amazon disney

Affiche Poster été magique summer magic disney

Fiche technique.

Réalisateur : James Neilson.
Scénariste : Sally Benson.
Producteur : Walt Disney, Ron Miller.
Compositeur : Buddy Baker, Richard M. Sherman et Robert B. Sherman (chansons).
Société de production : Walt Disney Productions.
Distributeur : Buena Vista Distribution Company.
Sortie USA : 7 Juillet 1963.
Sortie française : Inconnue.
Titre original : Summer Magic.
Durée : 1h50.
Budget : Inconnu.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 4,3 millions de dollars.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

Après le décès de Monsieur Carey, sa femme et ses enfants déménagent pour un logement moins cher. La fille Nancy entre en contact avec Osh Popham, intendant d’un riche homme, afin d’obtenir une nouvelle maison. Lorsque Julia, la cousine de Nancy, arrive, un conflit débute entre elle afin d’attirer les charmes du nouvel instituteur du village.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting.

Nancy Carey : Hayley Mills (VF : Inconnue).
Osh Popham : Burl Ives (VF : Inconnue).
Margaret Carey : Dorothy McGuire (VF : Inconnue).
Julia Carey : Deborah Walley (VF : Inconnue).
Gilly Carey : Eddie Hodges (VF : Inconnue).
Peter Carey : Jimmy Mathers (VF : Inconnue).
Digby Popham : Michael Pollard (VF : Inconnue).
Lallie Joy Popham : Wendy Turner (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Summer magic est l’adaptation du roman Mother Carey’s Chickens de Kate Douglas Wiggin publié en 1911.

Le film était à l’origine prévu pour être juste un film avant que Walt Disney ne demande aux frères Sherman de composer des chansons pour en faire une comédie musicale. Le réalisateur s’opposa à des chorégraphies pendant les chansons.

image été magique summer magic disney

Le tournage s’est déroulé au sein des studios Burbank de Disney en Californie.

L’une des peintures que regarde Osh Popham est maintenant accrochée dans le Golden Horseshoe à Disneyland.

Notre critique de Summer magic.

Nouvelle comédie musicale des studios Disney avec son actrice régulière.

Voyons ce film de deux façons. La première, l’histoire est… plate. Il ne se passe rien de notable ici, aucune péripétie, aucun rebondissement. Déjà, on passe 40 minutes sur un déménagement. Le reste du film n’est guère plus palpitant. Alors ce n’est pas non plus un mauvais scénario, ça se regarde sans trop de difficultés mais comme il n’y a pas de mouvement, on se demande quand ça va un peu se remuer. Puis arriver à la fin, on n’a pas trop bougé depuis le début. On n’a pas de sensation d’évolution réelle. Surtout que la fin semble un peu bâclée.

image été magique summer magic disney

La seconde manière de voir Summer magic est dans son genre même : une comédie musicale. Sauf qu’en fait, il n’en est rien. Déjà, les chansons, composées par les frères Sherman, ne sont ni mémorables, ni entraînantes, ni émouvantes. De plus, la plupart des chansons sont justifiées car il y a un instrument à portée de main des personnage. Ce qui donne des scènes où ils ne se passent rien, les personnages sont juste debout ou assis et chantent. Pas de chorégraphie ni de danse ici. Un autre point négatif est l’intégration d’images de documentaires afin d’illustrer des chansons, ne permettant même pas de pouvoir s’évader sans être déconnecté du métrage (la différence visuelle sur l’image se ressent).

Heureusement qu’Hayley Mills est présente et son jeu d’actrice est toujours aussi excellent pour sa quatrième participation chez Disney. Son personnage est au coeur de l’histoire et est assez attachant. Pareil pour en réalité l’ensemble des personnages. Ils sont tous intéressants à leur manière et apportent quelque chose à l’intrigue. L’intrigue intéressante se concentre sur Nancy et sa cousine où la relation va changer en apprenant à mieux se connaître l’une l’autre.

image été magique summer magic disney

Un défaut du film est son tournage quasi en intégralité en studio. Concernant les scènes extérieures, ça se remarque assez facilement, malgré un gros effort de matte painting pour les arrières-plans. Il manque quelque chose de naturel alors que pour certaines scènes il aurait été facile de tourner ça dans un vrai décor.

Summer magic se regarde mais ne laissera pas un souvenir impérissable. Dommage que le scénario soit si plat.