Cinéma Confessions d'une accro du shopping.

Confessions d’une accro du shopping.

-

Affiche Poster confessions accro shopping Shopaholic disney touchstone

Fiche technique.

Réalisateur : P.J. Hogan.
Scénaristes : Tracey Jackson, Tim Firth, Kayla Alpert.
Producteurs : Jerry Bruckheimer, Ronald M. Bozman, Chad Oman, Mike Stenson.
Compositeur : James Newton Howard.
Société de production : Touchstone Pictures et Jerry Bruckheimer Films.
Distributeur : Walt Disney Studios Motion Pictures France.
Sortie USA : 5 février 2009.
Sortie française : 20 mai 2009.
Titre original : Confessions of a Shopaholic.
Durée : 1h44.
Budget : 55 millions de dollars.
Recette mondiale :  108,3 millions de dollars.
Recette USA : 44,3 millions de dollars.
Entrées françaises : 439 900 entrées.

Résumé

Rebecca Bloowood est une journaliste accro du shopping. Forcée de travailler pour financer ses dépenses, elle se voit décrocher un poste dans un magazine d’économie et, comble de l’ironie, se voit écrire des articles conseillant à ses lecteurs comment gérer leur argent alors qu’elle-même est à découvert. Mais cette situation est difficile à cacher, surtout à son patron très attirant, Luke.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale

>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting

Rebecca Bloomwood : Isla Fisher (VF : Céline Mauge).
Luke Brandon : Hugh Dancy (VF : Rémi Bichet).
Suze Cleath-Stuart : Krysten Ritter (VF : Elisabeth Ventura).
Jane Bloomwood : Joan Cusack (VF : Martine Meiraghe).
Graham Bloomwood : John Goodman (VF : Jacques Frantz).
Derek Smeath : Robert Stanton (VF : Frédéric Popovic).
Edgar West : John Lithgow (VF : Jean-Pierre Leroux).
Alette Naylor : Kristin Scott Thomas (VF : Micky Sebastian).
Ryan Koenig : Fred Armisen (VF : Bernard Gabay).
Alicia Billington : Leslie Bibb (VF : Valérie Siclay).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Confessions d’une accro au shopping est l’adaptation éponyme du roman de Sophie Kinsella publié en 2002.

Jessica Alba, Jessica Biel, Anne Hathaway, Emily Blunt, Kirsten Dunst, Katie Holmes, Rachel McAdams, Amanda Seyfried et Lindsay Lohan ont toutes été considérées pour le rôle principal de Rebecca Bloomwood. Reese Witherspoon a, elle, rejeté l’offre de ce rôle, pensant qu’il était trop proche de celui de Elle Woods dans le film La revanche d’une blonde (2001).

Image confessions accro shopping Shopaholic disney touchstone

Isla Fisher a seulement 14 ans de moins que Joan Cusack qui joue Jane Bloomwood, sa mère dans le film.

Le roman original se déroule à Londres. Cependant, afin de créer un lien avec le public américain, et plus particulièrement avec un public féminin en plein buzz de la série Sex and the City, la mise en scène a été déplacée à New York.

Image confessions accro shopping Shopaholic disney touchstone

Isla Fisher a exigé de porter des talons d’environ 12 cm pendant toute la durée du tournage.

Le tournage de Confessions d’une accro au shopping s’est déroulé de février à mai 2008 au Connecticut, en Floride et à New York.

Notre critique de Confessions d’une accro au shopping.

A la lecture du synopsis, on sent bien le film “girly” qui ne va plaire qu’à une certaine catégorie de spectateurs. Et pourtant…

Image confessions accro shopping Shopaholic disney touchstone

Confessions d’une accro au shopping ne se contente pas de rester dans la comédie d’une fille dépensière. On va y voir aussi tout ce qui a trait à cette maladie. En effet, de dilapider son salaire de manière compulsive entraîne forcément son lot de soucis parfaitement retranscrit dans le long-métrage. Tout d’abord évidemment avec les découverts et les dettes qui s’accumulent de manière astronomique. Puis également avec son lot de mensonges pour échapper au créancier puis pour trouver des excuses à chaque nouvel achat la plupart du temps inutile. Des mensonges qu’il faut assumer et qui deviennent ingérables jusqu’à se prend les pieds dans le tapis (offrant alors au film une scène très émouvante). Enfin, avec la relation à son entourage qui finit par ne plus supporter ce comportement et ses problèmes. Le long-métrage retranscrit ainsi la maladie, puis son acceptation jusqu’à sa guérison.

Image confessions accro shopping Shopaholic disney touchstone

Vient également en second plan le besoin de réussite et de se faire bien voir. La mode permettant ainsi de se donner une image très superficielle, bien loin parfois de la mentalité personnelle. Un traitement assez sarcastique mené finement dans le film pour montrer qu’on peut réussir d’une autre manière et en prenant des risques, quitte à repartir à zéro. Ce que font parfaitement nos deux héros, chacun avec ses méthodes. Il y a également l’héroïne qui doit faire face à des dilemmes entre le boulot de rêve qu’elle veut qui risque de ne plus la rendre elle-même et le boulot moins glorieux mais qui lui correspondrait mieux. Un autre choix réside entre l’achat d’une robe luxueuse pour le travail où la robe de demoiselle d’honneur pour le mariage de sa meilleure amie. Des questionnements qui montrent ainsi les difficultés d’une acheteuse sur ce que cela peut entraîner dans sa vie, surtout quand le compte en banque est dans le rouge.

Image confessions accro shopping Shopaholic disney touchstone

Heureusement, Confessions d’une accro au shopping ne tombe jamais dans les banalités ou les clichés péjoratifs. On a le droit à de l’humour subtil (esprit bon enfant) et des scènes beaucoup plus intimes et chargées en émotions. On ne s’ennuie ainsi jamais et on se prend au jeu de savoir jusqu’où une acheteuse compulsive peut aller et si elle va s’en sortir.

Isla Fisher est rayonnante et parfaite dans le rôle de la femme accro au shopping qui cherche également à s’en sortir. On s’attache très vite à elle et on compatit aussi bien à ses malheurs qu’à ses réussites. On peut s’identifier à elle car même sans être un dingue de la mode, on a tous nos propres folies dépensières. On apprécie également le personnage de Luke, incarné par Hugh Dancy, qui donne sa chance à Rebecca tout en ayant son propre rêve de réussir par lui-même, faisant fi du nom de sa famille aisée, préférant tout faire grâce à ses compétences. Il fallait s’attendre à une idylle entre les deux personnages mais leur relation progresse correctement sans en faire une comédie romantique caricaturale. On retient également la meilleure amie de Rebecca, incarnée par Krysten Ritter, qui fait aussi bien office de soutien que de voix de la raison tout en devant supporter les agissements dépensiers de son amie.

Image confessions accro shopping Shopaholic disney touchstone

Confessions d’une accro au shopping est une pure réussite qui mérite le détour. Un bon bol d’air frais mélangeant bonne ambiance sur un thème sérieux.

La note de Fabien

En bref

Vraiment super !

PUB

NOTRE AVIS SUR LE FILM !

ACTUALITÉS

PUB

PUB