Cinéma There will be blood.

There will be blood.

banniere-dp-vers-dlp

affiche poster there will be blood disney miramax

Fiche technique.

Réalisateur : Paul Thomas Anderson.
Scénariste : Paul Thomas Anderson.
Producteur : Paul Thomas Anderson, Daniel Lupi et JoAnne Sellar.
Compositeur : Jonny Greenwood.
Société de production : Miramax, Paramount Vantage et Ghoulardi Film Company.
Distributeur : Paramount Vantage.
Sortie USA : 26 décembre 2007.
Sortie française : 27 février 2008.
Titre original : There will be blood.
Durée : 2h38.
Budget : 25 millions de dollars.
Recette mondiale : 76,2 millions de dollars.
Recette USA : 40,2 millions de dollars.
Entrées françaises : 642 450 entrées.

Résumé.

Daniel Plainview gère des gisements de pétrole. Pour s’agrandir il est prêt à tout mais il doit faire face à Eli, un prêcheur.

Univers.

>> Répliques

Achats.

Casting.

Daniel Plainview : Daniel Day-Lewis (VF : Bernard Gabay).
Paul Sunday / Eli Sunday : Paul Dano (VF : Donald Reignoux).
Henry Brands : Kevin J. O’Connor (VF : Eric Aubrahn).
H.W. Plainview (enfant) : Dillon Freasier (VF : Anton Coulpier).
H.W. Plainview (adulte) : Russell Harvard (VF : Inconnue).
Fletcher Hamilton : Ciarán Hinds (VF : Nicolas Marié).
Abel Sunday : David Willis (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

There will be blood est l’adaptation du roman Pétrole ! d’Upton Sinclair publié en 1927.

image there will be blood disney miramax

Daniel Day-Lewis remporte l’Oscar et le Golden Globe du Meilleur acteur en 2008.

Le tournage s’est déroulé au Texas et en Californie.

Notre critique de There will be blood.

Un film sur le pétrole, ce n’est pas très courant mais ça peut être intéressant.

image there will be blood disney miramax

Étant donné la durée du long-métrage, il faut espérer qu’il y en a sous la capot pour tenir la distance. Malheureusement, ce n’est pas vraiment le cas. Autant la première moitié est prenante à sa juste mesure avec la mise en place de l’intrigue et des personnages ainsi que de découvrir les métiers liés autour du pétrole. Puis quand débute la seconde partie, l’ennui se fait sentir car on a vite fait le tour et il n’y a plus rien à se mettre sous la dent. Les scènes tirent trop en longueur et ne nous offrent plus rien. La conclusion du film est d’ailleurs assez brutale et manque d’une vraie fin.

image there will be blood disney miramax

Pourtant, There will be blood propose un pseudo combat intéressant sur le papier entre l’entreprise du pétrole et son essor, usant de coups tordus pour s’enrichir, face à la montée de la religion avec le prêcheur. Cette intrigue est quand même mal construite et fait trop des hauts et bas sans savoir réellement où on va. Cela en devient même usant tant le but est flou. Dans le même registre, on ne ressent pas beaucoup d’émotions même dans la relation tumultueuse entre Daniel et son fils, ajoutant encore une intrigue sans véritable enjeu.

image there will be blood disney miramax

Daniel Day-Lewis prouve encore une fois que son talent n’est pas démérité tant il excelle dans cette interprétation. Il incarne un magnat du pétrole mais qui n’est pas juste le patron bureaucrate, c’est aussi un homme de terrain et un fin stratège. Utilisant de sa force de persuasion, de manipulation mais aussi de son expérience et de son autorité, Daniel n’est cependant pas assez attachant mais reste un personnage fort en personnalité. Paul Dano est le second acteur qui partage l’affiche et il n’est pas en reste en terme de performance. Timide au début et négociateur, le personnage va prendre de la confiance et se sentir pousser des ailes divines en devenant un prêcheur renommé mais qui semble surtout attirer par la gloire plus que par la foi. Il voit en Daniel l’occasion de toucher un plus large public ainsi que d’avoir une manne financière non négligeable.

image there will be blood disney miramax

Dès les vingt premières minutes, on comprend que Paul Thomas Anderson va réaliser un film bien maîtrisé. En effet, tout est fait sans dialogue durant ce laps de temps et on arrive aisément à comprend tout ce qu’il se passe. Si par la suite le rythme tient en haleine, la deuxième partie du film se veut plus mollassonne. Pourtant, l’image est bonne, l’éclairage apporte une ambiance sombre, mais il manque d’un petit grain de folie qu’on pensait avoir lors de l’explosion du derrick mais c’est bien là le seul moment d’action. La bande originale n’arrive pas à atteindre son apogée et reste très classique.

image there will be blood disney miramax

There will be blood est correct mais ne vaut le détour que par la performance de ses acteurs.

La note de Fabien

En bref

Pas mal.
Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.