fbpx
Films Live 20th Century Fox Le pont des espions.

Le pont des espions.

-

Affiche Poster pont espions bridge spies disney touchstone

Fiche technique.

Réalisateur : Steven Spielberg.
Scénariste : Matt Charman et Joel et Ethan Coen.
Producteur : Kristie Macosko Krieger, Marc Platt et Steven Spielberg.
Compositeur : Thomas Newman.
Société de production : Fox 2000 Pictures, DreamWorks, Reliance Entertainment, Participant Media, TSG Entertainment, Amblin Entertainment, Marc Platt Productions et Studio Babelsberg.
Distributeur : Touchstone Pictures.
Première USA : 4 octobre 2015 (New York).
Sortie USA : 16 octobre 2015.
Sortie française : 2 décembre 2015.
Titre original : Bridge of Spies.
Durée : 2h21.
Budget : 40 millions de dollars.
Recette mondiale : 165,5 millions de dollars.
Recette USA : 72,3 millions de dollars.
Entrées françaises : 971 125 entrées.

Résumé

En pleine guerre froide, l’avocat James Donovan doit défendre un espion russe aux États-Unis. Un dossier qui va devenir par la suite un moyen d’échange pour récupérer un otage américain capturé par les soviétiques. Donovan devient le maître d’oeuvre des négociations.

Univers.

Achats.

Casting

James B. Donovan : Tom Hanks (VF : Jean-Philippe Puymartin).
Rudolf Abel : Mark Rylance (VF : Gabriel Le Doze).
Mary Donovan : Amy Ryan (VF : Brigitte Berges).
Thomas Watters : Alan Alda (VF : Georges Claisse).
Wolfgang Vogel : Sebastian Koch (VF : Bernard Gabay).
Murphy : Jesse Plemons (VF : Christophe Lemoine).
Blasco : Domenick Lombardozzi (VF : Gilles Morvan).
Francis Gary Powers : Austin Stowell (VF : Stanislas Forlani).
Hoffman : Scott Shepherd (VF : Axel Kiener).
Harald Ott : Burghart Klaußner (VF : Inconnue).
Jan Donovan : Eve Hewson (VF : Anne-Charlotte Piau).
Frederic Pryor : Will Rogers (VF : Hugo Brunswick).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Le pont des espions se base sur des faits historiques malgré quelques petits ajouts pour l’aspect dramatique.

Le titre de travail du projet était St. James Place.

James Donovan a, sous demande du Président Kennedy, entamé d’autres négociations pour libérer des prisonniers. Durant sa nouvelle carrière, il libéra des milliers de personnes.

En 1965, la MGM avait pour projet d’adapter l’histoire mais l’idée fut abandonné.

Image pont espion bridge spies disney touchstone fox

John William devait être le compositeur de Le pont des espions, collaborateur de Spielberg depuis quarante ans. Il refusa la poste pour raison de santé. Spielberg était prêt à ne pas mettre de musiques dans le film. Il choisit alors Thomas Newman.

Francis Gary Powers Jr., fils de Francis Gary Powers, a servi de consultant au film. Il joue également le rôle de l’instructeur des pilotes de l’U-2.

Tom Hanks a accepté le rôle sans même lire le scénario, se basant juste sur l’équipe qui allait faire le film.

Image pont espion bridge spies disney touchstone fox

Le pont du film est le pont Glienicke à Berlin, lieu où il y eut plusieurs échanges d’espions entre l’URSS et les USA. L’échange dont traite le film a eu lieu le samedi 10 février 1962.

Le vrai nom d’Abel était William August Fisher. Alors que le procès utilisait sa véritable identité, le film utilisa le nom d’Abel, plus connu du public américain.

La première française de Le pont des espions devait avoir lieu le 15 novembre 2015. Elle fut annulée suite aux attentats du 13 novembre.

Image pont espion bridge spies disney touchstone fox

Les scènes du mur de Berlin ont en réalité été tourné à Wroclaw en Pologne.

Le tournage s’est déroulé de septembre à décembre 2014 en Allemagne, à New York et en Pologne.

Notre critique de Le pont des espions.

Spielberg, Hanks, film historique, le combo gagnant pour un beau film en perspective.

Image pont espion bridge spies disney touchstone fox

Même si cet événement est peu connu dans notre hexagone, ce n’est pas le cas pour le public américain. Mais quoi qu’il en soit, quel spectacle ! L’histoire est vraiment prenante et offre suffisamment de tensions pour se demander si les négociations vont aboutir. Le pont des espions se compose de deux parties de durées inégales mais de qualités indéniables.

