Un rêve éveillé.

affiche poster reve eveille holidaze disney

Fiche technique.

Réalisateur : Jerry Ciccoritti.
Scénariste : Ann Gunder et Michael Vickerman.
Producteur : Steve Solomos.
Compositeur : James Gelfand.
Société de production : Nitelite Entertainment et Muse Entertainment Enterprises.
Distributeur : ABC Family.
Sortie USA : 28 novembre 2013.
Sortie française : 6 octobre 2014.
Titre original : Holidaze.
Durée : 1h23.
Budget : Inconnu.

Résumé.

Mel est vice-présidente d’une grande entreprise qui veut implanter un hypermarché dans sa ville natale. Suite à un choc à la tête, toute son ancienne vie a disparu et est remplacée par une autre.

Univers.

>> Bande originale

Achats.

À venir.

Casting.

Melody Gerard : Jennie Garth (VF : Barbara Tissier).
Carter McClure : Cameron Mathison (VF : Mathias Kozlowski).
Angela : Kristin Booth (VF : Agnes Manoury).
Jen : Maria del Mar (VF : Barbara Beretta).
Dean Wilcox : Conrad Coates (VF : Thierry Desroses).
Karl Johnson : Shannon Kook (VF : Alexandre Nguyen).
Maire Rachel Gordon : Rachael Crawford (VF : Anne Melon).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Le tournage s’est déroulé au Canada.

image reve eveille holidaze disney

Notre critique de Un rêve éveillé.

Encore une histoire d’amnésie et de nouvelle vie, du déjà-vu.

image reve eveille holidaze disney

Alors oui, on a ce sentiment mais il y a aussi quelques petites originalités. Le scénario se divise en trois parties bien distinctes. La première montre la réalité, mettant ainsi en place les personnages mais aussi les enjeux et l’intrigue globale. On accroche assez vite car les bases se veulent solides. Puis vient la seconde partie de la nouvelle réalité. On a droit à quelques situations comiques mais aussi un retournement de situation qui apparait trop brutalement, Mel acceptant alors cette nouvelle vie qu’elle fuyait jusque là. C’est un peu trop prévisible et facile.

image reve eveille holidaze disney

Vient alors la troisième partie qui est le retour à la première réalité, avec la prise de conscience de la seconde. Même si là encore on est dans ce qu’on se doutait, le rendu passe plutôt bien. Mel se rend compte de ce qu’il lui faut dans la vie et les raisons pour lesquelles elle doit vraiment se battre. En parallèle à tout ça, il y a aussi une dénonciation des grandes compagnies qui rasent les petites bourgades afin de s’agrandir. C’est donc une opposition entre terroir et histoire face aux finances.

image reve eveille holidaze disney

Jennie Garth tient le téléfilm sur ses épaules avec bio. Elle joue parfaitement bien en livrant une bonne palette d’expressions, s’en surjouer. Son personnage de Mel est attachante avec le temps, débutant quand même quand une carriériste prête à tout pour écraser les autres. Elle se veut aussi très intelligente et trouve de quoi se battre pour les bonnes causes tout en respectant des valeurs. Carter est plus là pour la romance de l’histoire et donner la touche sentimentale supplémentaire bien que son personnage avait plus de potentiel à exploiter.

image reve eveille holidaze disney

Avec une histoire découpée de la sorte, la réalisation a suffisamment de rythme pour garder l’attention. L’intrigue est présentée sous différents angles et points de vue. On passe ainsi un bon moment. Vendu comme un téléfilm de Noël, cette période sert juste de contexte mais c’est plus l’ambiance qui s’en dégage qui fait que ça correspond à Thnanksgiving.

image reve eveille holidaze disney

Un rêve éveillé est un bon divertissement apportant beaucoup de positivités.

La note de Fabien

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

Vous pourriez être intéressés par ces articles