : 47,8 millions de dollars.
Entrées françaises : 2 845 095 entrées.

Résumé.

En 2379, Ripley a été clonée afin de donner naissance à une nouvelle reine alien, dont une compagnie veut eu tirer des profits.

Univers.

Achats.

Casting.

Ellen Ripley : Sigourney Weaver (VF : Tania Torrens).
Annalee Call : Winona Ryder (VF : Claire Guyot et Blanche Ravalec).
Vriess : Dominique Pinon (VF : Lui-même et Gérard Surugue).
Johner : Ron Perlman (VF : Bernard-Pierre Donnadieu et José Luccioni).
Christie : Gary Dourdan (VF : Thierry Desroses).
Frank Elgyn : Michael Wincott (VF : Michel Vigné et Antoine Nouel).
Sabra Hillard : Kim Flowers (VF : Pascale Jacquemont).
Martin Perez : Dan Hedaya (VF : Hervé Jolly).
Mason Wren : J. E. Freeman (VF : Gilles Guillot).
Jonathan Gediman : Brad Dourif (VF : Patrick Laplace).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Alien : la résurrection est la suite d’Alien, le 8ème passager, d’Aliens, le retour et d’Alien 3.

Dans une des versions du scénario, ce n’est pas Ripley qui était cloné mais Newt (Aliens, le retour).

Le réalisateur français Jean-Pierre Jeunet ne parlait pas anglais au début du tournage, il avait un traducteur avec lui.

image alien resurrection disney fox

Danny Boyle, Bryan Singer et Peter Jackson ont été envisagés pour réaliser le film.

Bill Murray a été envisagé pour le rôle du Docteur Wren ; Angelina Jolie pour celui de Call.

La fameuse scène où Ripley met un panier de basket en étant dos au panier a réellement été réalisé par l’actrice Sigourney Weaver, sans trucage visuel, au bout de plusieurs dizaines de tentatives. La réaction surprise de l’équipe et de l’acteur Ron Perlman ont failli gâcher la prise mais il y avait suffisamment de temps pour que ce soit coupé au montage. Elle s’était entraînée dix jours auparavant.

image alien resurrection disney fox

L’animatronique de l’alien hybride nécessite neuf marionnettistes tandis que les vaisseaux spatiaux sont des maquettes.

Suite à un événement de sa jeunesse où elle a failli se noyer, Winona Ryder était anxieuse à l’idée de tourner les scènes aquatiques.

Le tournage s’est déroulé d’octobre 1996 à février 1997 en Californie.

Notre critique de Alien, la résurrection.

Vu la conclusion de l’épisode précédent, on se demande vraiment comment il était possible de faire une suite.

image alien resurrection disney fox

Car oui, avec le sacrifice de Ripley pour ne pas donner naissance à une reine alien, quelle pourrait être l’histoire d’une suite ? C’est simple, les scientifiques en ont fait un clone. On voit là le côté sensationnel de la pirouette scénaristique car il faut ramener l’héroïne. Si seulement ce n’était que ça, on pourrait dire que ça reste plausible. Mais cela va encore plus loin lorsque les scientifiques l’ont fait pour qu’elle enfante à nouveau une reine. Bref, on tourne en rond dans les intrigues.

image alien resurrection disney fox

On aurait donc pu se dire que Alien, la résurrection pousserait l’aspect clonage et expérience scientifique mais en fait on déchante rapidement quand on se retrouve à nouveau avec des personnes coincés dans un vaisseau avec non pas un ni deux mais douze aliens affamés. Cependant, on n’a toujours pas plus de tensions et les morts successives ne font aucun effet. Trop de potentiel encore gâché pour juste faire des morts sans enjeu en arrière-plan alors qu’on semblait pouvoir en découvrir plus sur les aliens.

image alien resurrection disney fox

Alors que du potentiel, il y en avait avec Ripley. En plus d’être un clone, elle est aussi beaucoup plus forte et connectée aux autres aliens. Elle peut les sentir et être en quelque sorte en communion avec eux car après tout, elle est un peu leur “mère”. Sigourney Weaver semble bien prendre plaisir en plus à interpréter ce nouveau personnage, elle se veut plus sûre d’elle et fait beaucoup plus de sarcasme. Les autres personnages sont trop nombreux et n’ont donc pas grand intérêt si ce n’est le personnage de Cal, incarnée par Winona Ryder toujours aussi excellente. L’inconvénient d’avoir autant de personnages est que leur sort nous indiffère.

image alien resurrection disney fox

Le français Jean-Pierre Jeunet est derrière la caméra et succède donc à Ridley Scott et sa noirceur, James Cameron et son action à tout va, David Fincher et un style assez classique. Il n’apporte pas grand chose de plus à la franchise même si sa mise en scène est vraiment bonne alternant entre action utile, rebondissement bien géré et aussi un excellent rythme. On soulignera aussi le beau travail sur les décors où le vaisseau fait très industriel avec un danger pouvant venir de n’importe où.

image alien resurrection disney fox

En revanche, le film se veut beaucoup plus violent graphiquement que ses prédécesseurs. Le sang gicle davantage, les corps sont déchiquetés avec plus de détails, on est donc plus dans le film d’horreur que dans la science-fiction même si cette dernière à la part belle avec les aliens. Si on retrouve les spécimens habituels, il y a une grosse innovation avec l’alien hybride, tout de blanc vêtu et plus intelligent encore et voyant en Ripley sa mère tant adorée, il en serait presque touchant. Si l’originalité a du bon pour la saga, cela n’arrive qu’à la dernière partie du film et n’a donc plus aucun intérêt.

image alien resurrection disney fox

Alien, la résurrection tente un vent de fraîcheur à une franchise qui s’essoufflait mais malheureusement, n’est toujours pas un grand film de la science-fiction.

La note de Fabien

En bref

Quelques nouveautés mais toujours pas ça.