The old man and the gun.

La note de Fabien
affiche poster old man gun

Réalisateur : David Lowery.
Scénariste : David Lowery.
Producteur : Bill Holderman, Anthony Mastromauro, Dawn Ostroff, Robert Redford, Jeremy Steckler et James D. Stern.
Compositeur : Daniel Hart.
Société de production : Fox Searchlight Pictures, Condé Nast Publications, Endgame Entertainment, Identity Films, Rocket Science, Sailor Bear, TSG Entertainment et Wildwood Enterprises.
Distributeur : Fox Searchlight Pictures.
Première mondiale : 31 août 2018 (Telluride).
Sortie USA : 28 septembre 2018.
Sortie française : 31 janvier 2019.
Titre original : The old man and the gun.
Durée : 1h33.
Budget : 15,8 millions de dollars.
Recette mondiale : 17,9 millions de dollars.
Recette USA : 11,3 millions de dollars.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

Forrest Tucker, 78 ans, évadé plusieurs fois de prisons, continue de braquer des banques avec la plus grande classe avec ses complices. Ils sont traqués par un inspecteur de police.

Achats.

Casting.

Forrest Tucker : Robert Redford (VF : Féodor Atkine).
John Hunt : Casey Affleck (VF : Donald Reignoux).
Jewel : Sissy Spacek (VF : Frédérique Cantrel).
Teddy Green : Danny Glover (VF : Saïd Amadis).
Maureen : Tika Sumpter (VF : Aurore Bonjour).
Waller : Tom Waits (VF : Gérard Surugue).
Dorothy : Elisabeth Moss (VF : Anne Dolan).

En savoir plus.

The old man and the gun est tiré d »article de presse du même nom de David Grann dans The New Yorker de 2003 tiré d’une histoire vraie.

image old man gun

Le tournage s’est déroulé dans le Texas et dans l’Ohio.

Notre critique de The old man and the gun.

À première vue, on s’orienterait vers une comédie de petits vieux braqueurs, et pourtant…

image old man gun
image old man gun

Et pourtant c’est tout le contraire. Même si on a une forme de légèreté, on est dans un autre tout autre registre. C’est sérieux et terriblement captivant. Déjà car ce sont des personnes âgées qui sont des braqueurs de banque mais qu’ils font ça avec expérience et surtout avec respect et distinction. Pas de grosses actions à attendre, pas de prises d’otages, pas de course poursuite… tous les clichés du genre sont bannis et même la traque policière est haletante sans tomber dans les stéréotypes. C’est presque un film qui fait une ode à la vie et on prend beaucoup de plaisir devant le scénario. Ce dernier est d’ailleurs parfaitement bien écrit et nous offre une romance bien travaillée et convaincante, associée à un amour du risque de voler des banques. Un parallèle assez intéressant en somme. Il y a même du mystère qu’on déterre petit à petit et les conséquences d’une obsession.

Avec une si belle histoire, on a aussi droit à un casting cinq étoiles. Rien à redire là-dessus tant tout le monde est performant, Robert Redford en tête bien sûr. Ce dernier est attachant dès les premières minutes, il a un charisme indéniable qui fait qu’on sympathique tout de suite pour ce cambrioleur. Il agit avec classe, beaucoup de manières et plein de gentillesse. C’est limite si on ne veut pas l’aider dans son braquage. C’est là la force du personnage qui cache un passif douloureux qu’on explore progressivement. Il est aidé de deux comparses qui malheureusement sont très en retrait et ce serait la seule fausse note du film. L’intérêt amoureux se trouve en la personne de Sissy Spacek qui tombe sous le charme mais avec une pointe de méfiance. Elle est intriguée par cet homme et c’est réciproque dans le sens où le « gentil voleur » s’attache à quelqu’un et qui pourrait lui donner plus de risques. Enfin, Casey Affleck joue un inspecteur ingénieux qui va se fier à son instinct mais qui a aussi du respect pour l’homme qu’il traque. Leur relation est très surprenante mais fonctionne parfaitement.

image old man gun
image old man gun

Il ne manquait plus qu’une réalisation au sommet pour faire un excellent film et il faut reconnaître que c’est le cas. En plus d’avoir un rythme parfait pour ne jamais décroché sans avoir de lenteurs ou de temps morts, la mise en scène est sobre mais bougrement efficace. On apprécie aussi beaucoup les dates qui apparaissent pour nous situer chronologiquement et se rendre compte que cet homme est performant sur la durée jusqu’à la séquence flash-back de ses multiples évasions, montrant alors son ingéniosité pour se sortir de toutes les prisons. L’immersion dans les années 1970 est aussi bien retranscrite et il est amusant de voir des enquêtes policières sans appui technologique. C’est un petit côté rétro qui est plaisant à voir.

The old man and the gun est un petit bijou !

La note de Fabien

ACTUALITÉS

SUIVEZ-NOUS

22,515FansJ'aime
997SuiveursSuivre
384SuiveursSuivre
Réalisateur : David Lowery.Scénariste : David Lowery.Producteur : Bill Holderman, Anthony Mastromauro, Dawn Ostroff, Robert Redford, Jeremy Steckler et James D. Stern.Compositeur : Daniel Hart.Société de production : Fox Searchlight Pictures, Condé Nast Publications, Endgame Entertainment, Identity Films, Rocket Science, Sailor Bear, TSG Entertainment et...The old man and the gun.