Star Wars : Episode V – L’empire contre-attaque.

, par
Affiche Poster star wars empire contre attaque strickes back disney lucasfilm

Fiche technique.

Réalisateur : Irvin Kershner.
Scénaristes : George Lucas, Leigh Brackett et Lawrence Kasdan.
Producteurs : Gary Kurtz et Rick McCallum.
Compositeur : John Williams.
Société de production : LucasFilm.
Distributeur : 20th Century Fox.
Sortie USA : 17 mai 1980.
Sortie française : 20 octobre 1980.
Titre original : Star Wars Episode V : The Empire Strikes Back.
Durée : 2h04.
Budget : 30 millions de dollars.
Recette mondiale : 538 millions de dollars.
Recette USA : 290,5 millions de dollars.
Entrées françaises : 4,1 millions entrées

Résumé

Réfugiés sur Hoth pour échapper à l’Empire, les rebelles sont rattrapés par Lord Vador et ses soldats. Ils n’ont d’autre choix que de fuir, et le chemin de Luke et Leia s’en trouvera séparé. L’un partant sur Dagobah pour mener à bien sa formation de Jedi, l’autre fera escale à la Cité des Nuages de Bespin. Dans le noir, le sombre côté de la force les guette.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale

>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting

Luke Skywalker : Mark Hamill (VF : Dominique Collignon-Maurin).
Han Solo : Harrison Ford (VF : Francis Lax).
Leia Organa : Carrie Fisher (VF : Évelyn Séléna).
Obi-Wan Kenobi : Alec Guinness (VF : Philippe Dumat).
Lando Calrissian : Billy Dee Williams (VF : Jean Roche).
C-3PO : Anthony Daniels (VF : Roger Carel).
R2-D2 : Kenny Baker (VF : Inconnue).
Chewbacca : Peter Mayhew (VF : Inconnue).
Dark Vador : James Earl Jones/David Prowse (VF : Georges Aminel).
Maître Yoda : Frank Oz (VF : Serge Lhorca).
Boba Fett : Jeremy Bulloch (VF : Georges Atlas).
L’empereur Palpatine : Ian McDiarmid (VF : Georges Claisse).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Lors de la célèbre tirade de Dark Vador, bon nombre de spectateurs ont entendu « Luke, je suis ton père ». La véritable formulation est pourtant « Non, je suis ton père ».

Le bruit des portes s’ouvrant dans le Croiseur Interstellaire, a été fait à partir de celui des portes de cellules de la prison d’Alcatraz aux États-Unis.

Image star wars empire contre attaque strickes back disney lucasfilm

Star Wars a connu un énorme succès grâce au public d’abord, puis aux fans ensuite. C’est grâce aux plus geeks d’entre eux, et leurs divers achats de la licence, que le merchandising de la saga s’est répandu à toute vitesse, favorisant par la même occasion l’intérêt pour les films. Il est maintenant courant de voir le merchandising précédé les films.

Pour George Lucas, il s’agissait là du pire Star Wars. Il a changé d’avis après les réactions positives du public.

La scène où Han découpe le ventre d’un Tauntaun pour tenir Luke au chaud, est tirée de l’histoire vraie de Hugh Glass, un trappeur américain qui fit de même avec un ours pour sauver sa peau. Son récit a ensuite été adapté à l’écran dans le film The Revenant (Alejandro Gonzàlez Inàrritu, 2015) avec Leonardo DiCaprio.

Image star wars empire contre attaque strickes back disney lucasfilm

La musique du générique de la 20th Century Fox a spécialement été ré-arrangée par le compositeur John Williams pour la sortie en cinémascope de Star Wars : Episode V – L’empire contre-attaque.

La tempête de neige lors de l’évasion de Luke de la caverne du Wampa est bien réelle. C’est le réalisateur qui a forcé l’équipe à tourner dans ses conditions difficiles.

George Lucas n’a jamais eu l’intention de faire du cinéma lorsqu’il était enfant. Il voulait devenir pilote de course. Après un grave accident qui l’hospitalisa pendant plusieurs mois, il repensa ses choix de carrière.

Image star wars empire contre attaque strickes back disney lucasfilm

Harrison Ford n’avait pas signé pour plusieurs films, et sa participation dans les prochains épisodes était donc incertaine. C’est pourquoi la scène où il est scellé dans la carbonite laisse planer le doute sur une future apparition. En effet, la fameuse déclaration d’amour entre Leia et Han ne devait pas être comme cela à l’origine. Han devait dire « Just remember that, Leia, because I’ll be back », en réponse au « I love you » de sa partenaire. C’est pour cette raison que la citation a été changé.

