DERNIÈRES ACTUALITÉS

Nightmare Alley : une nouvelle bande-annonce du film.

Réputé pour son style visuel, Guillermo del Toro revient bientôt sur nos écrans.

Oussekine : la bande-annonce de la série française.

Disney+ complète à nouveau son catalogue mais avec une production française cette fois-ci.

Week-end Family : la série française de Disney+.

On sait que Disney+ est le nouveau fer de lance de la firme aux grandes oreilles et le catalogue continue de s'agrandir.

Shang-Chi : la suite et une série en développement.

Alors que Shang-Chi et la légende des dix anneaux ouvrait pour de bon la phase 4 du MCU au cinéma, le nouveau super-héros ne va pas s'arrêter en si bon chemin.

Morbius : un premier extrait.

Dès début 2022, l'univers de Spider-Man s'assombrit !

Chronique d’un scandale.

ACTUALITÉS



La note de Fabien
affiche poster chronique notes scandale

Réalisateur : Richard Eyre.
Scénariste : Patrick Marber.
Producteur : Robert Fox, Andrew MacDonald, Allon Reich et Scott Rudin.
Compositeur : Philip Glass.
Société de production : Fox Searchlight Pictures, DNA Films, UK Film Council, BBC Films,Scott Rudin Productions et Ingenious Film Partners.
Distributeur : Fox Searchlight Pictures.
Sortie USA : 25 décembre 2006.
Sortie française : 28 février 2007.
Titre original : Notes on a scandal.
Durée : 1h32.
Budget : 15 millions de dollars.
Recette mondiale : 49,8 millions de dollars.
Recette USA : 17,5 millions de dollars.
Entrées françaises : 149 602 entrées.

Résumé.

Barbara, enseignante âgée et autoritaire, se lie d’amitié avec la nouvelle Sheba. Elle découvre que cette dernière a une liaison avec un élève mineur. Elle va alors profiter de la situation.

Achats.

Casting.

Barbara Covett : Judi Dench (VF : Évelyn Séléna).
Sheba Hart : Cate Blanchett (VF : Danièle Douet).
Richard Hart : Bill Nighy (VF : Georges Claisse).
Steven Connelly : Andrew Simpson (VF : Donald Reignoux).
Polly Hart : Juno Temple (VF : Jessica Monceau).

En savoir plus.

Chronique d’un scandale est l’adaptation du roman du même nom de Zoë Heller publié en 2003.

image chronique notes scandale

Le tournage s’est déroulé en Angleterre d’août à septembre 2005.

Notre critique de Chronique d’un scandale.

Un résumé bien malsain qui peut offrir un film très prenant.

Le scénario captive aussi une grande partie du film. La première partie met de bonnes bases et surtout dans une ambiance de plus en plus glauque dans cette relation naissante puis concluante entre une professeur et un adolescent. Chacun profite de l’autre car ce n’est pas de l’amour et bien juste charnel. Le fait que Barbara découvre ça donne un nouvel élan à l’histoire car on bascule dans le thriller, avec manipulation et mensonges. La seconde moitié du film s’enfonce davantage là-dedans. On se demande vraiment comment ça peut se finir et on a du mal à décrocher. Ce sentiment de malaise est bien géré tant on se demande qui dans l’histoire est le pire.

image chronique notes scandale
image chronique notes scandale

En effet, en plus d’un casting époustouflant, les personnages sont rudement bien travaillés. On commence avec Sheba, mariée, deux enfants, la joie de vivre. Elle est attirée par un élève, cédant à ses pulsions et ce à plusieurs reprises. Un mensonge qu’elle va devoir gérer mais qui échappe à son contrôle. Elle a des remords et ne veut pas briser sa famille. Puis il y a Barbara, l’enseignante qui va tout découvrir. Mais au lieu de parler, elle va se taire et profiter de cette situation. Se sentant seule depuis longtemps, elle ne veut pas perdre cette nouvelle amitié et avoir des cartes à jouer si Sheba s’éloigne. Dur de dire si c’est une femme triste ou bien une personne sadique car l’évocation de son passé n’est pas reluisant. Le film surtout sur elles, mettant l’adolescent de côté une grande partie du temps. Lui aussi a profité des circonstances car il est loin d’être une victime.

Bien que la réalisation reste sobre, l’ambiance est parfaite. C’est la force de ce long-métrage en plus d’être captivant. Le rythme est intense. Le fait d’opter aussi pour une narration en la personne de Barbara qui écrit dans son journal renforce ce sentiment inquiétant. On est dans sa tête et il n’y a donc pas d’objectivité, nous mettant autant témoin qu’acteur des événements. La bande originale suit cette même lignée avec des mélodies pesantes teintées de mystères.

image chronique notes scandale
image chronique notes scandale

Chronique d’un scandale est un film excellent.

La note de Fabien
banniere-dp-vers-dlp
Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.