fbpx
Cinéma Un singulier directeur.

Un singulier directeur.

-

Affiche Poster singulier directeur barefoot exclusive disney

Fiche technique.

Réalisateur : Robert Butler.
Scénariste : Joseph L. McEveety.
Producteur : Bill Anderson.
Compositeur : Robert F. Brunner.
Société de production : Walt Disney Productions.
Distributeur : Buena Vista Distribution Company.
Sortie USA : 17 mars 1971.
Sortie française : 22 septembre 1972.
Titre original : The Barefoot Executive.
Durée : 1h36.
Budget : Inconnu.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : Inconnue.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

Steve Prost est un jeune employé de la chaîne UBC Network qui rêve d’être promu. Grâce à sa petite amie Jennifer Scott, il découvre que son chimpanzé est capable de prédire le succès d’un programme télévisé. Il décide d’utiliser cette capacité pour gravir les échelons de sa chaîne.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale

>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting.

Steven Post : Kurt Russell (VF : Inconnue).
Jennifer Scott : Heather North (VF : Inconnue).
E.J. Crampton : Harry Morgan (VF : Inconnue).
Francis X. Wilbanks : Joe Flynn (VF : Inconnue).
Mertons : Wally Cox (VF : Inconnue).
Farnsworth : Alan Hewitt (VF : Inconnue).
Clifford : Hayden Rorke (VF : Inconnue).
Roger : John Ritter (VF : Inconnue).
Tom : Jack Bender (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Un singulier directeur a pour logo le studio UBC qui est un mélange des logos de NBC, ABC et CBS. Plusieurs des émissions présentes dans le film sont des productions Disney.

Il y eut un remake de ce film en 1995 intitulé Pieds nus dans la jungle des studios.

Image singulier directeur barefoot exclusive disney

Notre critique de Un singulier directeur.

Kurt Russell est de retour avec un singe dans une nouvelle comédie.

Ce film est une des démonstrations que les scénaristes sont à court d’idées pendant l’écriture. L’histoire débute bien, pose les bases, développe les différentes relations et les intrigues. L’humour n’est pas tordant mais le tout reste bon enfant et divertit sans se prendre la tête. Puis vient alors l’élément qui bascule tout. A partir de là, on éloigne complètement le personnage principal, on focalise l’histoire sur un personnage secondaire et un autre encore plus secondaire, on y incorpore alors beaucoup d’humour qui ne fera rire que les enfants en maternelle et on conclut ensuite Un singulier directeur de manière bancale.

Image singulier directeur barefoot exclusive disney

Kurt Russell incarne ici Steven Post, le jeune homme bien sous tout rapport qui inspire forcément la sympathie. Sa petite amie permet d’apporter un peu de contraste et permet de présenter ainsi le “couple idéal” à la sauce Disney. Concernant Joe Flynn, son personne est assez exaspérant et cela ne s’arrange pas quand l’histoire décide de se centrer sur lui. Enfin, le singe est amusant dans sa manière d’être face à la télévision mais il est seulement pour apporter “l’animal de compagnie” afin d’attirer plus de public.

Image singulier directeur barefoot exclusive disney

Un singulier directeur n’est donc pas bien brillant, sans surprise et déjà-vu.

La note de Fabien

En bref

Mouais, voilà quoi.

PUB

ACTUALITÉS

PUB

PUB