amazon disney

Affiche Poster Thor Disney Marvel

Fiche technique.

Réalisateur : Kenneth Branagh.
Scénaristes : Ashley Edward Miller, Zack Stentz et Don Payne.
Producteur : Kevin Feige.
Société de production : Marvel Studios et Paramount Pictures.
Distributeur : Paramount Pictures.
Compositeur : Patrick Doyle.
Sortie USA : 6 mai 2011.
Sortie française : 27 avril 2011.
Titre original : Thor.
Durée : 1h50.
Budget : 150 millions de dollars.
Recette mondiale : 449,3 millions de dollars.
Recette USA : 181 millions de dollars.
Entrées françaises : 1 714 453 entrées.

Résumé.

Thor, le puissant prince d’Asgard, déclenche par son arrogance une guerre entre son peuple et le royaume des géants de glace. En punition son père, le roi Odin, le bannit sur Terre et le prive de ses pouvoirs. Pour protéger son royaume et la Terre, Thor va devoir se montrer digne et apprendre à agir en héros.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting.

Thor : Chris Hemsworth (VF : Adrien Antoine).
Jane Foster : Nathalie Portman (VF : Sylvie Jacob).
Loki : Tom Hiddleston (VF : Alexis Victor).
Odin : Anthony Hopkins (VF : Benard Dhéran).
Docteur Eric Selvig : Stellan Skarsgård (VF : Jacques Frantz).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Thor est le troisième super héros à être adapté par les studios Marvel après Iron Man et L’incroyable Hulk.

L’idée d’adapter Thor en film remonte déjà aux années 90. Sam Raimi souhaitait adapter le comics pour la 20th Century Fox mais le projet ne fut pas accepté. Sony Pictures Entertainment acheta les droits d’adaptation en 2004 avec David S. Goyer au scénario et à la réalisation mais celui-ci déclina plus tard, n’étant plus intéressé par le projet. En 2006 un script fut réalisé pour la Paramount Pictures qui venait d’acquérir les droits et le projet fut annoncé comme une production Marvel Studios.

De nombreux acteurs ont été envisagés pour le rôle de Thor tels que Channing Tatum ou encore Daniel Craig et même Liam Hemsworth (le frère de l’acteur choisi). Concernant Loki, Jim Carrey, Charlie Cox et Josh Hartnett ont été également envisagés. Odin aurait pu être jouer par Mel Gibson mais il refusa le rôle.

Image Iron Man 2 Disney Marvel

Durant la phase de développement, la création du marteau Mjolnir a nécessité plus de 200 modèles dessinés différents avant de trouver celui qui convenait. De plus la cape de Thor a été sujette à de nombreuses recherches pour toujours donner cet aspect majestueux. En dépit des difficultés celle-ci n’a jamais été rendu au travers d’effets spéciaux. Enfin la complexité, le poids et la chaleur des armures Asgardiennes ont obligé l’équipe à y intégrer un système de refroidissement hydraulique pour diminuer la température du corps des acteurs qui cuisaient sous leur costume.

L’interconnexion entre les films Marvel dans Thor est plus présente que jamais. L’agent Coulson, présenté dans Iron Man, est en charge des opérations du SHIELD au Nouveau Mexique. De plus Selvig fait référence à un expert en rayon gamma qu’il a connu et qui a disparu après une intervention du SHIELD. Selvig fait évidemment référence à Bruce Banner. Enfin le film introduit brièvement le personnage de Clint Barton alias Oeil-de-Faucon, futur Avenger et actuel agent du SHIELD.

Image Iron Man 2 Disney Marvel

Thor contient également son lot de clins d’oeil, principalement dans la salle des trophées d’Asgard. Le spectateur peut y apercevoir le gant de l’infini, un objet intimement lié à l’histoire de Thanos, méchant présumé du futur Avengers : Infinity War, ainsi que l’oeil d’Agamotto, une relique appartenant au docteur Strange dont le film est prévu pour 2016.

