Tels pères, telle fille.

, par
Affiche Poster tels pères telle fille three men little lady disney touchstone

Fiche technique.

Réalisateur : Emile Ardolino.
Scénariste : Charlie Peters.
Producteur: Robert W. Cort et Ted Field.
Compositeur : James Newton Howard.
Société de production : Touchstone Pictures, Interscope Communications et Silver Screen Partners.
Distributeur: Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 21 novembre 1990.
Sortie française : 6 mars 1991.
Titre original : Three men and a little lady.
Durée : 1h44.
Budget : 22 millions de dollars.
Recette mondiale : 90,4 millions de dollars.
Recette USA : 71,6 millions de dollars.
Entrées françaises : 80 767 entrées.

Résumé

La petite Mary a trois pères qui vivent tous sous le même toit avec Sylvia, la maman. Cette dernière fait une nouvelle rencontre et elle décide de partir en Angleterre avec lui. Les trois “papas” ne sont pas de cet avis.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale

>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting

Peter Mitchell : Tom Selleck (VF : Claude Giraud).
Michael Kellam : Steve Guttenberg (VF : Hervé Bellon).
Jack Holden : Ted Danson (VF : Jacques Frantz).
Sylvia Bennington : Nancy Travis (VF : Véronique Alycia).
Mary Bennington : Robin Weisman (VF : Inconnue).
Edward Hargreave : Christopher Cazenove (VF : Patrick Osmond).
Miss Elspeth Lomax : Fiona Shaw (VF : Nicole Favart).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Tels pères, telle fille est la suite de Trois hommes et un bébé.

Le tournage s’est déroulé en Angleterre, à New York et à Los Angeles.

Image tels pères telle fille three men little lady disney touchstone

Notre critique de Tels pères, telle fille.

Un synopsis qui interpelle pas mal et qui laisse songeur.

Image tels pères telle fille three men little lady disney touchstone

On n’a pas vraiment d’explications sur justement cette relation et qu’il faut accepter comme c’est présenté. Mary a donc un papa “biologique” comme elle dit, ainsi que deux papas “honoraires”. Ils vivent tous ensemble et cela est assez déroutant. Surtout qu’en plus ça n’apporte aucune situation comique. C’est là le souci de la “suite”. Si on n’a pas vu le premier film, on loupe quelque chose. Ils s’entendent tous très bien et chacun est là pour élever la petite fille. Puis quand vient le déménagement de la mère et de Mary,Tels pères, telle fille bascule plus dans une comédie sympathique avec son lot de péripéties. Les trois pères vont tout faire pour annuler le mariage mais même là, il n’y a pas de quoi rire. C’est juste de bons moments sans se prendre la tête. Puis la fin du film est tellement prévisible que rien ne nous surprend.

Image tels pères telle fille three men little lady disney touchstone

Les personnages ne sont pas plus développés que cela, donc rien ne les rend vraiment attachant. Les trois pères sont vraiment différents l’un de l’autre mais seul le rôle de Tom Selleck est mis en avant, encore plus dans la deuxième moitié de Tels pères, telle fille. Sylvia, la maman, tient à sa fille mais ça s’arrête là. On ne sait rien d’elle non plus si ce n’est qu’elle a des sentiments pour un peu tout le monde sans vraiment se fixer. Quant à la petite Mary, elle est typique d’une fille de son âge, avec son innocence et ses maladresses. Enfin, nous avons Edward, le nouveau fiancé. En réalité, il incarne tout ce qu’on déteste pour en faire une sorte d’antagoniste.

Image tels pères telle fille three men little lady disney touchstone

Avec le recul, Tels pères, telle fille est au final assez classique alors qu’il avait un postulat de base original (même si surprenant). Le tout manque d’explication et prend trop de raccourcis pour atteindre son dénouement. Alors même si ça reste sympathique, le potentiel n’est pas assez exploité.