Insânia.

La note de Fabien
affiche poster insania

Créateur : Lucas Vivo.
Réalisateur : Gustavo Bonafé et Lucas Vivo García Lagos.
Scénariste : Marcelo Slavich, Walter Slavich, Flor Canosa, García Lagos et Lucas Vivo.
Producteur : Simoni de Mendonça, Roberto Vivo et Lucas Vivo García Lagos.
Compositeur : Apollo Nove.
Société de production : Intro Pictures.
Distributeur : Disney+.
Première diffusion brésilienne : 3 décembre 2021.
Première diffusion USA : 26 janvier 2022.
Première diffusion française : 26 janvier 2022.
Période : 2021.
Titre original : Insânia.
Durée moyenne d’un épisode : 40min.
Nombre de saisons : 1 saison.
Nombre d’épisodes : 8 épisodes.

Résumé.

Paula, inspectrice de la police scientifique, se retrouve internée en hôpital psychiatrique après un drame personnel. Un médecin va la pousser jusqu’aux endroits les plus sombres de son esprit mais elle ne sait plus ce qui est vrai de ce qui est faux.

Casting.

Paula Costa : Carol Castro (VF : Julie Dumas).
Dr. César Schultz : Eucir de Souza (VF : Éric Aubrahn).
Marques : Ravel Cabral (VF : Inconnue).
Rafael : Rafael Losso (VF : Inconnue).
Camila : Rafaela Mandelli (VF : Marie Zidi).
Lucas : Samuel de Assis (VF : Jean-Baptiste Anoumon).

En savoir plus.

Le tournage s’est déroulé au Brésil.

image insania

Notre critique de Insânia.

Cette série brésilienne a décidé de s’orienter dans les méandres de l’esprit dans un thriller pour un public averti.

Après un premier épisode qui pose toutes les bases en nous orientant vers un cannibale, un institut psychiatrique, une enquête de police, des mystères et de la folie suspecte, on pense qu’on va avoir droit à quelque chose de bien travaillé même si ce n’est pas encore l’énorme coup de cœur. Plus les épisodes avancent et plus on s’oriente effectivement vers un inintérêt croissant. En effet, on part sur beaucoup trop de choses à la fois sans voir de réels liens, comme si les scénaristes enchaînaient des idées sans cohérence. Certes, on est ici dans une grande part de mystères où on flirte avec la frontière entre le réel et l’imaginaire/folie. Le voile se lève doucement et ce qu’on découvre tombe trop dans la facilité de science-fiction sans queue ni tête et on en ressort même déçu. D’autres séries ont su mieux gérer ce côté ambigüe. Ce qui aurait du être une force devient ici quelque chose de brouillon car on voudrait quand même davantage de réponses histoire d’être vraiment captivé. En parallèle, l’enquête policière montre une sorte de gros complot trop cliché et qui finit par plomber le tout. Dommage qu’une série de ce genre n’offre aucune émotion à part vouloir choquer le spectateur avec des plans gore histoire de justifier son « interdit aux moins de 16 ans ».

image insania
image insania

L’autre bémol de cette saison repose sur son casting. Même s’il n’est pas une catastrophe, aucun ne livre une prestation convaincante et impressionnante. Même l’héroïne surjoue trop et en devient même exaspérante dans ses crises de folies. Paula est une policière internée après la mort de sa fille dont elle est persuadée qu’elle est encore en vie à cause de ses visions. Elle tombe dans l’obsession mais on se dit aussi que tout est sans doute dans sa tête. C’est trop flou pour rendre le personnage attachant et elle crie trop souvent de rage en voulant attraper tout ce qui bouge qu’on a envie de zapper ses apparitions. Ses coéquipiers ne sont pas plus fameux et même s’ils font tout pour démêler la vérité, offrant le seul côté sérieux à cette saison, ils ne sont pas suffisamment développés pour qu’on s’y intéresse. Même l’homme à la capuche et le père de la fille manquent de consistance pour en faire de grands personnages. Quant au médecin, on est dans la caricature du scientifique fou allemand (car oui en plus il parle allemand) et ses expériences sur le cerveau sont du déjà-vu.

La réalisation en revanche tente quelque chose mais elle est surtout là pour nous perturber l’esprit. Le montage très dynamique et les mouvements de caméras servent à nous perdre pour ne pas savoir qui est de la réalité ou du fantasme. C’est assez bien géré de ce côté là mais ça a malheureusement tendance à être trop fréquent. Aucun épisode ne sort vraiment du lot tant tout est pareil et surtout ils sont répétitifs. On a l’impression que si on en saute un, on ne serait pas plus choqué. Dommage aussi de vouloir mettre du sanguinolent avec des cadavres à moitié mangés ou déchiquetés pour donner un style qui ne sert à rien à part révulser les plus fragiles. Les teintes ternes servent aussi à une immersion visuelle mais là encore, trop c’est trop. Enfin, la bande originale ne parvient pas à sortir de sa zone de confort et n’apporte pas suffisamment d’angoisse.

image insania
image insania

Insânia n’est pas une série palpitante, usant trop de facilités et de clichés. La fin ouverte laisse sous-entendre une saison 2 qui ne viendra peut-être jamais.

La note de Fabien

ACTUALITÉS

SUIVEZ-NOUS

22,515FansJ'aime
997SuiveursSuivre
384SuiveursSuivre
Créateur : Lucas Vivo.Réalisateur : Gustavo Bonafé et Lucas Vivo García Lagos.Scénariste : Marcelo Slavich, Walter Slavich, Flor Canosa, García Lagos et Lucas Vivo.Producteur : Simoni de Mendonça, Roberto Vivo et Lucas Vivo García Lagos.Compositeur : Apollo Nove.Société de production : Intro Pictures.Distributeur : Disney+.Première diffusion brésilienne : 3 décembre 2021.Première...Insânia.