De plus il est possible de voir dans Puente Antigo, la ville du film, une affiche de voyage intitulée “Journey into mystery” qui est le nom du comics ayant vu naître Thor. Enfin le nom de l’ex-petit ami de Jane Foster, Donald Blake, est une référence à l’alter ego de Thor à ses débuts. En effet le dieu est prisonnier dans l’enveloppe humaine du docteur Donald Blake en punition pour son arrogance.

Notre critique de Thor.

Avant d’être un film d’action et de super héros Thor est avant tout un drame familial. La réalisation de Kenneth Brannagh, très shakespearienne, met en avant les relations qu’entretient cette dynastie de dieux hors du commun.

Les scènes les plus fortes du film ne sont pas celles d’actions et d’explosions mais bien les dialogues. Notamment le bannissement de Thor, scène durant laquelle Anthony Hopkins interprète à merveille le chagrin d’un père et le devoir d’un roi face à un fils aimé mais impétueux. Puis la révélation de la véritable nature de Loki où là encore l’amour d’un père et d’un fils s’expriment au travers des justifications de l’un et du sentiment de trahison de l’autre. Le film dévoile clairement l’amour qu’Odin porte à ses deux fils malgré la lucidité de leur natures respectives ; tout comme ses deux fils aiment Odin et tentent de l’honorer chacun à leur manière. Cependant, Thor et Loki divergent dans leur évolution. En effet, Thor va découvrir les qualités d’un bon roi et passer du stade d’enfant fougueux à homme responsable lors de sa quête de rédemption alors que Loki reste bloqué dans la jalousie qu’il voue à son frère, dans ses complots pour sortir de son ombre, lui nuire et devenir le “préféré” d’Odin. Tom Hiddleston joue parfaitement son personnage que l’on n’ose qualifier de méchant tellement l’origine de sa souffrance est compréhensible et humaine.

Image Iron Man 2 Disney Marvel

Du coté technique le film est majestueux, les décors d’Asgard mettent en valeur une cité d’or grandiose à l’architecture hors du commun qui permettent de facilement distinguer le royaume d’Asgard de la Terre, celle-ci étant représentée au travers d’une petite ville pittoresque plutôt que d’une grande mégalopole. Les costumes sont majestueux et mettent en valeur cet aspect guerrier et plus grand que nature que représentent les Asgardiens. Ils sont souvent remplis de petits détails liés à la mythologie nordique, presque invisible à l’écran. Les gros effets spéciaux sont assez peu nombreux dans le film contrairement à ce que l’on pourrait croire mais restent néanmoins très bien intégrés.

La bande-son quant à elle met très bien en avant la majesté d’Asgard et de ses dieux avec une pointe d’inspiration celtique provenant de Patrick Doyle. On retiendra notamment le prologue servant d’introduction à Asgard, “Sons of Odin” ou “Thor Kills The Destroyer” qui illustrent parfaitement leur scène avec en fond ces notes qui pourraient servir de thème au dieu nordique du tonnerre.

Image Iron Man 2 Disney Marvel

Thor n’est cependant pas exempt de petits défauts. En effet si le premier et troisième acte du film gardent un bon rythme le second, l’arrivée de Thor sur Terre, est un peu mou et manque de grandeur. Certes cela peut servir à créer une distinction entre Asgard et la Terre, Thor en dieu et Thor humain mais cela semble tout de même un peu lent. De plus on sent assez fortement que le film sert avant tout à introduire Thor en prologue au film Avengers .

En somme, Marvel nous avait habitué à plus d’actions dans ses films mais Thor s’offre le luxe de plutôt développer ses personnages que de les faire se battre. Ce faisant, Kenneth Brannagh a donné naissance à l’un des plus grand et charismatique antagonistes de l’univers cinématographique Marvel : le Loki de Tom Hiddleston.

disney store