Youth.

La note de Fabien
affiche poster youth

Réalisateur : Paolo Sorrentino.
Scénariste : Paolo Sorrentino.
Producteur : Carlotta Calori, Francesca Cima et Nicola Giuliano.
Compositeur : David Lang.
Société de production : Indigo Film, Number 9 Films, Film4, Canal+, France Télévisions, Barbary Films et Mediaset Premium.
Distributeur : Fox Searchlight Pictures.
Sortie italienne : 20 mai 2015.
Sortie USA : 4 décembre 2015.
Sortie française : 9 septembre 2015.
Titre original : Youth.
Durée : 2h04.
Budget : 14 millions de dollars.
Recette mondiale : 23,5 millions de dollars.
Recette USA : 2,7 millions de dollars.
Entrées françaises : 380 738 entrées.

Résumé.

Fred et Mick passent leurs vacances dans un hôtel. Derrière leur amitié, ils s’interrogent aussi sur le temps qui passe et la jeunesse derrière eux.

Achats.

Casting.

Fred Ballinger : Michael Caine (VF : Dominique Paturel).
Mick Boyle : Harvey Keitel (VF : Georges Claisse).
Lena Ballinger : Rachel Weisz (VF : Odile Cohen).
Jimmy Tree : Paul Dano (VF : Florent Dorin).
Brenda Morel : Jane Fonda (VF : Tania Torrens).
L’émissaire de la Reine : Alex MacQueen (VF : Julien Sibre).
La masseuse : Luna Zimić Mijović (VF : Inconnue).

En savoir plus.

Le titre de travail était La giovinezza.

Lorsque Miss Univers arrive nue à la piscine, la réaction de Michael Caine et Harvey Keitel est authentique car ils ne savaient pas qu’elle serait dénudée.

image youth

Le tournage s’est déroulé de mai à juillet 2014 en Suisse et en Italie.

Notre critique de Youth.

Une ode à la jeunesse et à la vie, cela a de quoi vendre du rêve surtout avec un si beau casting.

image youth
image youth

Il faut avouer qu’on est mitigé sur quoi penser du scénario. Ce dernier est un peu chaotique et semble partir sur plein de choses qu’on ne sait plus trop ce qu’on doit retenir et même comprendre. Derrière de belles scènes sur le sens de la vie, le temps qui passe, les regrets et les espoirs, ainsi que les parallèles fait entre la jeunesse et la vieillesse, il y a trop d’intrigues secondaires et de passages quasi inutiles dans le cheminement du message véhiculé. On est perdu par moment tant on cherche la cohérence dans l’enchaînement des séquences. Il y a une certaine volonté du scénariste à mêler le sérieux à la poésie mais le résultat fait brouillon. Il aurait peut-être été judicieux de mieux se focaliser sur le sujet initial afin d’être beaucoup plus touché par des messages bien plus porteurs, alors que là ils se retrouvent noyés.

On le disait en introduction, il y a un casting très bon et ça se ressent à l’écran qu’il n’y a rien à redire sur leurs performances. En revanche, l’écriture des personnages pêche un peu par sa qualité. Fred est touchant par ses regrets passés et certaines souffrances, l’empêchant de retrouver le sourire pleinement et acceptant qu’il approche de la fin de sa vie. Le fait qu’il voit le monde à travers la musique (étant un chef d’orchestre à la retraite) apporte un angle intéressant. Mick est au contraire plus combattif et se lance dans son dernier projet de réalisation de film afin de laisser son dernier témoignage. Lui aussi fait un bilan de sa vie et il aimerait corriger certaines choses. Lena avait un potentiel mais n’est pas assez développée alors qu’elle incarne une forme de jeunesse. Elle partage cette fonction avec Jimmy qui voit aussi son héritage de rôle au cinéma cantonné à la même chose, faisant le lien avec ses deux vieux amis.

image youth
image youth

Si le scénario semble chaotique, la réalisation suit la même lignée. Tantôt donnant une approche artistique très travaillée avec des plans mûrement réfléchis avec un effet de symétrie ou de composition de l’image, tantôt partant dans une forme de délire visuel de plans sans queue ni têtes digne d’un clip exagéré. Même si par moment on semble toucher à une forme de poésie graphique, cela nuit vu qu’on alterne trop entre les styles. Certaines séquences inutiles plombent aussi le rythme qui se veut lent, pouvant penser à un écoulement du temps au ralenti à l’approche de la fin, mais qui donne plus un côté négatif de la vie. La bande originale est dans le même registre, jonglant entre des mélodies douces et mélancoliques à des chansons bien plus dynamiques mais parfois agaçantes.

Youth ne nous aura pas grandement marqué malgré le rêve qu’il vendait.

La note de Fabien

ACTUALITÉS

SUIVEZ-NOUS

22,515FansJ'aime
997SuiveursSuivre
384SuiveursSuivre
Réalisateur : Paolo Sorrentino.Scénariste : Paolo Sorrentino.Producteur : Carlotta Calori, Francesca Cima et Nicola Giuliano.Compositeur : David Lang.Société de production : Indigo Film, Number 9 Films, Film4, Canal+, France Télévisions, Barbary Films et Mediaset Premium.Distributeur : Fox Searchlight Pictures.Sortie italienne : 20 mai 2015.Sortie USA...Youth.