Stargirl.

affiche poster stargirl disney+ plus

Réalisateur : Julia Hart.
Scénariste : Kristin Hahn et Jerry Spinelli.
Producteur : Eddie Gamarra, Ellen Goldsmith-Vein, Kristin Hahn, Lee Stollman et Lindsay William.
Compositeur : Rob Simonsen.
Société de production : Walt Disney Pictures, BCDF Pictures, Gotham Group et Hahnscape Entertainment.
Distributeur : Disney+.
Sortie USA : 13 mars 2020.
Sortie française : 24 mars 2020.
Titre original : Stargirl.
Durée : 1h44.
Budget : Inconnu.

Résumé.

Stargirl arrive dans son nouveau lycée. Léo cherche à la découvrir et à la comprendre.

Casting.

Susan “Stargirl” Caraway : Grace VanderWaal (VF : Alice Orsat).
Léo Borlock : Graham Verchere (VF : Gabriel Bismuth-Bienaimé).
Archie Brubaker : Giancarlo Esposito (VF : Serge Faliu).
Kevin : Karan Brar (VF : Gauthier Battoue).
Gloria : Darby Stanchfield (VF : Claire Guyot).
M. Rabineau : Maximiliano Hernández (VF : Thibaut Lacour).

En savoir plus.

Stargirl est l’adaptation du roman éponyme de Jerry Spinelli publié en 2000.

En 2015, le projet est sur les rails pour être sous le label Walt Disney Pictures. En 2018, le scénario est réécrit et prévu pour Disney+.

image stargirl disney+ plus

Joey King et Charlie Plummer étaient les premiers choix lors de la production du film.

Le tournage s’est déroulé de septembre à octobre 2018 au Nouveau-Mexique.

Notre critique de Stargirl.

Un film sur l’adolescence qui semble prometteur.

image stargirl disney+ plus

Une promesse est faite pour être tenue ou trahie mais ici on a les deux. Dans un sens, l’ensemble de l’histoire est correcte. Elle apporte beaucoup de positivité avec une ambiance légère et donnant une bouffée de fraîcheur. Stargirl aborde le souci de l’adolescence de trouver sa place et d’accepter qui on est, de se faire accepter pour ça sans rentrer dans le moule. Sur ce point, c’est réussi. Stargirl détonne et surtout donne aux autres un sentiment de bien-être pour devenir meilleur. On flirte presque avec le fantastique car on se demande si elle ne provoque pas tout cet élan de générosité et de bonheur de manière magique.

image stargirl disney+ plus

Quant à l’autre sens, l’histoire déçoit aussi. Déjà car on retrouve l’éternel romance entre deux êtres que tout oppose entre Stargirl très colorée, optimiste, le cœur sur la main, extravagante et de l’autre Leo qui se veut discret et timide. De ce fait, il va forcément se sentir mieux et s’essayer à faire plus de choses qu’il n’aurait jamais faite avant. Mais là où on se sent un peu floué, c’est que le film ne dégage pas suffisamment d’émotions alors que plusieurs sous-intrigues sont là : la mort du père de Léo ainsi que le passé de Stargirl. Tout ça passe à la trappe et même si certaines scènes sont intéressantes dans le contenu des dialogues qui font réfléchir, jamais on n’est subjugué. Plus le temps passe et on se demande quand le scénario va vraiment décoller. Le pire revient à la fin où tout va très vite, sans explications, laissant tout en suspens avec plus de questions que de réponses, comme un sentiment d’inachevé.

image stargirl disney+ plus

Pourtant, le duo en tête d’affiche est convaincant. Grace VanderWaal est une révélation en tant qu’actrice, réussissant à proposer plusieurs panels d’expressions même si la joie est le caractère prédominant de son personnage. Stargirl a toute une part de mystère qu’on aimerait découvrir, savoir pourquoi elle est comme ça car même si ça la rend attachante et adorable, on sent qu’il y a quelque chose qui l’a amené à être comme ça mais ce n’est pas suffisamment approfondie. De plus, son comportement à la toute fin du film surprend vu tout ce qu’on avait vu d’elle jusque là. Quant à Graham Verchere, l’acteur est tout aussi bon même si son personnage lui demande d’être plus renfermé. Léo est ainsi l’adolescent banal et mal dans sa peau par moment, ne réussissant pas à se lancer dans certaines choses. Il se lâche un peu plus avec Stargirl mais la perte de son père avait besoin d’être plus utilisé pour expliquer son mal être et le besoin de faire son deuil.

image stargirl disney+ plus

Heureusement la réalisation compense l’histoire. La mise en scène et bonne et s’offre à certains moments de très belles scènes. Le rythme est vraiment bon et il n’y a pas de passages ennuyeux. Cependant, le fait d’avoir transposé l’intrigue en comédie musicale avec des chansons (même si seulement sur un terrain de foot) casse un peu le côté sérieux du long-métrage. Constat d’autant plus appuyé lorsque Stargirl s’adresse directement à la caméra, brisant le quatrième mur qui n’avait pas lieu d’être car n’apporte rien artistiquement. Autrement, le travail sur les couleurs du film vaut le coup avec une héroïne aux couleurs vives, contrastant avec son environnement (lycées, élèves…) aux teintes plus ternes.

image stargirl disney+ plus

La bande originale se veut agréable avec des mélodies douces et d’autres plus enjouées, toujours dans un esprit calme vu que Stargirl utilise un ukulélé. Néanmoins, il est surprenant de voir une chanson avec un ukulélé pour électriser un public avant un match de foot. Le rendu est correct mais ne se prête pas vraiment à l’ambiance.

image stargirl disney+ plus

Stargirl est une poussière d’étoiles pas aussi colorée que son héroïne et c’est bien dommage.

La note de Fabien