Haute trahison.

ACTUALITÉS



La note de Fabien
affiche poster haute trahison shadow conspiracy disney hollywood

Réalisateur : George P. Cosmatos.
Scénariste : Adi Hasak et Ric Gibbs.
Producteur : Terry Collis.
Compositeur : Bruce Broughton.
Société de production : Hollywood Pictures et Cinergi Pictures Entertainment.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 31 janvier 1997.
Sortie française : 30 juillet 1997.
Titre original : Shadow Conspiracy.
Durée : 1h43.
Budget : Inconnu.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 2,3 millions de dollars.
Entrées françaises : 36 870 entrées.

Résumé.

Le conseiller du président, Bobby Bishop, apprend par une source qui se fait tuer qu’un complot se trame au gouvernement. Il s’associe avec la journaliste Amanda Givens pour découvrir la vérité.

Achats.

Casting.

Bobby Bishop : Charlie Sheen (VF : Éric Herson-Macarel).
Jacob « Jack » Conrad : Donald Sutherland (VF : André Falcon).
Amanda Givens : Linda Hamilton (VF : Inconnue).
Vice-Président Saxon : Ben Gazzara (VF : Jacques Deschamps).
Blythe : Paul Gleason (VF : Inconnue).
Grasso : Nicholas Turturro (VF : Michel Mella).
Le nettoyeur : Stephen Lang (VF : Inconnue).
Président des États-Unis : Sam Waterston (VF : Inconnue).
Général Blackburn : Charles Cioffi (VF : Yves-Marie Maurin).

En savoir plus.

Le tournage s’est déroulé de mai à août 1995 en Virginie.

image haute trahison shadow conspiracy disney hollywood

Notre critique de Haute trahison.

Un thriller conspirationniste, ça peut donner de bonnes choses.

image haute trahison shadow conspiracy disney hollywood

C’est effectivement le cas sur la première partie du film. On a de la tension, du mystère, de quoi donner de l’intérêt pour tenir en haleine. Malheureusement, tout va retomber très vite. Déjà, car on devine assez vite qui sont les conspirationnistes, gâchant alors l’élément de surprise censé être le climax du film alors que ça fait près de 40 minutes qu’on s’en doutait. Ensuite, car on part vraiment dans de l’invraisemblable avec des péripéties qui vont dans l’exagération. Enfin, car la pseudo intrigue du tueur qui fait le ménage est risible et tellement caricaturale. On ne va pas trop s’attarder non plus sur l’utilisation de la technologie de pointe (de l’époque) mais qui donne quelque chose de peu convaincant. La conclusion se veut d’ailleurs trop facile et sans saveur.

image haute trahison shadow conspiracy disney hollywood

Charlie Sheen campe le personnage principal et sa prestation est de bonne facture, à l’inverse de sa partenaire Linda Hamilton peu convaincante. Quant à Donald Sutherland, il reste dans la sobriété. Le premier est celui qui se retrouve piégé et son personnage est peu approfondi pour le rendre attachant tandis que la seconde et le troisième sont encore moins développés. Dommage que pour un thriller il n’y ait pas plus de travail sur les protagonistes car ça reste des pièces maitresses de ce genre de film. Quant au « tueur », on est dans le stéréotype mal joué et qui ne fait pas peur malgré sa froideur.

image haute trahison shadow conspiracy disney hollywood

La réalisation peine à apporter encore plus d’intérêt au scénario. Si dans l’ensemble c’est correct, elle ose des choses tellement bancales par moment que ça en devient risible. On prend l’exemple du personnage en gros plan au premier plan, laissant apparaitre un autre personnage au second plan. Dans la logique de l’optique, l’un est net et l’autre est flou. Mais non, ici, ils mettent tous les plans au même niveau de netteté à travers une transition moche et donnant au final un rendu irréel. Enfin, la bande originale pêche par son manque d’ambition.

image haute trahison shadow conspiracy disney hollywood

Haute trahison avait un début prometteur avant de se gameller de plus en plus et on se sent trahi.

La note de Fabien
banniere-dp-vers-dlp