Thor : love and thunder.

La note de Marine
affiche Poster thor love thunder marvel

Réalisateur : Taika Waititi.
Scénariste : Taika Waititi.
Producteur : Kevin Faige.
Compositeur : Michael Giacchino.
Société de production : Marvel Studios.
Distributeur : Walt Disney Studios Motion Pictures.
Sortie USA : 8 juillet 2022.
Sortie française : 13 juillet 2022.
Titre original : Thor : love and thunder.
Durée : 1h59.
Budget : 250 millions de dollars.
Recette mondiale : 759,7 millions de dollars.
Recette USA : 343 millions de dollars.
Entrées françaises : 2 849 136 entrées.

Résumé.

Gorr veut exterminer tous les dieux. Thor demande l’aide de Valkyrie et Korg afin de le contrer mais aussi de Jane Foster pouvant manier Mjolnir.

Achats.

Casting.

Thor : Chris Hemsworth (VF : Adrien Antoine).
Gorr : Christian Bale (VF : Philippe Valmont).
Jane Foster / Mighty Thor : Natalie Portman (VF : Sylvie Jacob).
Brunehilde / Roi Valkyrie : Tessa Thompson (VF : Aurélie Konaté).
Korg : Taika Waititi (VF : Stéphane Ronchewski).
Zeus : Russell Crowe (VF : Emmanuel Jacomy).
Sif : Jaimie Alexander (VF : Ingrid Donnadieu).

En savoir plus.

Lors du Comic Con de juillet 2019, Thor : love and thunder est annoncé.

Il serait question que Jane devienne la nouvelle Thor.

image thor love thunder marvel

Le film devait initialement sortir le 5 novembre 2021 mais il fut repoussé suite à la pandémie mondiale plusieurs fois en 2022.

Notre critique de Thor : love and thunder.

Bienvenue dans le New Asgard, où Valkyrie a été promue reine et dans lequel Thor a enfin retrouvé de sa splendeur grâce au temps passé en compagnie des Gardiens de la Galaxie. Et elle lui sera d’une grande utilité puisqu’une menace plane chez les dieux de chaque royaume du Multiverse. Après avoir été tourné en ridicule par une divinité, Gorr, un ancien fidèle, cherche à toutes les tuer. Et Thor se trouve sur son chemin…

image thor love thunder marvel
image thor love thunder marvel

Pour réussir à se défaire de ce danger bien réel, le fils d’Odin va devoir trouver de nouveaux coéquipiers auprès de personnages célèbres issus des mythologies grecque, romaine, aztèque et du monde entier. Mais c’est finalement une autre héroïne qui viendra lui prêter main forte : Jane Foster, la scientifique de New Mexico que Thor n’a jamais cessé d’aimer. C’est donc bien le thème de l’amour (déclamé haut et fort dans le titre du film) qui sera au cœur de l’histoire de ce quatrième opus. D’abord celui du super-héros, qui après sa rupture avec Jane et la perte de l’ensemble de sa famille, a connu la dépression et le repli sur lui-même. Bien qu’il ait réussi à se sortir de ce mauvais pan de sa vie, une terrible nouvelle va à nouveau lui faire prendre conscience que l’amour est un objet bien fragile. Son idylle retrouvée avec Jane pourrait donc vite tourner à l’orage… Mais le long métrage parle aussi de l’amour de manière très universelle ; celui d’un père pour sa fille, d’une reine pour son peuple ou d’un Kronan pour un autre Kronan.

