amazon disney

Affiche Poster Mary Poppins Disney

Fiche technique.

Réalisation : Robert Stevenson.
Scénario : Bill Walsh et Don DaGradi.
Producteur : Bill Walsh.
Compositeur : Richard M. Sherman et Robert B. Sherman.
Société de production : Walt Disney Productions.
Distributeur : Buena Vista Distribution Company.
Première USA : 27 août 1964.
USA : 29 août 1964.
Sortie française : 15 septembre 1965.
Titre original : Mary Poppins.
Durée : 2h19.
Budget : 6 millions de dollars.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 31 millions de dollars (102,3 millions de dollars avec ses différentes sorties).
Entrées françaises : 4 308 426 entrées.

Résumé.

A Londres, la famille Banks habite dans une maison des beaux quartiers. Katie Nounou, la nurse de la famille, décide de quitter cette maison. Mme Banks est une grande suffragette, quant à Monsieur Banks il travaille dans une banque. Ce dernier décide alors de passer une annonce afin de recruter une nouvelle nurse pour ses enfants Jane et Michael. Apportée par le vent de l’Est, c’est Mary Poppins qui va y répondre et instaurer un nouveau climat au sein de cette famille, par des moyens plus ou moins magiques.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting.

Mary Poppins : Julie Andrews (VF : Eliane Thibault).
Bert / Monsieur Dawes Senior : Dike Van Dyke (VF : Michel Roux).
George Banks : David Thomlison (VF : Roger Tréville).
Winifred Banks : Glynis Johns (VF : Anne Germain).
Jane Banks : Karen Dotrice (VF : Elisabeth Broda).
Michael Banks : Matthew Garber (VF : Benjamin Broda).
Oncle Albert : Ed Wynn (VF : Paul Ville).
Ellen : Hermione Baddeley (VF : Hélène Tossy).
Madame Brill : Reta Shaw (VF : Jeannette Beaucomont).
Katie Nounou : Elsa Lanchester (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Mary Poppins est l’adaptation libre du roman éponyme de Pamela L. Travers publié en 1934.

Grâce à ses filles, Walt Disney découvre ce livre et décide de le porter sur grand écran. Il cherche donc à acquérir les droits auprès de Pamela L. Travers sauf que cette dernière a toujours refusé que son histoire aille au cinéma, de peur que les personnages et les intrigues soient dénaturées. De plus, elle refuse que ce soit un film d’animation. Malgré une première tentative de Roy Disney de la faire céder en 1944, il n’y parvient pas. Walt propose alors d’en faire un film avec des acteurs. Après différentes propositions financières et contre-partie, Travers cède les droits en 1960 sous réserve d’un contrôle sur le scénario et sur le rôle principal. Sa décision s’explique par la baisse des ventes de ses livres et donc de ses revenus. Un film Disney retrace cette période : Dans l’ombre de Mary – La promesse de Walt Disney.

Image Poster Mary Poppins Disney

Afin d’en faire une comédie musicale, les frères Sherman ont pour rôle de composer les chansons du film. Ils participent au scénario avec Bill Walsh et Don DaGradi. En 1961, Travers est conviée aux studios Disney afin de donner son avis sur le scénario définitif. A cause d’une phase de production trop avancée, Travers ne peut contester trop de choses qui ne lui plaisait pas (comme le fait que Bert soit si mis en avant et que Poppins se doit adoucie). Elle reste intransigeante sur un points : aucune romance de Poppins avec Bert.

Les frères Sherman ont composé trente-cinq chansons pour le film mais seulement quatorze seront retenues.

Image Poster Mary Poppins Disney

Plusieurs noms furent envisagés pour Mary Poppins. Bette Davis, Julie Harris, Angela Lansbury et Mary Martin. Afin de rester dans les conditions de Travers, l’actrice se devait d’être anglaise. C’est finalement Julie Andrews qui est évoquée suite à sa participation dans la pièce “My Fair Lady”. Walt est emballé par sa performance dans “Camelot” à Broadway et lui propose le rôle le lendemain. Suite à un dîner avec l’actrice, Travers valide sa participation. Pourtant, Andrews n’était pas partante à la base car elle attendait le verdict pour incarner My Fair Lady au cinéma par les studios Warner. Ces derniers ont préféré choisir Audrey Hepburn.

