fbpx
Cinéma Le retour de Mary Poppins.

Le retour de Mary Poppins.

-

Affiche Poster Retour Mary Poppins Returns Disney

Fiche technique.

Réalisateur : Rob Marshall.
Scénariste : David Magee.
Producteur : John DeLuca et Marc Platt.
Compositeur : Marc Shaiman et Swott Wittman.
Société de production : Walt Disney Pictures, Lucamar Productions et Marc Platt Productions.
Distributeur : Walt Disney Studios Motion Pictures.
Sortie USA : 19 décembre 2018.
Sortie française : 19 décembre 2018.
Titre original : Mary Poppins Returns.
Durée : 2h10.
Budget : 130 millions de dollars.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : Inconnue.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé

Michael, qui a trois enfants, et Jane Banks sont dorénavant adultes. Lorsque la famille perd un proche, Mary Poppins revient pour leur redonner de la joie de vivre.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale

>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting

Mary Poppins : Emily Blunt (VF : Léovanie Raud).
Jack : Lin-Manuel Miranda (VF : Pascal Nowak).
Michael Banks : Ben Whishaw (VF : Jean-Christophe Dollé).
Jane Banks : Emily Mortimer (VF : Claire Guyot)
Annabel Banks : Pixie Davies (VF : Lévanah Solomon).
John Banks : Nathanael Saleh (VF : Noah Reynier).
Georgie Banks : Joel Dawson (VF : Simon Faliu).
Topsy Poppins : Meryl Streep (VF : Isabelle Ferron).
William Weatherall Wilkins : Colin Firth (VF : Inconnue).
M. Dawes Jr. : Dick Van Dyke (VF : Inconnue).
La vendeuse de ballons : Angela Lansbury (VF : Christine Delaroche).
Ellen : Julie Walters (VF : Prisca Demarez).
Gooding : Jeremy Swift (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Le retour de Mary Poppins est la suite du film Mary Poppins de 1964.

Dès 1965, Walt Disney souhaitait en faire une suite mais devant le “dégoût” de Pamela L. Travers (l’auteur des romans) devant l’adaptation au cinéma de son roman Mary Poppins, l’idée fut annulée. Dans les années 1980, les studios tentent à nouveau de faire une suite en faisant un saut dans le temps avec les enfants devenus adultes. Travers s’y est à nouveau opposé même si Julie Andrews reprenait le rôle. Le projet est relancé et annoncé en septembre 2015.

Fait amusant : lorsque Julie Andrews fut approché pour le premier film, elle était enceinte et le projet fut repoussé. Lorsqu’Emily Blunt s’est vu offrir le rôle, elle était également enceinte et le projet fut également repoussé.

Image Retour Mary Poppins Returns Disney

Pour remplacer Julie Andrews, la première interprète de Mary Poppins, le nom d’Anne Hathaway circulait dans les couloirs de Disney. C’est finalement Emily Blunt qui hérite du rôle en février 2016.

Lin-Manuel Miranda, qui joue le rôle de Jack, composera également des chansons pour le film.

Image Retour Mary Poppins Returns Disney

Le film comporte des séquences en animation traditionnelle mais qui ont été conçues par Duncan Studios (et non par les studios Disney). Soixante-dix animateurs ont travaillé sur ces séquences. Pourtant, à l’origine, ce devait être des animations par ordinateur selon la volonté des studios Disney. Le réalisateur s’est battu pour son choix de les faire en animation traditionnelle.

Julie Andrews s’est vu proposée une apparition dans le film mais elle a refusé le rôle : “C’est le spectacle d’Emily et je veux vraiment que ce soit le spectacle d’Emily”.

Dick Van Dyke, qui incarnait Bert mais aussi M. Dawes Sr dans Mary Poppins, fait une apparition dans le film en tant que M. Dawes Junior cette fois-ci.

Image Retour Mary Poppins Returns Disney

Joel Dawson, qui joue Georgie, porte des fausses dents tout le long du film. Ces dents de bébé tombant, il n’avait jamais la même dentition.

Le tournage s’est déroulé de février à juillet 2017 en Angleterre.

Notre critique de Le retour de Mary Poppins.

Cela fait déjà 54 ans que le film culte de Disney, Mary Poppins, a marqué toute une génération et en a fait un personnage célèbre du cinéma. A l’ère des adaptations en prises de vues réelles de ses grands classiques d’animation, les studios aux grandes oreilles nous offrent ainsi une suite avec Le retour de Mary Poppins.

Il faut le reconnaître, la magie opère toujours autant. L’histoire offre toujours autant d’émotions et de dynamisme. On se laisse subjuguer par les différentes intrigues et surtout on prend un malin plaisir à retrouver la fameuse nounou. Le fait de transposer l’histoire près de trente ans plus tard permet justement de voir une évolution des mentalités et surtout de voir la nouvelle génération des enfants Banks. 

