fbpx


Stella.

Affiche Poster stella disney touchstone

Fiche technique.

Réalisateur : John Erman.
Scénariste : Robert Getchell.
Producteur : Samuel Goldwyn, Jr..
Compositeur : John Morris.
Société de production : Touchstone Pictures et The Samuel Goldwyn Company.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 2 février 1990.
Sortie française : 23 janvier 1991.
Titre original : Stella.
Durée : 1h49.
Budget : Inconnu.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 20,2 millions de dollars.
Entrées françaises : 15 092 entrées.

Résumé.

Stella Claire travaille dans un bar. Un soir, elle tombe sous le charme du riche docteur Steve Dallas. Elle tombe par la suite enceinte et il refuse d’en assumer la paternité. Stella va devoir élever seule sa petite Jenny jusqu’à ce que le docteur revienne dans leur vie.

Univers.

>> Répliques

>> Bande originale

Achats.

Casting.

Stella Claire : Bette Midler (VF : Inconnue).
Jenny Claire : Trini Alvarado (VF : Inconnue).
Stephen Dallas : Stephen Collins (VF : Inconnue).
Ed Munn : John Goodman (VF : Inconnue).
Janice Morrison : Marsha Mason (VF : Inconnue).
Jim Uptegrove : Ben Stiller (VF : Inconnue).
Madame Wilkerson : Eileen Brennan (VF : Inconnue).
Debbie Whitman : Linda Hart (VF : Inconnue).
Pat Robbins : William McNamara (VF : Inconnue).
Bob Morrison : John Bell (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Stella est un remake de Stalla Dallas de 1937. L’histoire est elle-même inspirée du livre d’Olive Higgins Prouty du même nom.

Image stella disney touchstone

Notre critique de Stella.

Un film sur le thème de la famille, du déjà-vu et on craint la répétitivité.

Image stella disney touchstone

Déjà-vu, oui et non. Car là où Stella diffère du reste, c’est qu’on avance dans le temps de Jenny enfant à Jenny adulte. Ainsi, on voit l’évolution d’une relation mère / fille ainsi que le retour du père dans leur vie. Certes, le début du film est très classique : une femme tombe amoureuse, elle tombe enceinte, le “père” s’en va, la mère élève seule sa fille. C’est par la suite que ça devient plus intéressant quand on fait un gros bond dans le temps. L’adolescence de Jenny se fait ressentir et le père redonne signe de vie.

Image stella disney touchstone

Deux vies vont alors s’opposer. D’un côté, la mère toujours aussi exubérante et modeste, de l’autre le père posé et riche qui a refait sa vie avec une autre femme. Jenny se retrouve à alterner entre les deux au fil de ses humeurs même si elle restera toujours du côté de sa mère. Stella joue sur les émotions en passant de la joie à la colère ou à la tristesse. Stella fait son boulot de mère et Jenny joue sa rebelle. On continue alors les avancées dans le temps et Stella se rend compte qu’elle ne peut plus satisfaire sa fille. On découvre ainsi ce qu’une mère est prête à faire pour sa fille afin que cette dernière soit heureuse. Une décision lourde qui va impacter la vie de tout le monde qui arrivera qu’à la fin du long-métrage dans une séquence forte en émotions.

Image stella disney touchstone

Si Bette Midler est habituée aux comédies chez Disney, elle s’offre ici un rôle à contre-emploi. Évidemment qu’elle a toujours son grain de folie mais elle montre aussi ce qu’elle est capable de faire dans le drame et le sérieux. Elle est très touchante et convaincante dans son interprétation et ce peu importe les scènes. Mention spéciale à l’avant-dernière scène du film où elle crève l’écran. À ses côtés, Jenny est impeccablement jouée par Trini Alvarado. Elle cartonne et son personnage est attachant aussi bien dans sa phase d’adolescente rebelle à celle de jeune femme qui grandit et construit sa propre vie. Les trois autres rôles du film sont assez inégaux. Celui du père est assez effacé et ses actes de présence sont qualitativement assez faible, la faute à un personnage trop superficiel. La belle-mère est encore plus discrète car très peu vue. Enfin, Ed joue un ami de Stella et il est assez insupportable à être aussi alcoolique. On notera aussi la petite apparition de Ben Stiller qui débute dans un rôle totalement différent ce qu’on a l’habitude de voir avec lui par la suite, incarnant ici un mauvais gars à l’esprit mal placé.

Image stella disney touchstone

La réalisation de Stella est très sobre et efficace mais les avancées dans le temps sont assez indigestes. Dès le début, les neuf mois de grossesse passent en un éclair qu’il faut réussir à suivre. Autant Jenny passe d’une enfant à une adolescente et on comprend qu’on vient de se prendre dix ans. Mais le reste est trop soudain pour le passage à l’âge adulte où on le devine au changement de coiffure de Stella (dans un style brouillon bon marché en plus). Dommage car techniquement, c’est le seul défaut du film.

Image stella disney touchstone

Stella est un bon film dans l’ensemble qui a osé sortir des sentiers battus avec en plus une conclusion originale et surprenante.

La note de Fabien

En bref

Un très bon film avec très peu de défauts.