amazon disney

Affiche Poster 102 dalmatiens dalmatians disney

Fiche technique.

Réalisateur : Kevin Lima.
Scénariste : Kristen Buckley, Brian Regan, Bob Tzudiker et Noni White.
Producteur: Edward S. Feldman, Michelle Fox, Paul Tucker, Patricia Carr.
Compositeur : David Newman.
Société de production : Walt Disney Pictures, Cruella Productions et Kanzaman S.A.M.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 22 novembre 2000.
Sortie française : 31 janvier 2001.
Titre original : 102 dalmatians.
Durée : 1h40.
Budget : 85 millions de dollars.
Recette mondiale : 183,6 millions de dollars.
Recette USA : 66,9 millions de dollars.
Entrées françaises : 2 970 759 entrées.

Résumé.

Malgré une thérapie devant soigner Cruella de sa passion pour les fourrures, elle finit par replonger et s’associe au couturier français Jean-Pierre Le Pelt. Kevin Sheperd qui dirige un refuge pour animaux et Chloé Simon, une avocate propriétaire de dalmatiens, vont se mettre au travers de sa route.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting.

Cruella d’Enfer : Glenn Close (VF : Élisabeth Wiener).
Kevin Shepherd : Ioan Gruffudd (VF : Thierry Wermuth).
Chloé Simon : Alice Evans (VF : elle-même).
Jean-Pierre Le Pelt : Gérard Depardieu (VF : Gérard Depardieu).
Ventraterre : Eric Idle (VF : Éric Métayer).
Alonzo : Tim McInnerny (VF : Jean-Claude Donda).
Maître Torte : Ian Richardson (VF : Bernard Woringer).
Ewan : Ben Crompton (VF : Emmanuel Karsen).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

102 dalmatiens est la suite de Les 101 dalmatiens, le film sorti en 1996.

Le projet avait pour titre de travail : 101 dalmatians returns. La production s’est déroulée de décembre 1998 à Novembre 1999.

Image 102 dalmatiens dalmatians disney

A cause d’une croissance rapide des jeunes dalmatiens, les chiots étaient remplacés toutes les deux semaines.

Les taches de Prunelle ont été effacées numériquement une par une.

Notre critique de 102 dalmatiens.

Après Les 101 dalmatiens, le film, Disney lance une suite basée sur une création originale. Pari risqué ou réussi ?

Image 102 dalmatiens dalmatians disney

Pour faire court : c’est quoi ce truc ? Tout du long, on se demande quelle est cette caricature à l’excès. Rien que la séquence d’ouverture, montrant qu’une thérapie par électrochoc peut changer le comportement de Cruella, nous indique qu’on va droit dans le n’importe quoi. Le reste du film est au même niveau. Il n’y a rien de drôle, rien de touchant, on s’ennuie en somme. Cruella veut juste nous manteau de fourrure de dalmatiens et on retrouve le même schéma que le premier film. L’apothéose du ridicule revient à la scène de la biscuiterie.

Le casting ne relève pas vraiment le niveau. Ioan Gruffudd et Alice Evans (respectivement Kevin et Chloé) sont raisonnables et on donnera aussi une bonne note à Prunelle, le chiot sans tâches. Pour le reste… Le perroquet Ventraterre , interprété par Eric Métayer, est celui qui est censé apporté l’humour mais ce n’est pas ça (en plus d’être un perroquet aussi bavard). Concernant Cruella, elle exagère trop son jeu et Glenn Close en fait un personnage ridicule. Enfin, cocorico pour nous, Gérard Dépardieu incarne l’autre antagoniste. Bon déjà, il faut passer outre son costume et sa coiffure ridicule (même pour un styliste) mais l’acteur semble tout droit sorti d’une école d’acteurs en grève : il joue hyper mal, est gonflant avec ses grimaces et est complètement insupportable.

Image 102 dalmatiens dalmatians disney

L’autre cocorico du film est la séquence se déroulant à Paris. Film américain oblige, on n’échappe pas à tous les clichés : le taxi est une Renault 4L, la présence de baguettes en quantité dans la rue et bien entendu, la fameuse 2CV.

102 dalmatiens aurait du s’appeler “102 raisons de ne pas faire ce film”.