The Amazing Spider-Man.

ACTUALITÉS



La note de Fabien
affiche poster amazing spider-man disney marvel

Réalisateur : Marc Webb.
Scénariste : Alvin Sargent, Steve Kloves et James Vanderbilt.
Producteur : Avi Arad, Laura Ziskin et Matthew Tolmach.
Compositeur : James Horner.
Société de production : Columbia Pictures, Marvel Entertainment et Laura Ziskin Productions.
Distributeur : Columbia Pictures.
Sortie USA : 3 juillet 2012.
Sortie française : 4 juillet 2012.
Titre original : The Amazing Spider-Man.
Durée : 2h17.
Budget : 230 millions de dollars.
Recette mondiale : 757,9 millions de dollars.
Recette USA : 262 millions de dollars.
Entrées françaises : 2 541 995 entrées.

Résumé.

Après une piqûre d’araignée, Peter Parker découvre de nouvelles capacités. Il devient Spider-Man, faisant régner la justice en ville.

Achats.

Casting.

Peter Parker / Spider-Man : Andrew Garfield (VF : Donald Reignoux).
Curt Connors / Le Lézard : Rhys Ifans (VF : Christian Gonon).
Gwen Stacy : Emma Stone (VF : Élisabeth Ventura).
May Reilly Parker : Sally Field (VF : Catherine Davenier).
George Stacy : Denis Leary (VF : François Dunoyer).
Rajit Ratha : Irfan Khan (VF : Stéphane Fourreau).
Benjamin Parker : Martin Sheen (VF : Richard Leblond).

En savoir plus.

The Amazing Spider-Man est l’adaptation des comics du personnage de Spider-Man, en particulier sur l’univers Ultimate.

À l’origine, il devait y avoir quatrième film de la saga avec Tobey Maguire. Suite à des divergences créatives, le projet est abandonné et entraîne le départ de l’équipe. Les studios décident de faire un reboot de la saga.

image amazing spider-man disney marvel

Les personnages d’Harry Osborn et Mary Jane Watson étaient pressentis pour être présents dans le film mais il en fut décidé autrement.

Fiona’s Tale était le titre de tournage du film.

Lily Collins, Emma Roberts, Mary Elizabeth Winstead, Mia Wasikowska et Dianna Agron ont été envisagées pour le rôle de Gwen Stacy ; Taylor Lautner, Joseph Gordon-Levitt, Robert Pattinson, Jamie Bell, Michael Cera pour celui de Peter Parker.

Le tournage s’est déroulé en Californie et à New York.

Notre critique de The Amazing Spider-Man.

Le reboot d’une franchise, quelques années à peine après la précédente, c’est souvent risqué.

image amazing spider-man disney marvel

On repart donc sur les origines de l’homme-araignée en se démarquant de la trilogie afin de proposer quelques variantes appréciables. Cela permet de faire du neuf avec du vieux. Cependant, c’est quand même une perte de temps dans le scénario de devoir revivre ce qu’on connaissait déjà. Le jeu des comparaisons est constant dans toute la première partie et ça fait un peu la faiblesse du scénario. En revanche, si on commence la saga, tout a le temps de se poser et on découvre ainsi tout cet univers. On pourrait reprocher quand même que tout va à la fois très vite dans l’enchaînement des actions, et à la fois ça occupe quand même beaucoup du film. Il faut attendre longtemps avant de voir enfin Peter en costume.

image amazing spider-man disney marvel

Concernant l’intrigue principale en elle-même, c’est un film de super-héros assez classique : le gentil contre le méchant. Un méchant pas trop méchant car des motivations pour l’humanité et tout ce qui suit. Dommage de ne pas avoir créé une histoire plus mâture afin d’approfondir le tout. Pas de très grandes surprises donc et on est là face à un pur divertissement, malgré un potentiel non négligeable. Ce qui surprend aussi grandement est la rapidité avec laquelle le secret de Peter est éventé. On ne ressent pas cette tension d’avoir cette double vie, de devoir mentir à ses proches… Dans le même genre, le film ne dispose pas assez d’émotions même dans la dernière partie du long-métrage.

image amazing spider-man disney marvel

Andrew Garfield porte la cagoule et son jeu d’acteur est plutôt bon, assez expressif et donnant une autre interprétation du héros. Cependant, bien que ce ne soit pas de sa faute, un acteur de 30 ans qui incarne un lycéen, ça se ressent grandement à l’image (même constat pour Emma Stone). Ceci mis à part, Peter est montré ici beaucoup plus créatif et doué en technologie, créant lui-même ses accessoires dont sa tisseuse de toiles, se voulant ici plus mécanique qu’organique dans la trilogie précédente. Le héros est aussi plus cabotin mais cela manque d’un petit côté naturel. Peter est tellement renfermé et timide que de le voir tout d’un coup plaisanter devant des criminels, le contraste est trop saisissant. La première moitié du film le montre avec beaucoup de côtés humains tandis que la seconde le montre fort et l’image du super-héros que rien n’arrête.

image amazing spider-man disney marvel

Au revoir Mary Jane et place à Gwen qui sert ici d’intérêt amoureux à Peter. Elle est présentée comme scientifique, intelligente, courageuse… loin de la fille en détresse qu’on a l’habitude de voir dans ce genre de film. Son personnage est vraiment intéressant et bien travaillé jusqu’à la toute fin du film qui montre ainsi le talent d’Emma Stone qui se veut excellente tout le long de l’histoire. Du côté du méchant, Connors a enfin sa place (loin des apparitions dans la trilogie de Sam Raimi), et le Lézard est un antagoniste assez classique et étrange, sans grand intérêt pour autant. Quant aux seconds rôles, May est très discrète tandis que l’inspecteur de police est l’archétype des grands idéaux.

image amazing spider-man disney marvel

Changement de casting, reboot… et donc nouveau réalisateur. Marc Webb se sent à l’aise avec l’action et ça se ressent à l’image. Les mouvements de caméra sont prenants, que ce soit dans les espaces réduits comme les grandes rues. On est au plus près des envolées de Spidey jusqu’à oser une folie qui est tellement prenante : la caméra embarquée. Sur quelques scènes de vol, on est dans les yeux de l’homme-araignée, vivant encore plus intensément l’action. Une excellente idée ! Pour le reste, la mise en scène est bonne et les effets visuels sont de bonne facture. On regrette juste une bande originale peu percutante, manquant de thèmes principaux malgré le talent habituel de James Horner.

image amazing spider-man disney marvel

The Amazing Spider-Man tend vers une nouvelle toile mais n’est pas un film grandiose pour autant.

La note de Fabien
banniere-dp-vers-dlp