Concernant Bert, Fred Astaire, Danny Kaye, Cary Grant, Peter O’Toole, Laurence Harvey et Anthony Newley furent pressentis. Ce sera tout compte fait Dick Van Dyke qui sera retenu après que Walt l’ait vu dans une émission télévisée. Ce dernier voulait également incarner Monsieur Dawes Senior, même à titre gratuit, tant le rôle lui plaisait. Il reçut finalement un salaire pour ce rôle qu’il reversa à la California Institute of the Arts.

Enfin, Donald Sutherland, Richard Harris, George Sanders, James Mason et Terry-Thomas ont été évoqués pour incarner Monsieur Banks.

Image Poster Mary Poppins Disney

 

Le tournage s’est déroulé de mai à septembre 1963 dans les studios Disney de Burbank.

Le terme “Supercalifragilisticexpialidocious” fait référence à un mot que les frères Sherman avaient entendu pendant leur enfance. Selon Richard, en décomposant le mot, on obtient la signification suivant: “super” renvoie à “en haut”, “cali” pour “beauté”, “fragilistic” pour “délicat”, “expiali” pour “expier” et docious” pour “éducable”.

La première du film s’est faite en grande célébration au Radio City Music Hall de New York avec les présences de Mickey et compagnie mais aussi de Walt Disney lui-même. A la fin de la projection, il y eut cinq minutes de standing ovation. Pamela L. Travers était également en larmes mais sans que la raison ne soit explicite : colère de voir son histoire modifiée ou forte émotion.

Image Poster Mary Poppins Disney

 

Alors que Travers était contre l’usage d’animation, le film en comporte grâce à des effets spéciaux poussés pour l’époque. Les personnages animés ont été rajoutés en post-production. Mary Popppins a remporté l’Oscar des meilleurs effets visuels en 1965 pour ce travail colossal.

Notre critique de Mary Poppins.

Mary Poppins est un chef d’oeuvre. Mêlant prises de vues réelles et animation, il inclut également la comédie musicale. Ce sera le premier succès de comédies musicales pour les studios Disney. Babes in Toyland, premier film musical, a servi d’essai mais a été un vrai fiasco.

Image Poster Mary Poppins Disney

Les frères Sherman, Richard et Robert, ont écrit les chansons de Mary Poppins. C’est le début de leur collaboration avec Walt Disney. Ils ont écrit des chansons qui marquent toujours les esprits aujourd’hui, telles que “Supercalifragilisticexpialidocious” ou “Pour nourrir les P’tits Oiseaux” (“Feed the Birds” en anglais), qui aurait été la chanson préférée de Disney. Les rythmes sont entraînants, les mélodies restent en mémoire et ont passé des dizaines d’années.

Ce film permet aussi de découvrir Julie Andrews dans un premier rôle, ce qui lui permettra d’avoir par la suite un grand succès, aussi bien dans les films que dans les comédies musicales. Dick Van Dyke, déjà connu avant Mary Poppins, maintient son statut de star mais maintenant au niveau mondial. Le duo Andrews / Van Dyke marche très bien à l’écran et nous permet de plonger plus facilement dans le magie, et dans la magie de la nouvelle nounou. Mary Poppins et Bert ont des attitudes très différentes et cela crée à certains moments le côté humoristique de la scène, surtout produit par le personnage de Bert.

Image Poster Mary Poppins Disney

Walt Disney a tenu parole et a respecté le contrat qu’il avait fait avec Pamela L. Travers. Dès sa sortie, le film a attiré des foules et est considéré par la plupart des critiques comme un vrai chef d’oeuvre, de part le génie de Walt Disney et par la performance de Julie Andrews. Ce film est considéré comme le testament de Walt Disney, qui mourra deux ans plus tard.