amazon disney

walt disney company walt disney pictures affiche monde narnia prince caspian poster chronicles narnia prince caspian

Fiche technique.

Réalisateur : Andrew Adamson.
Scénaristes : Andrew Adamson, Christopher Markus et Stephen McFeerly d’après le roman de C.S. Lewis.
Producteurs : Andrew Adamson, Mark Johnson, Perry Moore et Philipp Steven.
Compositeur : Harry Gregson-Williams.
Société de production : Walt Disney Pictures, Walden Media, Ozumi Films, Propeler, Silverbell Films et Stillking Films.
Distributeur : Walt Disney Studios Motion Pictures.
Sortie USA : 16 Mai 2008.
Sortie française : 25 Juin 2008.
Titre original : The Chronicles of Narnia : Prince Caspian.
Durée : 2h49.
Budget : 225 millions de dollars.
Recette mondiale : 419 643 946 dollars.
Recette USA : 141 614 023 dollars.
Entrées françaises : 3 118 535 entrées.

Résumé.

Le Prince Caspian s’est fait volé son trône par son oncle. Il va recevoir l’aide de Lucy, Edmund, Susan et Peter Pevensie qui retourne à Narnia, qui a bien changé depuis leur dernière venue il y a 1 300 ans.

Achat.

Casting.

Peter Pevensie : William Moseley (VF : Paolo Domingo).
Lucy Pevensie : Georgie Henley (VF : Lutèce Ragueneau).
Susan Pevensie : Anne Popplewell (VF : Marie Tirmont).
Edmund Pevensie : Skandar Keynes (VF : Gwenaël Sommier).
Prince Caspian : Ben Barnes (VF : Emmanuel Garijo).
Roi Miraz : Sergio Castellitto (VF : Sergio Castellitto).
Aslan : Liam Neeson (VF : Patrick Floersheim).

En savoir plus.

Le prince Caspian est le tome 4 des livres de C.S. Lewis dans la saga Le Monde de Narnia mais le deuxième dans l’ordre de publication. Le scénario du film fut terminé avant même la sortie du premier film.

Dans le livre, il n’y a pas d’histoire d’amour entre Susan et le prince Caspian.

Le film a gagné le prix du « Teen Choice Awards » dans la catégorie du Meilleur film d’action et d’aventures et le prix « Nickelodeon Kids Choice Awards » dans la catégorie « Star de cinéma masculine préférée : William Moseley » et « Star du cinéma féminine favorite : Georgie Henley ».

Près de 130 figurants sont maquillés chaque jour et ce fut une équipe de 50 maquilleurs qui œuvra près de 4600 fois durant le tournage. Du côté du numérique, près de 1500 plans furent truqués à l’ordinateur.

Le château du Roi Miraz a nécessité quinze semaines de construction avec une équipe de 200 personnes.

Le tournage s’est effectué pendant huit mois en Irlande, Chine, Argentine, Nouvelle-Zélande, Slovénie, Prague et Pologne.

Anna Popplewell use beaucoup plus de son arc dans ce film depuis qu’elle l’a fait remarqué au réalisateur lors du tournage du premier opus.

Le nom du projet fut “Toastie”, en référence aux sandwichs grillés d’un restaurant où l’équipe de tournage allait manger dans le premier film.

La bataille sur le pont nécessita de longues négociations avec les autorités pour pouvoir détourner le lit de la rivière et déraciner des arbres. Ceux-ci furent replantés à un autre endroit. A la fin du tournage de cette séquence, la rivière retrouva son lit d’origine.

Notre critique de Le Monde de Narnia : Le Prince Caspian.

Après le succès de Le Monde de Narnia : Le Lion, la Sorcière Blanche et l’Armoire Magique, l’arrivée de ce second opus était attendue.

L’histoire se passe plus de 1000 ans plus tard et le monde qu’on a connu a énormément changé. Le royaume des Pevensie est en ruine et ce sont les Telmarins qui ont le contrôle. Cela se ressent dans l’architecture et les costumes plus proches du style espagnol. C’est donc un vent de fraîcheur qui arrive sur Narnia et permet de nous plonger dans un autre environnement mais dans le même univers.

Les héros ont un peu grandi et les acteurs ont gagné en maturité pour mieux incarner les personnages. Caspian est correctement joué mais manque un peu de qualité par moment. Quant au Roi Miraz, il incarne un méchant respectable. La magie ayant disparu, rares sont les animaux ayant encore la faculté de parler et cela rend un film plus sombre que le premier, ce qui était le souhait du réalisateur.

Ce côté sombre se ressent dans les différentes batailles qui ponctuent le film, entre celles du pont magnifique en effets spéciaux, l’assaut du château et bien sûr la bataille finale qui se déroule au ciel comme sur terre.

Les musiques de Harry Gregson-Williams ne sont pas aussi mémorables que celles du premier opus mais offrent une bande originale de qualité.

La fin du film se veut assez émouvante avec la fin d’un cycle pour deux des héros. Quant à Aslan, il fait ici une apparition anecdotique alors qu’il est un symbole fort de Narnia.

Le Monde de Narnia : le Prince Caspian est une bonne suite qui offre à la saga une nouvelle approche mais qui déstabiliserait les plus jeunes qui vont voir ici une histoire plus sombre et tragique.