Fuzzbucket, l’ami invisible.

La note de Fabien
affiche poster fuzzbucket ami imaginaire

Réalisateur : Mick Garris.
Scénariste : Mick Garris.
Producteur : Richard Briggs et Mick Garris.
Compositeur : Peter Bernstein.
Société de production : The Samuel Goldwyn Company et Walt Disney Television.
Distributeur : ABC.
Sortie USA : 18 mai 1986.
Sortie française : Inconnue.
Titre original : Fuzzbucket.
Durée : 45min.
Budget : Inconnu.

Résumé.

Michael, 12 ans, a un ami imaginaire nommé Fuzzbucket. Après lui avoir donné une boisson, la créature devient visible.

Achats.

Casting.

Michael Gerber : Chris Hebert (VF : Inconnue).
Fuzzbucket : Phil Fondacaro (VF : Inconnue).
Papa : Joe Regalbuto (VF : Inconnue).
Maman : Wendy Phillips (VF : Inconnue).
Stevie Gerber : Robyn Lively (VF : Inconnue).
Principal : John Vernon (VF : Inconnue).
Madame Langendorf : Fran Ryan (VF : Inconnue).
Tina : Deena-Marie Deeny Dakota Consiglio (VF : Inconnue).

En savoir plus.

Le tournage s’est déroulé en Californie.

image fuzzbucket ami imaginaire

Notre critique de Fuzzbucket, l’ami invisible.

L’enfance et les amis imaginaires, un sujet déjà-vu mais toujours amusant.

image fuzzbucket ami imaginaire
image fuzzbucket ami imaginaire

Amusant si jamais le scénario tient bien la route. Alors que l’intrigue débute bien avec cette possibilité d’ami imaginaire, traitant ainsi de la solitude d’un enfant qui se cherche une échappatoire, l’histoire dévisse quand ça se transforme en fantastique avec une vraie créature. On bascule complètement dans autre chose, délaissant un sujet porteur pour quelque chose de beaucoup moins captivant qui ne mène à rien, si ce n’est montrer une autre espèce qui se cachait des humains. Il ne faut donc pas s’attendre à quelque chose de grandiloquent car tout est bien fade et sans réelle but. Ça se termine de manière brutale avec une fin heureuse trop facile et on a l’impression d’avoir perdu notre temps tant il n’y a pas de surprises.

Si les parents sont quasi absents du téléfilm, on doit donc se concentrer juste sur Michael. Au début, on le trouve intéressant car il n’a pas d’amis, doit s’intégrer dans une nouvelle école, supporter les tensions familiales qui fait qu’il se renferme… De bons thèmes de l’enfance où il y avait matière à faire. Finalement, le personnage devient très plat par la suite où il veut juste retrouver son ami « imaginaire ». Ce dernier, Fuzzbucket, ressemble à pas grand chose et n’a pas une personnalité qui mérite le détour. Leur relation fonctionne dans une seule scène avant de s’évanouir dans du moins passionnant.

image fuzzbucket ami imaginaire
image fuzzbucket ami imaginaire

Avec un format assez court, tout va très vite qu’on n’a pas le temps de vraiment approfondir les séquences. Mais c’est surtout autour de Fuzzbucket qu’on avait certaines attentes. Malheureusement, la créature se veut étrange, comme si les concepteurs ne savaient pas trop quoi faire et on fait un mélange de plusieurs choses existantes. C’est donc à la fois mignon et repoussant. Cependant, sa crédibilité à l’écran passe bien et même si on devine la présence d’un acteur sous le costume, la créature a une certaine « vie ».

Fuzzbucket, l’ami invisible n’est visible qu’un temps avant de vite l’oublier.

La note de Fabien

ACTUALITÉS

SUIVEZ-NOUS

22,515FansJ'aime
997SuiveursSuivre
384SuiveursSuivre
Réalisateur : Mick Garris.Scénariste : Mick Garris.Producteur : Richard Briggs et Mick Garris.Compositeur : Peter Bernstein.Société de production : The Samuel Goldwyn Company et Walt Disney Television.Distributeur : ABC.Sortie USA : 18 mai 1986.Sortie française : Inconnue.Titre original : Fuzzbucket.Durée : 45min.Budget : Inconnu. Lire la critique Résumé. Michael,...Fuzzbucket, l’ami invisible.