amazon disney

disney affiche zootopie poster zootopia

Fiche technique.

Réalisateur : Byron Howard.
Scénariste : Jared Bush.
Producteur : John Lasseter, Clark Spencer.
Compositeur : Michael Giacchino.
Société de production : Walt Disney Animation Studio et Walt Disney Pictures.
Distributeur : Walt Disney Studio Motion Pictures.
Sortie USA : 4 Mars 2016.
Sortie française : 17 Février 2016.
Titre original : Zootopia.
Durée : 1h48.
Budget : 150 millions de dollars.
Recette mondiale : 1,01 milliard de dollars.
Recette USA : 340,3 millions de dollars.
Entrées françaises : 4,7 millions d’entrées.

Résumé.

Nouvelle dans la police, Judy Hopps est une adorable lapine prête à tout pour faire ses preuves dans le métier et à s’imposer face à ses gros durs de collègues. Bien décidée, elle ne va pas hésiter à s’attaquer à une épineuse affaire d’animaux redevenus sauvages en s’associant avec un renard beau parleur et virtuose de l’arnaque prénommé Nick Wilde.

Univers.

Achats.

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

Casting.

Judy Hopps : Ginnifer Goodwin (VF : Marie-Eugénie Maréchal).
Nick Wilde : Jason Bateman (VF : Alexis Victor).
Gazelle : Shakira (VF : Loubna Gourion).
Bogo : Idris Elba (VF : Pascal Elbé).
Madame Otterton : Octavia Spencer (VF : Christèle Billault).
Bonnie Hopps : Bonnie Hunt (VF : Isabelle Desplantes).
Maire Lionheart : J.K Simmons (VF : Xavier Fagnon).
Clawhauser : Nate Torrence (VF : Fred Testot).
Adjointe au Maire BellWether : Jenny Slate (VF : Claire Keim).
Duke Weaselton : Alan Tudyk (VF : Emmanuel Karsen).
Yax : Tommy Chong (VF : Thomas Ngijol).
Stuart Hopps : Don Lake (VF : Pascal Casanova).
Flash : Raymond S. Persi (VF : Jean-Claude Donda).
Finnick : Tom Lister Jr. (VF : Teddy Riner).

En savoir plus.

Le film est réalisé par Byron Howard à qui l’on doit les aventures de Volt, Star malgré lui et Raiponce.

disney zootopie zootopia disney zootopie zootopia

Il s’agit du troisième film Disney à avoir des animaux anthropomorphe avec Chicken Little et Robin des Bois.

D’une durée de 1h48, le film est l’un des plus longs, avec Fantasia, des Walt Disney Animation Studios.

Pour créer les personnages de Zootopie, les animateurs se sont rapprochés de scientifiques (dont ceux du Disney’s Animal Kingdom) afin de transposer les spécificités de chaque espèce. Le film en comporte 64. Les artistes ont également passé deux semaines au Kenya pour leurs recherches. Au final, ils auront passé dix-huit mois à étudier les animaux.

disney zootopie zootopia

La chanteuse colombienne Shakira interpréte le personnage de Gazelle dans le film. Elle pousse également la chansonnette sur le titre intitulé “Try Everything”.

disney zootopie zootopia

La ville de Zootopie a demandé des trouvailles artistiques pour faire correspondre les dimensions et les besoins des différentes espèces animales représentées dans le film. Les artistes ont divisé la ville en six quartiers : Toundraville, la place du Sahara, la Forêt Humide, Lapinville, la Gare Centrale de Savanna et Sourisville.

Notre critique de Zootopie.

Après avoir remis au goût du jour les histoires de princesses qui chantent et s’être essayés aux gros robots gonflables sophistiqués, les studios Disney reviennent désormais aux aventures d’animaux anthropomorphes avec Zootopie, son 55e classique d’animation !Présentées comme étant un film à l’humour omniprésent et décapant, les aventures policières de Nick Wilde et Judy Hopps sont-elles à la mesure de leur slogan marketing ? N’a-t-on réellement rien vu d’aussi poilant ?

Illustration zootopie trailer 1 Disney

Zootopie signe peut-être un renouveau chez Disney : celui du dessin animé contemporain !

Si Disney s’est déjà essayé aux histoires futuristes par le passé, il a plus rarement tenté d’ancrer ses films dans le monde moderne et surtout dans le monde réel !