Image pont espion bridge spies disney touchstone fox

La première montre la défense d’Abel par Donovan malgré l’opprobre publique jusque dans sa propre famille. L’avocat réussit à ne pas obtenir la peine de mort pour son client. Une section du film qui montre les rouages de la justice mais surtout la naissance d’une “amitié” entre les deux hommes. Même si le mot n’est pas le plus adéquat, on sent qu’il y a quelque chose. Le pont des espions ne cherche pas à mettre les étiquettes de “méchant” et de “gentil”. Le tour de force est réussi car on arrive à avoir une neutralité. Chose qui est d’autant plus intéressante car on voit ainsi deux hommes : l’un qui croit en la justice et qui tient à garder ses valeurs, l’autre qui sait ce qu’il a fait et qui attend de voir ce que l’avenir lui réserve. Rien que là, nous sommes déjà pris par l’histoire avec suffisamment d’émotions distillées de manière subtile.

Image pont espion bridge spies disney touchstone fox

La seconde partie de Le pont des espions concerne bien évidemment les négociations pour l’échange. Une partie de poker risquée pour ne froisser aucun des camps qui se trouvent déjà sur une poudrière. On subit beaucoup plus la tension et la noirceur de la guerre froide. L’histoire se situe à Berlin et à la fameuse séparation de la ville par le mur qu’on voit tout d’abord en construction avant de le voir achever et d’assister aux fusillades que cela engendrait. Mais comme un simple échange ne suffisait pas, on assiste à une double négociation. Un autre américain a été fait prisonnier à cause de la tension berlinoise entre l’URSS et le reste du monde. Donovan veut sauver les deux américains et va devoir subir d’un côté la vindicative des soviétiques, de l’autre la colère des allemands, et pour finir, les remontrances de son gouvernement qui n’approuve pas ce nouvel accord. C’est intense mais c’est également plaisant à voir que dans l’ombre d’un conflit nucléaire en devenir, l’échange de deux hommes a permis de calmé le jeu. La séquence du fameux pont est vraiment brillante, toute en simplicité mais très captivante. Le film se termine même par une scène chargée en émotion avec l’annonce à la télévision de la libération des américains.

Image pont espion bridge spies disney touchstone fox

On ne va pas détailler tout le casting de Le pont des espions tant chacun est parfait dans son rôle mais on va se contenter de deux personnages. Tout d’abord avec l’avocat Donovan. D’abord réticent à défendre une cause complètement perdue d’avance et qui risque de ternir sa vie, il se lance dans le dossier par respect pour la justice. Mais au-delà de ça, il va aussi se mettre à sympathiser avec son client. Non pas pour ce qu’il a fait, mais pour la loyauté qu’il a envers sa cause. Ce n’est pas une amitié entre eux, plus une sorte de respect qui va être présent tout au long du film jusqu’à son dénouement. Ce client, c’est Abel. Le fait de le rendre aussi discret et insoupçonnable montre bien ce qu’il pouvait se passer à l’époque que les espions pouvaient être n’importe qui. Son flegme est d’ailleurs son caractère dominant mais cela le rend également attachant à sa manière.

Image pont espion bridge spies disney touchstone fox

Pour ses deux personnages, les acteurs sont vraiment excellents. Tom Hanks, comme très souvent, excelle dans ses rôles et il nous le prouve encore une fois ici. Il est un monsieur-tout-le-monde mais il arrive à dégager énormément de choses par son attitude. Il est à fond dans son personnage et ça se ressent à l’écran. Sa passion pour les guerres y est surement pour quelque chose. Quant à Mark Rylance, il est vraiment surprenant, mélangeant à la fois une sorte de personne potentiellement dangereuse mais avec un cœur au fond de lui.

Image pont espion bridge spies disney touchstone fox

Quand on a Steven Spielberg derrière la caméra, on est jamais déçu par son approche artistique et son talent. Le pont des espions ne fait pas exception. C’est vraiment très beau, on sent que chaque plan est travaillé méticuleusement. Plus fort encore est son travail sur l’éclairage. Il y a beaucoup de jeux de lumière qui viennent contraster l’aspect sombre et terne de l’image, marquant encore plus cet aspect dur et oppressant de cette période. Le travail sur les décors et les costumes est également remarquable et nous offre ainsi un monde beaucoup plus immersif. Enfin, la bande originale de Thomas Newman est très discrète, voire quasi absente vu la durée du film, mais apporte juste ce qu’il faut pour ne pas dénaturer l’ensemble.

Image pont espion bridge spies disney touchstone fox

Le pont des espions assemble tout ce qui se fait de mieux : une histoire superbe, un casting excellent, une réalisation de maître. Un chef d’oeuvre !

La note de Fabien

En bref

Fabuleux :!

PUB

ACTUALITÉS

PUB

PUB