fbpx


Films Live 20th Century Fox Une journée en enfer.

Une journée en enfer.

affiche poster journée enfer die hard vengeance disney fox

Fiche technique.

Réalisateur : John McTiernan.
Scénariste : Jonathan Hensleigh.
Producteur : Debbie Allen, John McTiernan et Michael Tadross.
Compositeur : Michael Kamen.
Société de production : 20th Century Fox et Cinergi Pictures Entertainment.
Distributeur : 20th Century Fox.
Première USA : 15 mai 1995.
Sortie USA : 19 mai 1995.
Sortie française : 2 août 1995.
Titre original : Die Hard with a vengeance.
Durée : 2h08.
Budget : 90 millions de dollars.
Recette mondiale : 366,2 millions de dollars.
Recette USA : 100 millions de dollars.
Entrées françaises : 3 458 382 entrées.

Résumé.

John McClane se retrouve au coeur d’une chasse aux énigmes pour empêcher des bombes d’exploser. Il doit s’associer avec Zeus qui n’avait rien demandé.

Univers.

Achats.

Casting.

John McClane : Bruce Willis (VF : Patrick Poivey).
Simon Peter Gruber : Jeremy Irons (VF : Bernard Tiphaine).
Zeus Carver : Samuel L. Jackson (VF : Thierry Desroses).
Walter Cobb : Larry Bryggman (VF : Guy Chapellier).
Joe Lambert : Graham Greene (VF : Marc Alfos).
Connie Kowalski : Colleen Camp (VF : Josiane Pinson).
Ricky Walsh : Anthony Peck (VF : José Luccioni).
Mathias Targo : Nick Wyman (VF : Bernard Métraux).
Katya : Sam Phillips (VF : Inconnue).
Charles “Charlie” Weiss : Kevin Chamberlin (VF : Jean-Loup Horwitz).
Jane : Sharon Washington (VF : Catherine Artigala).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Une journée en enfer est la suite de Piège de cristal et de 58 minutes pour vivre.

Le film avait pour titre de travail Die Hard: New York.

L’un des premiers scénarios devait se situer sur un paquebot de croisière pris par des terroristes. Un autre consistait à une prise de contrôle des métros.

Zeus était au départ un personnage féminin.

image journée enfer die hard vengeance disney fox

Sean Connery, David Thewlis ont été envisagés pour le rôle de Gruber ; Laurence Fishburne dans celui de Zeus.

La scène où McCLane porte un panneau disant “Je hais les nègres”, le tournage s’est effectué avec un panneau vierge. L’inscription fut modifiée en post-production. Pour les diffusiosn télévisées, le texte est “Je hais tout le monde”.

Une fin alternative existe où Gruber parvient à s’échapper et à se mettre à l’abri. Plus tard, McLane parvient à le retrouver et lui propose un jeu d’énigme avec une arme où le perdant se fait tuer.

Le tournage s’est déroulé de juillet à décembre 1994 à New York, en Caroline du Sud et dans le Connecticut.

Notre critique de Une journée en enfer.

Troisième opus après deux épisodes sans grand intérêt, son titre va-t-il être révélateur ?

image journée enfer die hard vengeance disney fox

Enfin, les scénaristes ont eu un éclair de génie en changeant enfin de style pour proposer quelque chose de plus captivant. Cette fois-ci, McLane ne se trouve pas par hasard au mauvais endroit au mauvais moment, il se fait embarquer malgré lui dans un jeu d’énigmes mortel. C’est cette idée là qui donne toute la tension au film et surtout l’attrait principal. Nous sommes toujours dans un film d’action mais cette course contre la montre est prenante et nous fait réfléchir également pour résoudre les énigmes proposées par le criminel. Comme en plus il y en a plusieurs, cela relance à chaque fois l’intérêt.

image journée enfer die hard vengeance disney fox

Évidemment, c’est un film d’action avec ses explosions et ses fusillades sauf qu’ici c’est mieux justifié dans le scénario que dans les deux premiers opus. Surtout, il y en a moins et cela met plus en avant le côté enquêteur de McLane qui n’est pas que des gros bras. Associé à tout ça, on a aussi le plan sous-jacent du criminel qui berne tout le monde y compris le spectateur pour arriver à ses fins. Si on devait fait un reproche sur l’histoire, ce serait sur la trop grande présence du racisme paranoïaque de Zeus où ça devient vraiment exaspérant alors que l’histoire n’a pas du tout cette vocation provocante.

image journée enfer die hard vengeance disney fox

Zeus justement qui est la bonne surprise d’Une journée en enfer en la personne de Samuel L. Jackson impeccable. Pris dans ce jeu malgré lui, il est celui qui est plus réfléchi et fait surtout office de “cerveau” au binôme qu’il forme avec McClane. Comme on le disait au-dessus, Zeus se pose trop souvent en victime du fait d’être noir. Même si dans son arrivée dans le film, le racisme est une des raisons scénaristiques, pour le reste, on repassera. John qui justement va se montrer sous une nouvelle facette, en faisant preuve plus souvent de son intelligence. Cependant, il n’en demeure pas un surhomme et on aurait aimé qu’il soit un peu plus “humain”. Enfin, Jeremy Irons complète le casting dans le rôle de l’antagoniste. Il est très intéressant car manipulateur à souhait, calculateur et charismatique, ce qui manquait aux films précédents.

image journée enfer die hard vengeance disney fox

Après une tour étriquée et un aéroport nocturne, on part dans les grands espaces de la ville de New York. Une ville qu’on va parcourir dans tous les sens dans ce jeu de pistes d’envergure et surtout permettant de proposer beaucoup plus de mouvements. Pour aller d’un point à un autre en un minimum de temps, tous les moyens sont bons et cela donne de belles courses de voitures et donc son lot de cascades et d’action. En terme d’action, si elle est bien maîtrisée dans le rythme, on regrettera la surenchère le temps de la scène du bateau, pas crédible du tout. La bande originale apporte la tension supplémentaire pour qu’on soit encore plus dedans.

image journée enfer die hard vengeance disney fox

Une journée en enfer relève enfin le niveau pour proposer un très bon film dans son genre.

La note de Fabien

En bref

Bon film d'action et cérébral dans un sens.