Car Mary Poppins revient pour diverses raisons où elle se montre suffisamment manipulatrice pour que toutes les pièces du puzzle se rassemblent. Elle est le lien entre tous les personnages tout en apportant sa pierre à l’édifice sans jamais en tirer de gloire, si ce n’est de voir le sourire revenir dans une famille déchirée par un drame. La scène justement où Michael craque est la plus émouvante du long-métrage, montrant toute la fragilité du personnage, des conséquences que cela entraînent, et tout ça sous le regard compatissant de Poppins.

Image retour mary poppins returns disney

Succéder à Julie Andrews, la première Mary Poppins, n’est pas chose aisée et c’est donc à Emily Blunt que le rôle fut proposé. L’actrice s’en sort merveilleusement et permet à elle seule de vouloir se déplacer au cinéma pour profiter de sa performance. Elle crève l’écran ! Alternant la douceur et la joie de vivre à celle de l’autorité, cette Mary Poppins se veut plus contemporaine. Elle se montre beaucoup plus sèche dans ses propos, ce qui pourrait surprendre, mais d’un simple regard on comprend pourquoi elle tient ce genre de discours. Emily Blunt mériterait amplement de remporter un Oscar de la meilleure actrice tant son interprétation est juste et que sa gestuelle en dit parfois beaucoup plus que des mots.

Autre personnage qui fait son entrée est Jack, qu’on pourrait qualifier de remplaçant à Bert. Lin-Manuel Miranda est à l’image de sa partenaire à l’affiche : une belle prouesse d’acteur. Pour son premier rôle aussi important au cinéma, il montre tout son savoir faire. Bon vivant, apportant de la gaieté dans ceux qui l’entourent, Jack est l’atout charme du film. 

image mary poppins retour returns disney

Evidemment, le film reprend Michael et Jane Banks devenus adultes. Les personnages sont donc très différents de la version de 1964 et se montrent surtout bien plus attachants. En particulier Michael qui est au coeur même de l’intrigue. Il ne parvient pas à surmonter la perte de sa femme et à devoir gérer l’éducation de ses enfants, son travail et sa vie tout court, se laissant déborder de toute part. On peut se reconnaître facilement en lui par bien des aspects. Jane est cependant mise en retrait même si sa présence à l’écran est suffisante. Il est amusant de les voir retrouver leurs souvenirs d’enfance lors du retour de Mary Poppins, une sorte de nostalgie bienfaitrice.

Les nouveaux personnages sont peu nombreux et sont là pour apporter de la profondeur à certaines intrigues. Le nouveau directeur de la banque (incarné par Colin Firth) joue l’antagoniste du long-métrage, Totsy joue la cousine de Poppins avec une ambiance assez folle et la Dame aux ballons est celle qui permet de conclure le film dans une scène majestueuse.

Le travail des décors est également magnifique. Nous nous trouvons dans les années 1930 et ça se ressent à l’image. Que ce soit l’architecture des bâtiments, des accessoires ou même des tenues, on est en pleine immersion. Concernant justement les costumes, ils sont légions pour Mary Poppins. Elle possède de nombreuses tenues toutes aussi belles les unes que les autre. De quoi en plus apprécier cette décennie et que la magie peut encore avoir sa place dans un monde dénué de technologie.

Image Retour Mary Poppins Returns Disney

Comme il y a plus de 50 ans, Disney nous replonge dans l’univers de la comédie musicale. Les compositeurs et paroliers nous offrent ainsi une bande originale plus qu’entraînante avec des chansons qui restent en tête. Par moment, des notes des mélodies de 1964 se font entendre et permettent une belle transition et un bel hommage. Les chorégraphies sont également impressionnantes et ne tombent pas dans la modernité. Un équilibre parfait entre les aptitudes des danseurs de maintenant et les mouvements d’époque. Mention spéciale à la scène des réverbères qui dépassent la qualité de la séquence des cheminées avec Bert. De quoi retrouver l’esprit des grands spectacles de Broadway (en plus d’avoir droit à une scène de cabaret de toute beauté) !

De même, nous retrouvons également des séquences en animation traditionnelle. La technique ayant évoluée, l’intégration des acteurs avec cet environnement fictif est une réussite visuelle. On est subjugué devant cette mixité.  

Image Mary poppins retour returns disney

De nombreux messages véhiculent à travers l’histoire jusqu’à sa conclusion en apothéose : avoir son âme d’enfant. Tel a été le fil conducteur du long-métrage. 

Le retour de Mary Poppins ne marque donc pas uniquement le retour d’un personnage culte mais il permet surtout de retrouver la magie Disney. Un film qui convient à la génération qui a connu le premier film qui prendra plaisir de revenir dans cet univers mais aussi à la nouvelle génération qui va avoir les yeux émerveillés.

La note de Fabien

En bref

De la féerie Disney !

PUB

ACTUALITÉS

PUB

PUB