The last shot.

, par
Affiche poster the last shot disney touchstone

Fiche technique.

Réalisateur : Jeff Nathanson.
Scénariste : Jeff Nathanson.
Producteur : Larry Brezner et David Hoberman.
Compositeur : Rolfe Kent.
Société de production : Touchstone Pictures, Mandeville Films, Burro Productions, High Arc Productions et Morra, Brezner, Steinberg and Tenenbaum Entertainment.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 24 septembre 2004.
Sortie française : 10 mai 2005 (directement en DVD).
Titre original : The last shot.
Durée : 1h29.
Budget : Inconnu.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 464 000 dollars.
Entrées françaises : Aucune.

Résumé

Afin d’arrêter un réseau de corruption dans les camions de transport du cinéma, l’agent du FBI Joe Devine a une idée : produire un film. Il trouve alors le réalisateur Steven Schats qui va enfin réaliser son rêve sans savoir qu’il va travailler pour le FBI.

Univers.

>> Bande originale

>> Répliques

Achats.

Casting

Steven Schats : Matthew Broderick (VF : Bernard Gabay).
Joe Devine : Alec Baldwin (VF : Bernard Lanneau).
Emily French : Toni Collette (VF : Marie Vincent).
Tommy Sanz : Tony Shalhoub (VF : Michel Fortin).
Valerie Weston : Calista Flockhart (VF : Natacha Muller).
Marshal Paris : Tim Blake Nelson (VF : Lionel Tua).
Lonnie Bosco : Buck Henry (VF : Michel Derville).
Jack Devine : Ray Liotta (VF : Eric Herson-Macarel).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

The last shot est tiré d’une histoire vraie. Le FBI menait l’opération “Dramex” dirigé par l’agent Garland Schweickhardt. Ce dernier avait engagé un réalisateur pour qu’il infiltre (sans le savoir) un réseau de mafia afin de faire tomber un système de corruption.

Image the last shot disney touchstone

Le tournage s’est déroulé en Californie.

Notre critique de The last shot.

Un synopsis qui promet de l’originalité, il faut que ça suive !

Image the last shot disney touchstone

Dès le générique d’ouverture on est déjà immergé dans le monde du cinéma avec les noms des différents membres de l’équipe du film qui apparaissent sur des accessoires d’un cinéma. Petite séquence d’animation fort réussie.

Une enquête policière mélangée au tournage d’un film qui est un faux film, effectivement, on nage en plein délire et le pire c’est que ça marche ! L’ambiance de The last shot est vraiment bon enfant et on se prend très vite au jeu. En effet, on voit la création d’un film de A à Z par un homme passionné par le cinéma qui ne se rend pas compte que son studio de production n’est autre que le FBI. Mais là où l’humour est réussi, c’est que petit à petit même le FBI commence à entrer dans le délire et à vouloir vraiment travailler sur le film.

Image the last shot disney touchstone

Au final, l’enquête policière passe tellement au second plan qu’elle devient quasi inexistante. Ce n’est même pas dérangeant car on s’amuse tellement devant The last shot qu’on est plus captivé par la création du film et de voir les coulisses de tournage. De plus, on est dans un monde de mensonge entre Joe qui se la joue producteur, la direction du FBI qui avance les fonds, le gangster qui se prend pour un producteur aussi… On pourrait presque dire que c’est un film dans un film sur la création d’un film. Et quand on se dit que tout est basé sur une histoire vraie, on est surpris par le concept trouvé à l’époque par le vrai FBI.

Image the last shot disney touchstone

Alec Baldwin est convaincant en producteur tout en étant agent du FBI, son personnage est vraiment très réussi et il joue parfaitement son double jeu. À ses côtés se trouve Matthew Broderick absolument bluffant en tant que réalisateur passionné et naïf. On voit l’homme qui a un rêve et qui peut enfin le concrétiser. On compatit assez vite car on se demande si un jour il va découvrir la vérité et on n’a pas envie qu’il soit blessé et de voir ses espoirs brisés. Le reste du casting est à la hauteur et chaque personnage apporte quelque chose au long-métrage.

Image the last shot disney touchstone

La réalisation du film est vraiment très soignée et on ne décroche pas un instant. Pourtant elle reste très académique mais elle est efficace. Sa bande originale est assez réussie même si pas bien mémorable.

The last shot n’est pas un chef d’oeuvre mais on peut féliciter son originalité et son ambiance chaleureuse et amusante pour un rendu très bon.