Les aiguilleurs.

ACTUALITÉS



La note de Fabien
affiche poster aiguilleurs pushing tin disney fox

Réalisateur : Mike Newell.
Scénariste : Glen Charles et Les Charles.
Producteur : Michael Flynn, Alan Greenspan et Art Linson.
Compositeur : Anne Dudley, Adam Hamilton et Chris Seefried.
Société de production : Fox 2000 Pictures, 3 Miles Apart Productions Ltd., Art Linson Productions, Dogstar Films, New Regency Productions et Taurus Film.
Distributeur : 20th Century Fox.
Sortie USA : 23 avril 1999.
Sortie française : 19 juillet 2000.
Titre original : Pushing Tin.
Durée : 2h04.
Budget : 33 millions de dollars.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 8,4 millions de dollars.
Entrées françaises : 16 344 entrées.

Résumé.

Nick est un aiguilleur du ciel assez casse-cou. Son nouveau collègue, Russell, est froid mais très compétent. Une rivalité s’installe, d’autant plus que Nick, marié, s’intéresse à la femme de Russell.

Achats.

Casting.

Nick Falzone : John Cusack (VF : Philippe Allard).
Russell Bell : Billy Bob Thornton (VF : Bernard Perpète).
Connie Falzone : Cate Blanchett (VF : Sandrine Verselle).
Mary Bell : Angelina Jolie (VF : Manuela Servais).
Barry Plotkin : Jake Weber (VF : Inconnue).
Ed Clabes : Kurt Fuller (VF : Inconnue).
Tina Leary : Vicki Lewis (VF : Inconnue).
Ron Hewitt : Matt Ross (VF : Inconnue).

En savoir plus.

Billy Bob Thornton et John Cusack ont suivi une rapide formation d’aiguilleurs du ciel pour se préparer aux rôles.

image aiguilleurs pushing tin disney fox

Le tournage s’est déroulé de février à juin 1998 au Canada.

Notre critique de Les aiguilleurs.

Un métier rarement mis en avant au cinéma, on peut espérer de grandes choses.

Si on aborde le côté tension et dangerosité du métier, le scénario tient bien son travail. On découvre effectivement les coulisses d’une profession à haut risque. Chacun gère la vie de milliers de gens où il faut une attention de tous les instants tant la moindre erreur peut être fatal. On découvre que c’est tellement intense en terme de concentration que cela peut entraîner des pétages de câble, de sombrer dans l’alcool, de trouver comment relâcher une énorme pression… Et c’est là que le scénario commence alors à aller vers de l’inintéressant.

image aiguilleurs pushing tin disney fox
image aiguilleurs pushing tin disney fox

La rivalité entre deux collègues prend le pas et cela fait juste un effet d’esbrouffe. On perd en attrait car on voit juste deux gars qui cherchent à se montrer supérieur à l’autre et ce jusque dans leur vie privé avec des infidélités. La romance finit par prendre le dessus pour quelque chose de vraiment plat et qui trouble trop le fond d’origine. C’est dommage de s’orienter dans quelque chose de classique quand l’intrigue est originale et qu’il y avait un plus fort potentiel. La troisième partie relève heureusement le niveau quand il s’agit de surmonter un traumatisme.

Quatre personnages sont au centre de l’histoire. Si les deux épouses sont là pour faire un faux triangle amoureux afin d’étoffer une dangerosité, les deux collègues sont déjà plus fournis. Nick est dans la surenchère d’ego en se la jouant casse-cou et est le meilleur de l’équipe. Il sait pourtant maîtriser toutes les situations professionnelles alors qu’il fait l’inverse sur le personnel. L’opposition est vraiment bonne. Alors que Russell est aussi plus casse-cou mais en étant très calme, prenant des risques mais très calculés. Il a une approche plus philosophique de la vie. Les deux acteurs s’en sortent bien mais auraient pu apporter plus encore.

image aiguilleurs pushing tin disney fox
image aiguilleurs pushing tin disney fox

Quand il s’agit d’offrir de la tension, la mise en scène est efficace et cela donne une intensité supplémentaire. Pour le reste, la réalisation reste simple et sans chichi et s’offre même le luxe de quelques petites trouvailles artistiques de bonne facture. On regrette les rares effets visuels qui sont trop visibles par moment et qui nuisent à la qualité du reste. La bande originale n’est pas des plus parfaites mais elle apporte un petit truc en plus.

Les aiguilleurs connait quelques turbulences mais on salue l’audace du sujet.

La note de Fabien
banniere-dp-vers-dlp