Sans que cela ne nous déplaise à proprement parler, force est de constater que les péripéties d’une grande partie de nos amis aux grandes oreilles se déroulent autour de château ou de palais, dans une époque passée ou à venir ou dans des lieux bien peu communs à nous les humains mortels !

zootopie disney

Malgré que Zootopie se déroule dans une ville inventée par et pour les animaux et que cela contredise un bout de ce que l’on vient de dire, le film respire cette fraîcheur enivrante de modernité que l’on attendait depuis longtemps chez Mickey !

Oui, Messieurs-Dames, les héros de Zootopie sont désormais tous équipés d’iPod, d’oreillette intra-auriculaire, portent des montres-bracelets, boivent du Starbucks et s’éclairent comme vous et nous à l’aide du flash de l’appareil photo de leurs Iphones ! Bienvenue dans l’ère de Disney 2.0 !

clins d'oeil disney zootopie

Et cette petite avancée qui n’a l’air de rien va pourtant tout changer, a commencé par ce qui est devenu l’une des priorités du marché de l’animation : l’humour !

Omniprésent et là aussi, ancrer dans son temps, l’humour de Zootopie est une merveille de bonne humeur et utilise avec brio les ressorts comiques de son scénario et de ce qui l’entoure. Que ce soit dans les dialogues, allant jusqu’à faire directement référence à une comédie musicale où les gens se sentent tous libérés, délivrés, ou dans les situations, jouant ainsi beaucoup sur les différences et particularités des espèces : Zootopie est un pur régal du début à la fin !

Tantôt parodique, que ce soit envers les studios Disney ou envers d’autres références cinématographiques, tantôt cocasse et surprenant en abordant par exemple le naturisme qui, pour nous, n’a rien de choquant concernant des animaux, mais qui prend une tout autre tournure du point de vue de nos héros, le film regorge dès lors de situations à faire sourire, rire et exploser de rire !

zootopie disney zootopie disney

zootopie disney zootopie disney

Maintenant que vous savez que ces animaux font du naturisme, ces images vont prendre une tout autre tournure ! 

Mais si Zootopie réussit son premier pari, il n’y laisse cependant pas tous ses poils !

Graphiquement, si le film n’est pas une claque visuelle à proprement parler, il est cependant d’excellente facture visuelle.

zootopie disney

Loin de devoir se justifier d’une abondance d’effets graphiques ou de détails, cette production, plus proche esthétiquement parlant de Volt, Star malgré lui ou de Les Mondes de Ralph que de Les Nouveaux Héros, ne se contente cependant pas du minimum syndical sur le sujet.

On s’émerveille ainsi devant les plans larges de Zootopie ou de sa zone tropicale et nos pupilles, sans s’exalter à chaque scène, se baladent néanmoins avec plaisir à travers les nombreux décors et ambiances de cette ville utopique.

zootopie disney zootopie disney

Néanmoins, une qualité amenant parfois un défaut, on regrettera qu’il n’y ait pas plus de plans larges par rapport aux plans globalement serrés à l’arrière-plan un peu flou qui empêchent ainsi de se délecter davantage. Mais tout cela n’est vraiment que détail !

zootopie disney

Après tant d’éloges, que pouvons-nous reprocher à Zootopie ? Cette ville aux mille et un délices doit bien avoir un petit point d’ombre non ? Eh bien oui, mais alors aussi petit qu’une gerbille …

Ce qu’il y a de difficile dans l’humour c’est de tenir sur la longueur ! Si Zootopie réussi plutôt bien le challenge, le début de la fin, plus moralisatrice et émouvante, souffre cependant d’un contraste bien trop brutal et net cassant alors un rythme jusqu’à présent bien dosé. Rassurez-vous néanmoins, l’intrigue reprendra bien vite le dessus.

zootopie disney

Second petit détail qui, sans être un défaut, a le mérite d’être relevé, le personnage de Nick Wilde qui s’avère être bien plus discret que l’on aurait pu le penser au premier abord. En effet, notre ami renard est loin d’être le personnage clé de l’histoire et s’offre plutôt un second rôle bien plus en retenu. Présent sans être accaparant, il devient alors un parfait ressort comique du scénario et forme ainsi, avec Judy, un duo qui fonctionne à merveille.

zootopie disney

Au final, Zootopie est une véritable réussite ! Moins porteur dans son sujet que La Reine des Neiges, moins novateur dans sa forme que Les Nouveaux Heros, les aventures de Nick et Judy montrent ici l’étendu des compétences des studios et prouvent qu’ils sont aussi capables d’exceller dans un domaine tel que l’humour jusqu’à présent bien plus représenté par Dreamworks et Blue Sky.

Une chose est sûre, Disney est bien dans un nouvel âge d’or, le plus dur étant maintenant de garder le cap.