amazon disney

Affiche Poster vendredi dingue freaky friday disney

Fiche technique.

Réalisateur : Gary Nelson.
Scénariste : Mary Rodgers.
Producteur: Ron Miller.
Compositeur : Johnny Mandel.
Société de production : Walt Disney Productions.
Distributeur : Buena Vista Distribution Company.
Première USA : 17 décembre 1976.
Sortie USA : 21 janvier 1977.
Sortie française : Inconnu.
Titre original : Freaky Friday.
Durée : 1h35.
Budget : 5 millions de dollars.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 25,6 millions de dollars.
Entrées françaises : 270 958 entrées.

Résumé.

Annabel et sa mère Ellen sont régulièrement en conflit. Un jour, chacune va souhaiter être dans le corps de l’autre et cela se produit. Elles découvrent ainsi chacune ce que l’autre vit et en profitent pour changer de comportement.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting.

Annabel Andrews : Jodie Foster (VF : Elle-même).
Ellen Andrews : Barbara Harris (VF : Arlette Thomas).
Bill Andrews : John Astin (VF : Claude Joseph).
Boris Harris : Marc McClure (VF : William Coryn).
Madame Schmauss : : Patsy Kelly (VF : Marie Francey).
Harold Jennings : Dick Van Patten (VF : Philippe Mareuil).
Virginia : Vicki Shreck (VF : Martine Irzenski).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Un vendredi dingue, dingue, dingue est inspiré du livre Freaky Friday écrit par Mary Rodgers et publié en 1972.

A la même période, Jodie Foster s’était vu proposé le rôle de la Princesse Léia pour la saga Star Wars. Mais étant encore sous contrat avec Disney, sa mère décida qu’elle honore son engagement pour tourner dans ce film.

Image vendredi dingue freaky friday disney

La chanson du générique est interprétée par Barbarie Harris et Jodie Foster.

Le long-métrage aura un premier remake en téléfilm diffusé en 1995, intitulé Un vendredi de folie, produit par Walt Disney Television. En 2003, Disney refait le film pour le cinéma et a pour titre Freaky Friday : dans la peau de ma mère.

Notre critique de Un vendredi dingue, dingue, dingue.

Les films avec des changements de corps se trouvent souvent au cinéma. La version Disney offre-t-elle de bonnes choses ?

L’histoire tient bien la route pour offrir sa dose d’humour et de situations cocasses qui prêteront à sourire. Après une séquence d’ouverture qui montre (trop ?) rapidement les deux protagonistes, on plonge directement dans le transfert des esprits. Le film est ce qu’il vaut pour son côté divertissant et nous montre bien que malgré l’époque, les conflits familiaux restent les mêmes de nos jours. Il est pourtant dommage que la dernière séquence du film vienne presque tout gâcher en nous offrant une course poursuite en voiture complètement ridicule et grotesque. Un vendredi dingue, dingue, dingue se déroule sur une journée mais cela semble durer bien plus longtemps.

Image vendredi dingue freaky friday disney

La jeune Jodie Foster épate dans ce film en se la jouant femme très sérieuse mais la surprise provient de Barbara Harris qui campe une mère complètement déjantée. Elle est extra ! Les autres personnages sont corrects mais pas suffisamment attachants pour qu’on s’attarde sur eux. Le film joue donc beaucoup à juste titre sur l’inversion des rôles et chacune va découvrir ce que vit réellement l’autre. Ce qui leur permet ainsi de mieux se comprendre même si cela n’est pas assez approfondi.

Image vendredi dingue freaky friday disney

Un vendredi dingue, dingue, dingue est donc un film bien sympa à regarder. Le petit bémol est la version française pour le personnage incarné par Jodie Foster. Elle prête sa voix elle-même mais pour une fille de 13 ans, son timbre est beaucoup trop adulte. Egalement, les voix “internes” ont trop de réverbérations.