Cinéma Sixième sens.

Sixième sens.

-

Affiche Poster sixième sens sixth sense disney hollywood

Fiche technique.

Réalisateur : M. Night Shyamalan.
Scénariste : M. Night Shyamalan.
Producteur : Kathleen Kennedy, Frank Marshall et Barry Mendel.
Compositeur : James Newton Howard.
Société de production : Hollywood Pictures, Spyglass Entertainment, The Kennedy/Marshall Company et Barry Mendel Productions.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Première USA : 2 août 1999 (Philadelphie).
Sortie USA : 6 août 1999.
Sortie française : 5 janvier 2000.
Titre original : The sixth sense.
Durée : 1h47.
Budget : 40 millions de dollars.
Recette mondiale : 672,8 millions de dollars.
Recette USA : 293,5 millions de dollars.
Entrées françaises : 7 799 130 entrées.

Résumé

Malcolm est un psychologue spécialisé pour les enfants. Lorsqu’il fait la rencontre de Cole qui se renferme et a du mal à communiquer, il va découvrir que le jeune garçon a un problème difficile à résoudre : il voit des personnes décédés.

Univers.

Achats.

Casting

Malcolm Crowe : Bruce Willis (VF : Patrick Poivey).
Cole Sear : Haley Joel Osment (VF : Brice Ournac).
Anna Crowe : Olivia Williams (VF : Anne Rondeleux).
Lynn Sear : Toni Collette (VF : Marie Vincent).
Stanley Cunningham : Bruce Norris (VF : Jean-Pierre Michael).
Sean : Glenn Fitzgerald (VF : François Huin).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Sixième sens s’inspire d’un épisode de la série Fais-moi peur ! : L’histoire d’une fille de rêve, selon les aveux même du réalisateur. L’achat du scénario par le président de Walt Disney Studios s’élève à 3 millions de dollars. Cela s’est fait sans même l’aval des pontes de Disney qui revend les droits de productions à Spyglass Entertainment.

Michael Cera a été auditionné pour le rôle de Cole Sear tandis que Marisa Tomei a été envisagée pour celui de Lynn Sear.

Image sixième sens sixth sense disney hollywood

La couleur rouge est présente qu’à très peu d’endroits de Sixième sens pour des moments mauvais : la tente de Cole, le ballon, la mère lors de la veillée funèbre…

Spoiler : En savoir plus sur cette anecdote

La couleur rouge apparaît à chaque fois que le monde des vivants rencontre celui des morts. Ainsi, à chaque apparition de Malcolm avec Cole, du rouge est présent, et ce dès les premiers moments du films, nous faisant ainsi comprendre que Malcolm est déjà mort.

[collapse]

Le réalisateur M.Night Shyamalan fait une apparition dans le rôle d’un médecin.

Dans les premières versions du scénario, Malcolm était photographe de scènes de crimes.

Le tournage a lieu en Pennsylvanie.

Notre critique de Sixième sens.

Night Shyamalan est un tout jeune réalisateur et il débarque avec Bruce Willis, pointure d’Hollywood.

Image sixième sens sixth sense disney hollywood

On va aller droit au but. Quelle claque scénaristique ! Même si Sixième sens est classé “film d’horreur”, on est plus proche de l’épouvante calme qu’autre chose. Pas de quoi sursauter ou frémir tout du long, c’est plutôt par son ambiance pesante qu’on est touché. En effet, on pourrait qualifier le film de lent, et même de très, très lent. Pourtant, c’est ce qui fait son charme car on est tout autant captivé tout en subissant une pression d’enfermement et de malaise. Pas d’images chocs, pas d’apparitions brutales à l’écran… juste une atmosphère.

Image sixième sens sixth sense disney hollywood

Il est dur également de décrocher du scénario. On est attendri par la relation docteur / patient afin de voir si l’enfant réussira à combattre son problème. Un problème qu’on découvre que vers la moitié du long-métrage. La première partie installe le décor, les personnages, l’ambiance, les intrigues… Puis vient le premier climax de Sixième sens avec la révélation du jeune héros. La seconde partie va donc s’orienter plus vers l’épouvante en voyant les morts mais aussi sur le besoin de vaincre ses peurs.

Image sixième sens sixth sense disney hollywood

On va s’attarder que sur deux personnages de Sixième sens, tant la mère est importante mais n’est pas l’essentiel de l’intrigue. On commence par Malcom, incarné par un Bruce Willis magistral avec une justesse du jeu, une gravité, une compassion… tout en ayant son propre souci de couple. Deux terrains sur lequel il doit s’en sortir. Son plus gros challenge est de soigner son patient afin également de se racheter d’une erreur commise dans le passé lors d’un traitement sur un autre enfant. Quant à Cole, son jeune interprète Haley Joel Osment épate par son talent où il est époustouflant dans ses scènes d’effroi. On s’attache rapidement à lui tout en ayant peur également de ce qu’il traverse. Les deux personnages centraux sont ainsi très bien travaillés et leur relation va évoluer au fil du temps pour s’aider mutuellement sans pour autant tomber dans le mélo ou la grande amitié. Cela reste toujours professionnel mais de manière touchante.

Image sixième sens sixth sense disney hollywood

L’autre force de Sixième sens vient de sa réalisation. M. Night Shyamalan prouve très rapidement qu’il joue dans la cour des grands. Sa photographe est millimétrée et parfaite, avec des angles de vues parfois étranges mais qui contribuent à l’atmosphère du film. La colorimétrie est terne, nous plongeant dans un monde bien sombre et qui correspond au sujet du film. On apprécie également les plans qui tirent en longueur. Habituellement, cela peut être rébarbatif mais ici cela prend une autre saveur appréciable.

Image sixième sens sixth sense disney hollywood

James Newton Howard signe une bande originale à l’image du film : oppressante. Les mélodies sont pesantes avec une petite touche de fantastique. Les musiques contribuent ainsi à renforcer davantage le visuel et l’histoire pour nous immerger dans un style angoissant.

Enfin, sans rentrer dans le détail, la conclusion du film est un twist qui restera dans les annales du cinéma. Shyamalan montre ainsi qu’il est un maître dans les retournements de situation qu’il confirmera dans ses productions suivantes.

Image sixième sens sixth sense disney hollywood

Sixième sens est un chef d’oeuvre à tout point de vue, aussi bien artistiquement que par son histoire prenante.

La note de Fabien

En bref

Superbe !

PUB

ACTUALITÉS

PUB

PUB