Disney +Marraine ou presque.

Marraine ou presque.

banniere-dp-vers-dlp

affiche poster marrain presque godmothered disney

Réalisateur : Sharon Maguire.
Scénariste : Kari Granlund et Melissa Stack.
Producteur : Justin Springer.
Compositeur : Rachel Portman.
Société de production : The Montecito Picture Company et Walt Disney Pictures.
Distributeur : Disney+.
Sortie USA : 4 décembre 2020.
Sortie française : 4 décembre 2020.
Titre original : Godmothered.
Durée : 1h50.
Budget : Inconnu.

Résumé.

Une apprentie marraine trouve une lettre d’une adolescente angoissée. Elle finit par la localiser mais elle est devenue une mère célibataire qui pense qu’elle n’aura jamais droit à sa “fin heureuse”

Casting.

Eleanor : Jillian Bell (VF : Jessica Barrier).
Mackenzie: Isla Fisher (VF : Marie Chevalot).
Jane : Jillian Shea Spaeder (VF : Camille Timmerman).
Mia : Willa Skye (VF : Elina Solomon).
Hugh : Santiago Cabrera (VF : Valentin Merlet).

En savoir plus.

En septembre 2019, le projet est annoncé.

image marraine presque godmothered disney

Notre critique de Marraine ou presque.

L’univers de Cendrillon se développe en reprenant le concept de la marraine la bonne fée mais à notre époque, soit.

image marraine presque godmothered disney

La baguette magique devait être cassée au moment d’écrire le scénario. En effet, l’histoire n’arrive jamais à vraiment décoller. Les péripéties ne sont pas palpitantes, l’humour ne fonctionne pas, les émotions sont aux abonnées absentes et tout est tenté dans l’ultime séquence que ça en manque de crédibilité et surtout fait très guimauve dégoulinant. En plus, la fin est trop abrupte. Le message véhiculé n’est donc pas suffisamment capté.

image marraine presque godmothered disney

En plus, la modernisation fonctionne également très mal. La marraine est surprise de tout ce qu’elle découvre tant son monde est encore coincé au médiéval avec son lot de magies. Cette même magie qui revient plusieurs fois dans le film mais qui vire au ridicule la plupart du temps. Les sous-intrigues n’arrivent pas non plus à relever le niveau entre la fille qui veut devenir chanteuse, la pseudo romance qu’on n’en verra pas le bout entre la mère et son collègue… Bref, rien qui n’arrive à sortir du lot.

image marraine presque godmothered disney

Bémol également sur la qualité des personnages. La mère célibataire prise par son boulot, délaissant un peu ses enfants, qui ne croit plus en la magie suite à une tragédie passée… Un peu trop dans le cliché et l’évolution du personnage se fait trop tard dans le film et de manière trop soudaine. Concernant la marraine, elle se veut trop fantaisiste, trop rêveuse, trop… tout dans l’excès. On a du mal à s’attacher aux deux héroïnes et le potentiel ne semble même pas là. Quant aux actrices, ce n’est pas exceptionnelle et XXX (qui joue la marraine) va un peu trop dans l’exagération de ses expressions par moment.

image marraine presque godmothered disney

La mise en scène n’a rien d’exceptionnelle. Pour un film de ce genre, on échappe à la comédie musicale et pour une fois, c’est probablement ce qu’il manquait pour dynamiser un peu le tout car le rythme n’est pas très élevé. Alors certes, on a droit à une chanson à la fin du film mais qui n’a pas grande utilité en terme de scénario. Concernant les effets visuels, il y a un léger décrochage car on sent le côté trop artificiel et les incrustations dans le décor sont proches du téléfilm à haut budget mais loin d’une qualité cinéma. Dommage.

image marraine presque godmothered disney

Marraine ou presque est un Il était une fois, enfin, presque, la qualité et le talent en moins.

La note de Fabien

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

Vous pourriez être intéressés par ces articles

Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.