DERNIÈRES ACTUALITÉS

« Star Wars : Rangers of the New Republic » : le projet est annulé.

Afin d'enrichir considérablement le catalogue de Disney+, la saga Star Wars va avoir droit à plusieurs séries (une dizaine) mais tout projet en développement n'est pas forcément concrétisé.

Spider-Man : no way home : une autre affiche !

Alors qu'il aura fallu attendre des mois pour obtenir enfin une affiche, Spider-Man : no way home se montre en peu de temps avec une troisième affiche du film.

Disney+ / Star : le programme de décembre 2021.

Comme chaque vendredi, découvrez les sorties de Disney+ et de Star pour ce mois de décembre 2021.

Encanto : le reportage sur les coulisses.

À quelques jours de sa sortie en France, plongeons dans les coulisses du film d'animation Encanto : la fantastique famille Madrigal. L'occasion d'en apprendre un peu plus sur l'aspect créatif d'une telle production.

West Side Story : les personnages se montrent.

Alors que les bandes-annonces se font peu nombreuses, West Side Story se montre plutôt gourmand en affiches.

Thank you for smoking.

ACTUALITÉS



La note de Fabien
affiche poster thank you smoking

Réalisateur : Jason Reitman.
Scénariste : Jason Reitman.
Producteur : David O. Sacks.
Compositeur : Rolfe Kent.
Société de production : Room 9 Entertainment, TYFS Productions LLC, ContentFilm et Major Studio Partners..
Distributeur : Fox Searchlight Pictures.
Première mondiale : 9 septembre 2005 (Toronto).
Sortie USA : 17 mars 2006.
Sortie française : 13 septembre 2006.
Titre original : Thank you for smoking.
Durée : Inconnue.
Budget : 6,5 millions de dollars.
Recette mondiale : 39,3 millions de dollars.
Recette USA : 24,8 millions de dollars.
Entrées françaises : 245 037 entrées.

Résumé.

Nick Naylor est lobbyiste pour l’industrie du tabac. Il part en tournée avec son fils pour son travail.

Achats.

Casting.

Nick Naylor : Aaron Eckhart (VF: Pierre Tessier).
Joey Naylor : Cameron Bright (VF : Anton Couplier).
Heather Holloway : Katie Holmes (VF : Alexandra Garijo).
Doak Boykin : Robert Duvall (VF : Michel Ruhl).
Budd « BR » Rohrabacher : J. K. Simmons (VF : Jean Barney).
Polly Bailey : Maria Bello (VF : Juliette Degenne).
Ortolan K. Finistirre : William H. Macy (VF : Patrick Floersheim).
Jack : Adam Brody (VF : Vincent Ropion).
Lorne Lutch : Sam Elliott (VF : Jean-Bernard Guillard).

En savoir plus.

Thank you for smoking est l’adaptation du roman Salles fumeurs de Christopher Buckley publié en 1994.

Les droits d’adaptation ont d’abord été achetés par Icon Productions avec Mel Gibson dans le rôle titre, avant que le projet change de mains.

image thank you smoking

Lorsque Nick Naylor (Aaron Eckhart) et Joey Naylor (Cameron Bright) sont sur la grande roue à manger une glace vanille, ce n’est en réalité pas ce que les acteurs mangent. En raison de la chaleur, la glace fondait trop vite. Les accessoiristes ont donc utilisé de la purée de pomme de terre.

Une fin alternative montre Nick en train de fumer devant les caméras.

Le tournage s’est déroulé en Calfornie.

Notre critique de Thank you for smoking.

Voilà un film qui s’attaque à un sujet de société et à une industrie mondiale qui brasse des milliards de dollars mais aussi beaucoup de détracteurs.

image thank you smoking
image thank you smoking

On est assez conquis globalement par le scénario. Le fait de parler du lobby du tabac est audacieux. Mais surtout, l’histoire n’est ni pro ni anti-tabagisme. Elle montre justement les deux points de vue sans porter de jugement et c’est ce qui est intéressant. Un subtil équilibre. On salue doublement le fait que sur un film portant sur le tabac, on ne voit personne fumer. L’ambiance est aussi très légère. C’est une comédie satyrique réussie qui pose de bonnes questions et donne de bonnes réponses avec un message final percutant. Les dialogues tout au long du film sont aussi savoureux avec de bonnes trouvailles. Cependant, le long-métrage manque de péripéties plus palpitantes car ça ressemble plus à un enchaînement de scénettes sans un vrai fil conducteur. De plus, il est dommage qu’il n’y ait pas plus d’émotions même dans des séquences très sérieuses surtout entre le père et son fils.

Aaron Eckhart livre une bonne performance ici sans être des plus mémorables pour autant. Son personnage est en revanche très intéressant car on voit vraiment ce qu’est un lobbyiste, jouant de belles paroles, d’arguments cinglants et de méthodes plus ou moins douteuses pour arriver à ses fins. Le personnage tarde quand même à évoluer et ce serait le bémol qu’on pourrait lui adresser. Les seconds rôles sont sympathiques mais manquent d’envergure à l’exception du fils du protagoniste principal. Il a une vision plus neutre et surtout une vision d’enfant pour comprendre le métier de son père. C’est surtout lui qui va grandir en réalité. On aime aussi les courtes apparitions d’acteurs de renom (Robert Duvall entre autres) mais qui auraient mérités une plus forte présence tant ils apportaient quelque chose. Même la présence de la journaliste jouée par Katie Holmes est trop survolée alors qu’elle était la vision médiatique du sujet.

image thank you smoking
image thank you smoking

Pour sa première réalisation de long-métrage, Jason Reitman ose sortir des sentiers battus. Avec une narration prenante, on trouve aussi des scènes originales dans la mise en scène qui illustrent des propos. On ne s’ennuie pas trop mais il y a quand même un déséquilibre dans cette démarche artiste qui est très présente sur la première partie du film pour trop vite se raréfier. Enfin, les musiques sont agréables sans apporter une immersion sonore plus forte et la bande originale n’use pas assez de chansons afin de donner une ambiance supplémentaire. C’était pourtant un film qui aurait bien collé pour ça.

Thank your for smoking reste un bon film qui est appréciable par sa neutralité et son humour piquant.

La note de Fabien
banniere-dp-vers-dlp
Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.