amazon disney

walt disney company walt disney pictures affiche candidat poil poster shaggy DA.

Fiche technique.

Réalisatieur : Robert Stevenson.
Scénaristes : Don Tait, d’après le roman de Félix Salten, The Hound of Florence : a novel.
Producteurs : Bill Anderson et Ron Miller.
Compositeur : Buddy Baker.
Studio de production : Walt Disney Pictures.
Distributeur : Buena Vista Distribution Company.
Sortie USA : 17 Décembre 1976.
Sortie française : 23 Aout 1978.
Titre original : The Shaggy D.A.
Durée : 1h31.

Résumé.

Bien décidé à changer le destin de sa ville en se présentant aux élections municipales, Wilby Daniels, alors en campagne, voit refaire surface une vieille malédiction de son enfance qui le transforme en chien.

Achat.

Casting.

Wilby Daniels : Dean Jones (VO).
Betty Daniels : Suzanne Pleshette (VO).
Tim: Tim Conway (VO).
John Slade : Keenan Wynn (VO).
Brian Daniels : Shane Sinotku (VO).
Howie Clemmings : John Fiedler (VO).

En savoir plus.

Un Candidat au Poil fait suite à The Shaggy Dog sortie en 1959, plus connu en France sous le nom de Quelle vie de chien. Le film en fait d’ailleurs explicitement référence à de nombreuses reprises. Il aura également le droit à un remake en 2006 avec Tim Allen, sorti sous le nom de Raymond.

Disney Illustration-Un-Candidat-Au-Poil-11 Disney Illustration-Un-Candidat-Au-Poil-11

Il s’agit là du dernier film réalisé pour les studios Disney par Robert Stevenson. Il apparaît notamment au générique de film tel que Mary Poppins ou encore L’Apprentie Sorcière.

Liam Dunn interprète ici un agent de la fourrière. Durant le tournage de la scène de la patinoire, l’acteur s’effondre et décédera peu de temps après. Le rôle fut alors repris par John Fiedler.

Disney Illustration-Un-Candidat-Au-Poil-11 Disney Illustration-Un-Candidat-Au-Poil-11
Liam Dunn dans Young Frankestein (1974) s’effondrera dans la scène de la patinoire.

Sans pour autant avoir la confirmation que cela soit fait de manière intentionnelle, notons malgré tout quelques similitudes avec l’un des plus grands chefs d’oeuvre de l’animation canine Disney : La Belle et le Clochard. La séquence de la fourrière en est le plus bel exemple.

Disney Illustration-Un-Candidat-Au-Poil-11 Disney Illustration-Un-Candidat-Au-Poil-11

Ces deux cabots décident de creuser un trou pour s’échapper de la fourrière…

Disney Illustration-Un-Candidat-Au-Poil-11 Disney Illustration-Un-Candidat-Au-Poil-11

…encouragés en chanson par leurs compagnons à quatre pattes.

Notre critique de Un candidat au poil.

Un Candidat au Poil est le genre de comédie que l’on pourrait trop facilement juger sur sa couverture. À la lecture des quelques lignes du synopsis, il semble en effet aisé de mettre en doute la qualité humoristique du film : un homme politique qui se transforme en chien, quoi de plus grotesque me direz-vous ? Mais avant de nous précipiter sur le téléphone afin d’appeler la fourrière, laissons donc une petite chance à cet encombrant toutou de nous montrer s’il n’a pas un ou deux talents cachés.Disney Illustration-Un-Candidat-Au-Poil-11

The Sagghy D.A, de son nom d’origine, propose, il est vrai, une histoire légèrement tirée par les poils. S’il peut laisser perplexe à première vue, il fera certainement changer d’avis de nombreux spectateurs qui l’annonçait déjà comme un long-métrage plutôt moyen. Parce qu’en effet, la force du film réside peut-être en une seule et unique idée scénaristique : ne pas faire du chien une transformation permanente. Ainsi, le film gagne en rythme au fur et à mesure des changements d’apparence du personnage principal, apportant au passage un grand nombre de situations pour le moins amusantes.

L’humour est également un de ses atouts. Sans être hilarant aux point d’en rire aux éclats, Un Candidat au Poil a le mérite de faire dans l’abondance de qualité correcte, plutôt que de faire dans l’excès de médiocrité ou dans l’excellence bien trop modérée. Et même si cet aspect plaisant est servi par des effets spéciaux parfois un peu kitch dus à l’âge de la production, on ne peut que rester sous le charme nostalgique et burlesque de l’œuvre.

Disney Illustration-Un-Candidat-Au-Poil-11 Disney Illustration-Un-Candidat-Au-Poil-11
Disney Illustration-Un-Candidat-Au-Poil-11 Disney Illustration-Un-Candidat-Au-Poil-11

Des costumes et des transformations kitchs et dépassées, mais qui ne manque pas de charme et d’un certain humour.

Tout cela lui permet d’obtenir, et surtout de garder, l’attention de celui qui le regarde pendant une bonne partie de sa durée. Seulement une partie, car oui, et c’est malheureusement un passage obligé pour tout film du genre, la dernière demi-heure du long-métrage va, en effet, accuser quelques petites longueurs.

Et c’est d’ailleurs là que la théorie du changement temporaire prouve toute sa bienveillance puisque c’est, dans cette ultime péripétie, que Wilby Daniels gardera son allure canine de façon plus ou moins permanente. Cette perte de rythme, fatalement nécessaire pour faire avancer l’histoire, va également emporter un soupçon d’attrait qui ne lui sera, fort heureusement, pas préjudiciable.

Disney Illustration-Un-Candidat-Au-Poil-11

Un Candidat au Poil est de toute évidence une bonne surprise. Sans se classer dans le top 10 des meilleurs comédies de l’année, il remplira aisément son contrat en usant habilement d’une idée qui, sur le papier, pouvait sembler périlleuse. Une comédie qui ne manque assurément pas de chien !

disney store