fbpx

Predator.

shopdisney
affiche poster predator disney fox

Fiche technique.

Réalisateur : John McTiernan.
Scénariste : Jim Thomas et John Thomas.
Producteur : John Davis, Lawrence Gordon et Joel Silver.
Compositeur : Alan Silvestri.
Société de production : 20th Century Fox, Lawrence Gordon Productions, Silver Pictures, Davis Entertainment, Amercent Films, American Entertainment Partners L.P. et Estudios Churubusco Azteca S.A.
Distributeur : 20th Century Fox.
Sortie USA : 12 juin 1987.
Sortie française : 19 août 1987.
Titre original : Predator.
Durée : 1h47.
Budget : 15 millions de dollars.
Recette mondiale : 98,4 millions de dollars.
Recette USA : 59,7 millions de dollars.
Entrées françaises : 1 480 847 entrées.

Résumé.

Dutch et son équipe partent en mission de sauvetage dans la jungle. Ils découvrent qu’ils sont traqués par quelque chose qui n’est pas de notre planète.

Univers.

Achats.

Casting.

Alan “Dutch” Schaefer : Arnold Schwarzenegger (VF : Richard Darbois).
George Dillon : Carl Weathers (VF : Med Hondo).
Anna Goncalves : Elpidia Carrillo (VF : Anne Jolivet).
Mac Elliot : Bill Duke (VF : Sady Rebbot).
Billy Sole : Sonny Landham (VF : Joël Martineau).
Jorge “Poncho” Ramirez : Richard Chaves (VF : Luc Bernard).
Blain Cooper : Jesse Ventura (VF : Jacques Frantz).
Rick Hawkins : Shane Black (VF : Bernard Lanneau).
Predator : Kevin Peter Hall (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Le projet est à la base né d’une blague. En 1985, après Rocky 4, Hollywood se dit que s’il y avait un cinquième opus, ce devrait être contre un extraterrestre. Des scénaristes ont poussé l’idée et ont donné le projet Hunter.

Kevin Peter Hall, qui incarne le Predator, mesure 2,19m (on le voit brièvement également dans l’équipage de sauvetage dans l’hélicoptère). Jean-Claude Van Damme devait à l’origine l’incarner dans une version bien différente dont le design était moins humanoïde avec un corps d’insecte.

image predator disney fox

Afin de réaliser l’effet de camouflage du Prédator, un acteur portait un vêtement rouge. Il est ensuite retiré numériquement. La scène est retourné avec un objectif plus large. En combinant les deux images, cela donne un effet de silhouette transparente déformant le décor.

Si le Predator a des mandibules, c’est suite à James Cameron qui a fait cette proposition au concepteur de la créature.

image predator disney fox

Sonny Landham, qui incarne Billy, disposait d’un garde du corps durant tout le tournage, ceci à la demande de l’assureur du film. Non pas pour le protéger lui mais plutôt protéger les autres acteurs de sa violence dont il avait la réputation en cas de colère.

Le tournage s’est déroulé au Mexique.

Notre critique de Predator.

À la lecture du synopsis, rien ne fait rêver mais qui sait.

image predator disney fox

Il suffit de voir les premières minutes pour comprendre qu’on va avoir droit à un mauvais film. Déjà, le scénario se veut tellement nanardesque qu’il tient en deux lignes. Même si on peut noter un effet sur la construction de l’histoire, c’est quand même juste un film de potes de fantasmes de grosses explosions et fusillades dans tous les sens. Associés à tout ça, les dialogues sont des blagues à eux tous seuls : ils sont pathétiques, grotesques… et on passe sur la suite des qualificatifs peu élogieux.

image predator disney fox

Mais Predator est quand même dans un film de science-fiction alors on voudrait en voir. Le Predator est sur Terre mais on ne sait même pas pourquoi (la séquence d’ouverture du film n’étant pas explicite). Au final, on n’apprendra rien de lui non plus si ce n’est qu’il a une armure et de grandes capacités technologies. Il est juste là pour tuer et dévorer des humains en les traquant dans la jungle. On retiendra quand même sa vision thermique qui apporte une petite touche originale ainsi que son costume intéressant visuellement. Les effets visuels qui lui sont attribués sont corrects pour l’époque.

image predator disney fox

Avoir un film avec de gros fusils, de grosses bastons, de grosses explosions, il faut aussi des gros bras. Le “héros” est incarné par Arnold Schwarzenegger qui joue toujours aussi atrocement. Montrer ses muscles, il sait faire mais alors le reste… En tout cas, il est quand même en compétition avec les autres membres du casting qui sont tout aussi calamiteux en interprétation. À croire qu’il faut jouer les gros durs pleins de testostérones devant apparaître brutaux et sanguinaires mais qui donnent au final une calamité.

image predator disney fox

Quand le titre du film sous-entend qu’on va avoir des proies et un prédateur, on s’attend donc à de la tension, une ambiance pensante, une jungle oppressante… On a plutôt un grand ennui et on a limite envie de rire tant c’est risible. Cependant, il y a quelques plans qui sont intéressants dans la mise en scène et ça fait limite tâche d’avoir quelque chose de bien devant tant de médiocrité. Enfin, la bande originale d’Alan Silvestri est peu captivante, seulement remarquée par son thème principal très métallique.

image predator disney fox

Predator frise avec le zéro absolu.

REVIEW OVERVIEW

La note de Fabien

En bref

Terriblement mauvais.