Swing vote : la voix du cœur.

, par
Affiche Poster swing vote voix coeur disney touchstone

Fiche technique.

Réalisateur : Joshua Michael Stern.
Scénariste : Jason Richman et Joshua Michael Stern.
Producteur : Kevin Costner et Jim Wilson.
Compositeur : John Debney.
Société de production : Touchstone Pictures, Radar Pictures, 1821 Pictures, Treehouse Films, Tig Productions et G&M Films.
Distributeur : Walt Disney Studios Motion Pictures.
Sortie USA : 1er août 2008.
Sortie française : 6 janvier 2009 (directement en DVD).
Titre original : Swing vote.
Durée : 1h55.
Budget : 21 millions de dollars.
Recette mondiale : 17,6 millions de dollars.
Recette USA : 16,3 millions de dollars.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé

Une égalité a lieu pendant les élections à la présidentielle américaine. Tout va dépendre d’un seul citoyen qui a la possibilité de faire pencher la balance sur un candidat ou sur l’autre. Bud devient alors l’objet de convoitise alors qu’il ne croit pas au pouvoir du vote au grand désespoir de sa fille.

Univers.

Achats.

Casting

Bud Johnson : Kevin Costner (VF : Bernard Lanneau).
Molly Johnson : Madeline Carroll (VF : Dorothée Pousséo).
Kate Madison : Paula Patton (VF : Laura Blanc).
Président Andrew Boone : Kelsey Grammer (VF : Gérard Rinaldi).
Donald Greenleaf : Dennis Hopper (VF : Patrick Floersheim).
Art Crumb : Nathan Lane (VF : Michel Mella).
Martin Fox : Stanley Tucci (VF : Gérard Darier).
John Sweeney : George Lopez (VF : Marc Alfos).
Walter : Juge Reinhold (VF : Jean-François Aupied).
Procureur général Wyatt : Mark Moses (VF : Georges Caudron).
Larissa Johnson : Mare Winningham (VF : Brigitte Virtudes).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Swing vote : la voix du cœur ayant pour objectif de sortir avant les élections présidentielles de 2008 et ne trouvant les financements nécessaires à temps, Kevin Costner finança lui-même le film.

Image swing vote voix coeur disney touchstone

Différentes personnalités font des apparitions dans leur propre rôle : Larry King, Richard Petty, Willie Nelson… ainsi que plusieurs journalistes politiques.

Le tournage s’est déroulé au Nouveau-Mexique.

Notre critique de Swing vote : la voix du cœur.

Un film sur la politique mais qui va un peu au-delà en s’orientant vers la comédie légère.

Image swing vote voix coeur disney touchstone

Swing vote : la voix du cœur a un thème qui ressort constamment : le pouvoir du vote. Si le début du film, le sujet est mis en avant avec insistance sur la nécessité de voter, la très grande partie du long-métrage montre à quel point un vote peut tout faire basculer. Étant donné le mode de scrutin aux États-Unis, le bulletin d’un seul citoyen peut tout changer. C’est ce qui arrive à Bud. Il va alors être au centre de toutes les convoitises des deux candidats en lice pour la présidence.

Image swing vote voix coeur disney touchstone

On s’amuse alors de voir à quel point les politiciens sont prêts à tout pour s’attirer les faveurs de la population mais au lieu de draguer tout un électorat, ils ont juste besoin de convaincre une seule personne. Chacun des deux partis va tenter de le séduire avec différents moyens. L’occasion pour Bud de sortir de l’anonymat et de profiter de la gloire qui se présente à lui. On voit ainsi les changements de position des candidats qui retournent leur veste sans aucun scrupules pour des intérêts électoraux sans vraiment se positionner précisément sur le sujet.

Image swing vote voix coeur disney touchstone

Il y a aussi une dénonciation de la presse dans Swing vote : la voix du cœur qui cherche à avoir la meilleure une quitte à manipuler ou à profiter de la situation. La journaliste parle d’éthique mais va finir par rentrer dans le moule pour obtenir le scoop de sa carrière. De plus, lorsqu’elle interroge Bud, le film permet d’aborder des thèmes sociétaux tel que le mariage pour les homosexuels, le droit à l’avortement… Le tout sans porter de préjugés mais qui permet de débattre vu le contexte de la sortie du film.

Image swing vote voix coeur disney touchstone

Enfin, Swing vote : la voix du cœur expose aussi la relation entre un père et sa fille. Le premier est assez à la ramasse, perdant son boulot, buvant… et c’est sa fille qui s’occupe de lui et qui est bien plus mâture dans sa tête. Petit à petit, Bud va prendre conscience de ça et va vouloir changer. La scène de conclusion du film est justement très belle et très juste avec un long monologue posant les bases de ce que devrait être l’envie d’être président.

Image swing vote voix coeur disney touchstone

Bud est incarné par Kevin Costner et comme d’habitude, il cartonne. Son interprétation est excellente en tant que père perdue et un peu naïf, profitant de la vie qui passe mais dépassé par les événements. Il va se rendre compte, même si bien tard, qu’il a la capacité de faire bouger les choses de manière assez forte. Dans le rôle de sa fille, la jeune Madeline Carroll est épatante avec une maturité bien avancée mais aussi avec une certaine fragilité. L’éloignement de sa mère l’a perturbé et la non-présence de son père en tant que “père” se fait aussi ressentir. Une relation de parent à enfant agréable à voir car ils sont toujours aussi liés et le montrent plusieurs fois dans Swing vote : la voix du cœur.

Image swing vote voix coeur disney touchstone

Les deux heures de film passent assez vite car les séquences sont très diverses avec différents messages qui passent aussi bien sur l’écologie, l’emploi, l’économie… et que même sans être américain, on vit la même chose. Les petites touches d’humour sont bien plaisantes. Enfin, la bande originale ne déroge pas à la règle en ayant de belles musiques et chansons collant parfaitement à l’ambiance.

Swing vote : la voix du cœur réussit son défi en montrant quelque chose de nouveau sur le thème des élections. Quant à savoir quel choix Bud fait pour le vote, on ne le saura jamais et c’est tant mieux.