Outre cette thématique très générale, le film use et déborde de références à d’autres sagas cinématographiques. Le réalisateur Taika Waititi se complaît à remplir son scénario de scènes de combat très similaires à la bataille finale d’Avengers : Endgame, à peupler son monde de créatures qui ressemblent au Bao du court-métrage Pixar du même nom, ou à insérer de nombreuses séquences très identiques à Star Wars comme le parlement galactique, la course de pod ou encore le méchant de l’histoire à mi-chemin entre Palpatine et Voldemort. Certes, les références sont toujours agréables à voir mais quand il y en a trop, le film tourne vite au ridicule. Car à force de chercher des sources ailleurs, l’œuvre perd considérablement de son entrain et nous plonge dans une pâle copie d’un long-métrage de fangirl plutôt que dans un film qui cherche à se démarquer des précédents.

image thor love thunder marvel
image thor love thunder marvel

Dans toute cette histoire, c’est finalement, la prestation de Christian Bale qui est la plus remarquable. Aussi incroyable que terrifiant, l’acteur nous démontre une fois de plus que son talent n’est plus à prouver. Pourtant, même s’il incarne Gorr à la perfection, la place qu’on lui donne dans le scénario manque de consistance, lui faisant perdre peu à peu son côté horrible. Son objectif est de détruire les dieux car le sien n’a pas pu sauver sa fille. Voilà le background du personnage… On aurait vraiment préféré que ce côté soit davantage travaillé afin que ce méchant, qui nous offre une fin inédite, soit mieux mis en valeur.

Au contraire l’apparition de Zeus, le roi des dieux de la mythologie grecque, est quant à elle parfaitement pensée. D’abord imaginé comme le plus grand des héros, sa stature va vite s’effriter. Lorsque Russell Crowe entre vêtu de sa cuirasse dorée semblable à celle qu’il portait dans le film Gladiator (encore une référence!), il apparaît avec un caractère très fidèle à celui évoqué dans les textes mythologiques ; sûr de lui et peu rusé. Cette séquence fonctionne donc à merveille ! D’ailleurs, pensez à bien regarder le dos de Thor dans cette scène, le petit clin d’œil ne manquera pas de vous faire sourire.

Continuons notre découverte des personnages avec Mighty Thor, qui marque enfin le retour de Jane dans le MCU. Ici aussi, le personnage de la guerrière, qui a fait sienne le célèbre marteau Mjöllnir, n’est pas assez poussé. Sans plus de détails, on la voit simplement se battre aux côtés de Thor mais sans réellement apporter plus de poids à l’histoire. Heureusement que la parodie mise en scène par Matt Damon, Sam Neil et Luke Hemsworth, le frère de Chris, rattrape un peu cette cacophonie dans le récit et la construction des personnages.

image thor love thunder marvel
image thor love thunder marvel

Vous l’avez compris, on aime ou on déteste l’univers de Taika Waititi. Mais le réalisateur a au moins le mérite de casser les codes, que ce soit dans le scénario ou la réalisation. Pour cette dernière, on retrouve d’ailleurs sa marque de fabrique avec des décors de style steampunk, une vision du New Asgard pleine de trouvailles en plus d’être très moderne par rapport au royaume de la mythologie, ainsi qu’une réalisation très rock’n’roll. Et cela vaut dans tous les sens du terme, puisque le metteur en scène passe du noir et blanc, aux flashback très drôles contés par Korg et pour finir par des running gags sur fond de Guns N’ Roses ou ABBA.

En conclusion, ce n’est pas le meilleur des quatre films car il manque véritablement ce petit quelque chose qui rendrait le tout explosif. Néanmoins, il reste un Marvel plaisant à regarder qui se situe dans la même veine que Thor : Ragnarök. Si vous étiez plutôt amateur de l’univers de Kenneth Branagh, Thor : love and thunder ne vous plaira sans doute pas. Mais restez bien jusqu’à la fin pour savoir si Thor reviendra !

La note de Marine

ACTUALITÉS

SUIVEZ-NOUS

22,515FansJ'aime
997SuiveursSuivre
384SuiveursSuivre
Réalisateur : Taika Waititi.Scénariste : Taika Waititi.Producteur : Kevin Faige.Compositeur : Michael Giacchino.Société de production : Marvel Studios.Distributeur : Walt Disney Studios Motion Pictures.Sortie USA : 8 juillet 2022.Sortie française : 13 juillet 2022.Titre original : Thor : love and thunder.Durée : 1h59.Budget : 250 millions...Thor : love and thunder.