Les répliques dans “X-Men 2”.

, par

Découvrez les répliques les plus marquantes, les plus connues ou les plus amusantes du film X-Men 2.


réplique quote xmen 2 united disney marvel x2 fox

Professeur X : Même si j’ai la faiblesse de tolérer vos cigares dans l’enceinte de la résidence, vous allez m’éteindre ça tout de suite sous peine de passer le restant de vos jours persuadé que vous êtes une fillette de six ans.
Logan : Carrément ?
Professeur X : Je demanderai à Jean de vous faire des nattes. Ravi de vous revoir.


réplique quote xmen 2 united disney marvel x2 fox

Charles : Qu’est-ce qui t’es arrivé ?
Erik : Des visites plus qu’assidues de Monsieur William Stryker. Tu ne l’as sûrement pas oublié celui-là hein ?
Charles : William Stryker ?
Erik : Son fils Jason a été ton élève c’est bien ça ?
Charles : Oui, il y a assez longtemps. Le plus regrettable, c’est que je n’ai pas pu l’aider. Du moins, pas comme son père l’avait souhaité.
Erik : Tu t’imagines que le fait de recueillir Wolverine compensera ton petit fiasco avec le fils de Stryker ?


réplique quote xmen 2 united disney marvel x2 fox

Marie : Pourquoi on n’a pas d’uniforme nous ?
Bobby : Oui, où sont les nôtres ?
Logan : C’est sur commande. Ils seront livrés sous deux, trois ans.


réplique xmen 2 disney marvel

William Stryker : Tu es revenu pour quoi ?
Logan : Tu m’as coupé en morceaux, tu m’as volé ma vie !
William Stryker : Je ne t’ai rien volé du tout, qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre. Je crois me souvenir que tu étais volontaire pour l’opération.
Logan : Qui je suis ?
William Stryker : Toi, tu n’es qu’une expérience qui a mal tourné. Si tu connaissais vraiment ton passé, si tu savais quel bonhomme tu étais, le travail qu’on a fait ensemble. Personne ne change Wolverine. T’étais une bête à cette époque là. T’es une bête aujourd’hui. Y a que les griffes que je t’ai donné.


réplique quote xmen 2 united disney marvel x2 fox

Professeur X : Bonjour Monsieur le Président. Ne vous alarmez, je vous en prie. Nous ne ferons de mal à personne.
Président des États-Unis : Qui êtes-vous, vous tous ?
Professeur X : Nous sommes des mutants. Je m’appelle Charles Xavier. Asseyez-vous.
Président des États-Unis : Je préfère rester debout.
Professeur X : Malicia. (Malicia dépose des documents sur le bureau). Ces documents ont été trouvés dans l’étude privée de Monsieur Stryker.
Président des États-Unis : Comment les avez-vous obtenus ?
Professeur X : Eh bien, disons que je connais une fillette qui passe à travers les murs.
Président des États-Unis : Je n’ai jamais eu ces informations.
Professeur X : Je sais.
Président des États-Unis : Vous devez savoir aussi que je ne cède pas sous la menace.
Professeur X : Monsieur le Président, ceci n’est pas une menace c’est une opportunité. Il y a des forces en ce monde, chez les mutants comme chez les gens ordinaires, qui sont persuadées qu’une guerre est imminente. Vous verrez dans ces dossiers que certains se sont déjà employés à la déclencher. Et il y a eu des pertes. Lourdes. Des deux côtés. Monsieur le Président, il y a du vrai dans ce que vous direz au monde. C’est un moment historique, le moment de répéter les erreurs du passé ou de travailler ensemble à un avenir meilleur. Nous serons toujours là Monsieur le Président. La balle est dans votre camp.
Logan : On vous aura à l’œil.