GenreAventure et fantastiqueStar Wars : Visions.

Star Wars : Visions.

affiche poster star wars vision disney

Producteur : James Waugh.
Compositeur : Inconnu.
Société de production : Kamikaze Douga, Geno Studio, Studio Colorido, Trigger, Kinema Citrus, Science Saru et Production IG.
Distributeur : Disney+.
Première diffusion USA : 22 septembre 2021.
Première diffusion française : 22 septembre 2021.
Période : 2021.
Titre original : Star Wars : Visions.
Durée moyenne d’un épisode : 15 à 20min.
Nombre de saisons : 1 saison.
Nombre d’épisodes : 9 épisodes.

Résumé.

Des studios japonais apportent leur vision sur l’univers Star Wars.

Casting.

À venir.

En savoir plus.

Star Wars : Visions est annoncé lors du Disney Investor Day en décembre 2020.

concept art star wars visions disney

La liste des épisodes :

  • The Duel (produit par Kamikaze Douga et réalisé par Takanobu Mizuno)
  • Lop and Ochō (produit par Geno Studio (Twin Engine) et réalisé par Yuki Igarashi)
  • Tatooine Rhapsody (produit par Studio Colorido (Twin Engine) et réalisé par Taku Kimura)
  • The Twins (produit par Trigger et réalisé par Hiroyuki Imaishi)
  • The Elder (produit par Trigger et réalisé par Masahiko Otsuka)
  • The Village Bride (produit par Kinema Citrus et réalisé par Hitoshi Haga)
  • Akakiri (produit par Science Saru et réalisé par Eunyoung Choi)
  • T0-B1 (produit par Science Saru et réalisé par Abel Gongora)
  • The Ninth Jedi (produit par Production IG et réalisé par Kenji Kamiyama)

Notre critique de Star Wars : Visions.

En attendant le retour des longs-métrages au cinéma, la célèbre franchise Star Wars continue de perdurer grâce à ses séries… et à ses courts-métrages. Le concept d’associer la culture japonaise à la saga intergalactique à de quoi rendre le projet fort intéressant.

image star wars visions disney lucasfilm
image star wars visions disney lucasfilm

Si on aborde tout d’abord l’aspect des scénarios, c’est un peu la douche froide. En effet, à croire que Star Wars ne se résume qu’à des combats de Jedi. Si certains épisodes sortent du lot grâce à leurs histoires (en particulier The village bride vraiment touchant), la plupart se contente d’être dans de l’action aux intrigues minimalistes. Dommage de ne pas justement avoir poussé plus loin l’implantation de la culture japonaise dans la saga, autre que des costumes et des bâtiments. Et dans un autre sens, certains épisodes ne donnent pas l’impression d’être dans un univers de Star Wars. Le tout manque de mythologie et les scénarios n’arrivent pas à donner suffisamment d’émotions, si ce n’est de l’ennui à certains passages. Même le fait d’user d’un format court ne prend pas, devant condenser beaucoup de choses et donc ne prenant pas le temps de nous immerger pleinement dans un autre monde. Le pire épisode revient à Tatooine Rhapsody, une sorte de grosse blague à lui tout seul.

Forcément, avec des studios japonais, on les attend au tournant pour le côté graphique. Il faut reconnaître que là en revanche, ça fonctionne. Qu’on aime ou non ce style visuel, il peut y en avoir pour tous les goûts tant chaque épisode a presque sa propre direction artistique bien différente. Visuellement, c’est The Duel qui se remarque en étant en noir et blanc, juste du crayonné avec quelques touches de couleurs pour les sabres lasers. Pour les autres, on passe du dessin grossier à des éléments bien plus détaillés, à des peintures rapides et d’autres à un vrai travail de recherches artistiques. La mise en scène est propre à l’univers japonais, offrant des séquences d’action et des combats chorégraphiés. Sauf que là encore, on a du très bon comme du très mauvais.

image star wars visions disney lucasfilm
image star wars visions disney lucasfilm

Enfin, on va aussi évoquer l’ambiance musicale. Même constat qu’auparavant, on reste mitigé. Soit c’est des musiques repompées sur John Williams dans la saga, soit des musiques à consonnance japonaise qui passent assez bien, soit des musiques qui ne sont ni d’un univers ni de l’autre. Conclusion, l’immersion s’en retrouve détériorée comme si le compositeur ne savait pas trop sur quel page écrire sa partition.

Star Wars : Visions est un bon concept mais dont le résultat n’est pas à la hauteur. C’est un croisement artistique audacieux qui n’est pas assez payant pour être percutant.

La note de Fabien