Lueur dans la forêt.

, par
amazon disney

Affiche Poster lueur forêt light forest disney

Fiche technique.

Réalisateur : Herschel Daugherty.
Scénariste : Lawrence Edward Watkin.
Producteur: Walt Disney.
Compositeur : Paul J. Smith.
Société de production : Walt Disney Productions.
Distributeur : Buena Vista Film Distribution Company.
Sortie USA : 8 juillet 1958.
Sortie française : 10 mars 1959.
Titre original : The Light in the Forest.
Durée : 1h23.
Budget : Inconnu.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : Inconnue.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

Johnny Butler a vécu la majeure partie de sa vie chez les indiens. Suite à un traité de paix avec les britanniques, chaque prisonnier peut retourner vivre chez lui. Johnny “True Son” part donc vivre chez son oncle qui déteste les indiens.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

A venir.

Casting.

Johnny Butler / True Son : James MacArthur (VF : Inconnue).
Del Hardy : Fess Parker (VF : Inconnue).
Milly Elder : Joanne Dru (VF : Inconnue).
Wilse Owens : Wendell Corey (VF : Inconnue).
Chief Cuyloga : Joseph Calleia (VF : Inconnue).
Myra Butler : Jessica Tandy (VF : Inconnue).
John Elder : John McIntire (VF : Inconnue).
Shenandoe : Carol Lynley (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

A venir.

En savoir plus.

Lueur dans la forêt s’inspire du roman The Light in the Forest écrit par Conrad Richter en 1953.

Carol Lynley doit son rôle à son apparition sur la une du magazine Life (suite à ses expériences de comédiennes). Walt Disney a vu la couverture et l’a engagé.

Image lueur forêt light forest disney

Le tournage s’est déroulé dans le Tennessee à l’exception du campement indien qui fut tourné et reconstitué en Californie.

Notre critique de Lueur dans la forêt.

Un genre récurrent dans les productions Disney avec la thématique du western.

Image lueur forêt light forest disney

En voyant le film, on se retrouve un peu beaucoup dans l’esprit Davy Crockett (en plus d’avoir le même acteur dedans). Des indiens d’un côté, des britanniques de l’autre, un conflit entre les deux, de la romance… On est en territoire connu. Peut-être même beaucoup trop. Le film ne propose aucune surprise, n’a aucune saveur tellement c’est plat et ponctué par un rythme digne d’un escargot en train de sprinter. C’est là son principal problème. Alors que son histoire pouvait proposer un choc des cultures et que True Son retrouve ses origines, ce n’est même pas exploité.

Même si Lueur dans la forêt fait l’effort de dénoncer le racisme et les clichés dans les deux camps, on n’en a quand même pas pour notre comptant. On aurait aimé aussi que l’aspect “esclavage” de la jeune fille soit plus mise en valeur pour qu’on comprenne vraiment comment elle en est arrivée là et les impacts que ça provoquent sur son entourage.

Image lueur forêt light forest disney

Fess Parker revient chez Disney dans un rôle qui lui est encore trop proche des précédents. Ce faisant, on ne parvient pas à s’attacher à lui, en plus d’être rigide dans son jeu d’acteur. Même chose pour James MacArthur qui incarne True Son. Aucune expression sur le visage et aucune émotion ne se dégage de lui. Les rôles secondaires sont limite plus crédibles. Sauf qu’au final, aucun des personnages n’est mémorable. La fin du film arrive on s’en désintéresse aussi vite.

Le long-métrage propose des décors extérieurs appréciables qui permettent un peu de se changer les idées avec également des costumes bien travaillés. Mais ces seuls points positifs ne sauvent pas le reste.

Image lueur forêt light forest disney

Lueur dans la forêt est assez soporifique et peu glorieux. On se demande encore où se trouve cette fameuse lueur.