Un nom pour un autre.

La note de Fabien
affiche poster nom autre namesake

Réalisateur : Mira Nair.
Scénariste : Sooni Taraporevala.
Producteur : Lydia Dean Pilcher et Mira Nair.
Compositeur : Nitin Sawhney.
Société de production : Fox Searchlight Pictures, Cine Mosaic, Entertainment Farm, Mirabai Films et UTV Motion Pictures.
Distributeur : Fox Searchlight Pictures.
Sortie indienne : 23 mars 2007.
Sortie USA : 6 avril 2007.
Sortie française : 28 mars 2007.
Titre original : The namesake.
Durée : 2h02.
Budget : 9,5 millions de dollars.
Recette mondiale : 20,3 millions de dollars.
Recette USA : 13,6 millions de dollars.
Entrées françaises : 18 011 entrées.

Résumé.

Né de parents indiens venus vivre aux États-Unis, Gogol s’intègre parfaitement à la vie américaine en oubliant ses origines mais son nom lui pose problème.

Achats.

Casting.

Nikhil « Gogol » Ganguli : Kal Penn (VF : Yann Peira).
Ashima Ganguli : Tabu (VF : Céline Melloul).
Ashoke Ganguli : Irfan Khan (VF : Stéphane Marais).
Maxine Ratliff : Jacinda Barrett (VF : Ludmila Ruoso).
Gogol (enfant) : Soham Chatterjee (VF : Corinne Martin).
Moushumi : Zuleikha Robinson (VQ : Pascale Montreuil).
Lydia Ratliff : Glenne Headly (VF : Inconnue).
Sally : Brooke Smith (VF : Inconnue).

En savoir plus.

Un nom pour un autre est l’adaptation du roman The namesake de Jhumpa Lahiri publié en 2003.

Rani Mukerji a été envisagée pour le rôle de Tabu.

Bien qu’elle ait vécu en Inde, l’actrice Tabu n’avait jamais vu le Taj Mahal avant le tournage du film.

Kate Hudson et Natalie Portman ont été envisagées pour le rôle de Maxine.

Le tournage s’est déroulé de mars à juin 2005 à New York et en Inde.

Notre critique de Un nom pour un autre.

Le choc des cultures et des traditions, cela passe en général assez bien si on évite les clichés.

image nom autre namesake
image nom autre namesake

On sent que le scénario tente des choses mais sans jamais aller suffisamment loin. On ressent très peu d’émotions malgré les rares péripéties qui ne sont pas approfondies comme il se doit. En effet, le film partait assez bien avec l’intégration d’un couple d’indiens à New York et qui donne naissance à un enfant qu’on verra grandir (très vite d’ailleurs). Un enfant qui se veut très américain et qui va être en opposition avec ses parents : une mère traditionnaliste et un père en entre deux. Mais les deux cultures peinent à être montré, aussi bien dans leur confrontation que leur complémentarité. On n’arrive pas à s’immerger pleinement et on se demande vraiment vers où on va. Dommage car il y avait de bons sujets à exploiter qui auraient pu vraiment marquer les esprits et faire de ce film quelque chose de moins classique. Tout va même trop vite dans la dernière partie comme si on partait sur un autre film.

Malgré une bonne interprétation du casting, on a du mal à s’attacher aux personnages. Gogol est d’abord présenté comme une personne rejetée à cause de son nom et subit les moqueries. Une entrée en matière qui donne les bases du protagoniste principale. Puis devenu un jeune adulte, il se montre plus détaché de sa culture, des traditions, délaissant même sa propre famille pour sa propre vie. Il n’est pas détestable pour autant mais on sent qu’il cherche à ne pas être dépendant du passé familial. Finalement, il va finir par s’y rattacher mais c’est fait de manière trop brusque sans réelle évolution. On voit alors un autre personnage à la place et on a du mal à le comprendre. Il y a quelque chose qui ne colle pas en lui. Les parents de Gogol sont plus intéressants car mieux construits et ont chacun une vision de la vie différente mais plus captivante.

image nom autre namesake
image nom autre namesake

Dur aussi d’entrer pleinement dans l’intrigue tant la réalisation est très lente. Si parfois cela est adéquate avec le scénario, ici c’est ce qui fait qu’on décroche plus vite. Plusieurs séquences traînent trop en longueur sans de vrais intérêts. Il y a aussi des facilités artistiques, comme de représenter l’ambiance indienne avec des couleurs chaudes et des coins new-yorkais bien plus froides et même trop froides. On sent que tout est exagéré. Même la bande originale manque de panache et oscille entre musiques indiennes et américaines mais c’est déséquilibré et dénaturent finalement l’ensemble.

Un nom pour un autre ne restera pas dans les mémoires.

La note de Fabien

ACTUALITÉS

SUIVEZ-NOUS

22,515FansJ'aime
997SuiveursSuivre
384SuiveursSuivre
Réalisateur : Mira Nair.Scénariste : Sooni Taraporevala.Producteur : Lydia Dean Pilcher et Mira Nair.Compositeur : Nitin Sawhney.Société de production : Fox Searchlight Pictures, Cine Mosaic, Entertainment Farm, Mirabai Films et UTV Motion Pictures.Distributeur : Fox Searchlight Pictures.Sortie indienne : 23 mars 2007.Sortie USA : 6...Un nom pour un autre.