fbpx


Cinéma Une nuit en enfer 3 : la fille du bourreau.

Une nuit en enfer 3 : la fille du bourreau.

Affiche Poster nuit enfer 3 fille bourreau dusk dawn hangman daughter disney dimension

Fiche technique.

Réalisateur : P. J. Pesce.
Scénariste : Álvaro Rodríguez.
Producteur : Michael S. Murphey, Gianni Nunnari,Meir Teper, Elizabeth Avellan et Paul Raleigh.
Compositeur : Nathan Barr.
Société de production : Dimension Films, A Band Apart et Los Hooligans Productions.
Distributeur : Buena Vista Home Video.
Sortie USA : 18 janvier 2000 (directement en VHS).
Sortie française : 18 octobre 2000 (directement en VHS).
Titre original : From Dusk Till Dawn 3: The Hangman’s Daughter.
Durée : 1h30.
Budget : 5 millions de dollars.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : Inconnue.
Entrées françaises : Aucune.

Résumé.

En 1900, après s’être évadé le jour de sa pendaison, Johnny s’enfuit dans le désert avec son gang et trouve refuge dans une auberge tenue par une vampire.

Univers.

>> Bande originale

>> Répliques

Achats.

Casting.

Johnny Madrid : Marco Leonardi (VF : Damien Gillard).
Ambrose Bierce : Michael Parks (VF : Guy Pion).
Catherine Reece : Jordana Spiro (VF : Guy Pion).
Esmeralda / Santanico Pandemonium : Ara Celi (VF : Andréa Corréa).
Mary Newlie : Rebecca Gayheart (VF : Colette Sodoyez).
John Newlie : Lennie Loftin (VF : Patrick Donnay).
Quixtla : Sonia Braga (VF : Dominique Chauby).
Le bourreau : Temuera Morrison (VF : Guy Theunissen).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Une nuit en enfer 3 : la fille du bourreau est la suite de Une nuit en enfer et Une nuit en enfer 2 : le prix du sang.

image nuit enfer 3 fille bourreau dusk dawn hangman daughter disney dimension

Notre critique de Une nuit en enfer 3 : la fille du bourreau.

C’est pas possible, un troisième film pour continuer dans les nanars ?

image nuit enfer 3 fille bourreau dusk dawn hangman daughter disney dimension

Tiens, chose originale, c’est un prequel. On retourne au début des années 1900, au Mexique toujours, pour voir les origines des vampires sans doute ? Non, non, ça aurait été trop intéressant. Autant faire… un western. Voilà, c’est tout. Durant une heure, on a droit à la scène de pendaison, une fusillade intense, une course-poursuite, une attaque de diligence, des hors-la-loi, encore des fusillades, une auberge. Les vampires dans tout ça ? On y vient…

image nuit enfer 3 fille bourreau dusk dawn hangman daughter disney dimension

À trente minutes de la fin d’Une nuit en enfer 3 : la fille du bourreau, enfin les vampires se montrent. Jusqu’à présent, on était dans le délire du réalisateur à faire juste du western et son lot de clichés. Finalement, on est toujours dans l’excès du grand n’importe quoi de passages sanguinolents, de sexe, de manger des corps… Bon on va dire qu’on ajoute un intérêt supplémentaire en faisait “naître” la vampire qu’on voyait danser dans le premier film. Voilà, c’est fait et on n’en parle plus. Dans le lot, de l’humour grotesque est rajouté.

image nuit enfer 3 fille bourreau dusk dawn hangman daughter disney dimension

Aucun des personnages n’est intéressant. Entre le hors-la-loi caricaturale, la gamine voulant être hors-la-loi caricaturale, la jeune fille en détresse caricaturale, le “on ne sait pas trop qui il est” qui est caricatural, les vampires caricaturaux, les religieux caricaturaux… Vous l’aurez compris, on est dans le summum de l’originalité (ironie).

image nuit enfer 3 fille bourreau dusk dawn hangman daughter disney dimension

La réalisation passe à peu près et on évite la catastrophe du film précédent. On se demande juste l’intérêt de faire autant de western où on se demande s’ils n’ont pas oublié le sujet de base. Les effets visuels sont peu réussis encore une fois et le maquillage n’est pas crédible mais bon… Petite nouveauté avec les vampires qui se transforment en cobras ou bien qui ont des tentacules qui sortent de leur ventre.

image nuit enfer 3 fille bourreau dusk dawn hangman daughter disney dimension

Une nuit en enfer 3 : la fille du bourreau est un vrai supplice même si on pourrait dire qu’il est le meilleur des trois, tout en étant relatif…

La note de Fabien

En bref

Idée du prequel intéressante mais complètement mal gérée.