Les cicatrices sur le visage de Mark Hamill après sa déconvenue avec le Wampa sont bien réelles. En effet, l’acteur a subi un violent accident de voiture en 1977 qui le laissa défiguré.

Star Wars : Episode V – L’empire contre-attaque dispose aussi d’une version en 70mm.

Image star wars empire contre attaque strickes back disney lucasfilm

Si vous regardez attentivement le champ d’astéroïdes que traverse le Faucon Millénium, vous y verrez voler une pomme de terre et une chaussure.

C’est Harrison Ford qui a fait la voix du trailer de Star Wars : Episode V – L’empire contre-attaque en 1979.

En tout, huit R2-D2 ont parcouru les plateaux du film. Seuls deux ont été utilisés par Kenny Baker, alors que les autres été des robots test.

Hoth est une véritable exoplanète découverte par les scientifiques de la NASA.

Selon les dires de certains membres de l’équipe, lors des premières prises sur Hoth, Dark Vador serait tombé face contre terre après s’être pris les pieds dans un fil électrique.

Image star wars empire contre attaque strickes back disney lucasfilm

Stephen King a visité le tournage de Star Wars : Episode V – L’empire contre-attaque alors que se tournait non loin de là The Shining (Stanley Kubrick, 1980).

Le visage de Yoda a en partie été inspiré de celui d’Albert Einstein.

Les At-Ats sont inspirés des machines qui marchent de H.G Wells dans La Guerre des mondes.

C’est le seul épisode où la planète Tatooine n’est pas représentée.

Boba Fett n’a que 5 lignes de dialogue alors qu’il a été l’un des premiers personnages à être commercialisé à la sortie de la trilogie.

Image star wars empire contre attaque strickes back disney lucasfilm

Le tournage a duré 180 jours.

« Darth » est un parent proche de « Dark » en anglais et « Vader » est le mot allemand pour désigner le « père ».

Les vues sur Hoth ont été tournées en Norvège.

L’équipe de Star Wars : Episode V – L’empire contre-attaque croyait tellement au fait que Yoda soit un véritable personnage, qu’elle a insisté pour qu’il soit nommé dans la catégorie « Meilleur acteur dans un second rôle ». L’académie des Oscars refusa, ne souhaitant pas récompenser un marionnettiste. En effet, les acteurs de cette profession ne sont pas reconnus comme des comédiens à part entière.

Les 10 000 premiers pressages de la bande originale de Star Wars : Episode V – L’empire contre-attaque se sont écoulés en une semaine seulement. Les fans dépendants à la célèbre musique, n’ont pas hésité à en faire des détournements, dont certains sont devenus des hits.

Notre critique de Star Wars : Episode V – L’empire contre-attaque.

Comme dirait C-3PO, « Oh dear, dear » quel épisode !

Image star wars empire contre attaque strickes back disney lucasfilm

Incroyable deuxième opus qu’est celui de la première trilogie. Pleinement abouti, il donnerait envie à n’importe quelle audience d’adhérer à la saga. Tout y est précis, méchamment juste et profond. Le duel père/fils y sera central et fortement bien mené. Aura-t-on eu peur que Luke passe du côté noir de la force lors de ce combat final avec Vador, où la tension, la rancœur et le mépris laisse place à l’incompréhension de la situation ? C’est ici tout l’enjeu de Star Wars : Episode V – L’empire contre-attaque qui se dessine jusque dans les moindres détails visuels.

Image star wars empire contre attaque strickes back disney lucasfilm

Les planètes, lieux centraux de deux intrigues confondues sont visuellement intéressantes, et font aussi foi de prédiction. Les couleurs chaudes orangées et les formes Art Déco de la cité des nuages, semblables à un paysage d’animé japonais, sont un contraste saisissant avec le bleu pâle mélangé au blanc neige des prises de vues sur Hoth, traduisant la froideur de l’intrigue. Décèle-t-on aussi la perdition programmée des deux héros masculins : Skywalker et Solo ? Si on prend au pied de la lettre la tempête de neige comme synonyme d’un vent violent que souffle l’Empire sur la Galaxie, alors oui. Cette double menace est bien réelle, et d’autant plus accentuée par des créatures toujours plus offensives que sont le Wampa ou les Mynocks.

Puis au loin quelques notes d’une sonate mémorable s’élèvent. La Marche Impériale, joyau tant célébré de la saga galactique, est une réjouissance sonore au moment de l’apparition du croiseur interstellaire. Elle contribuera d’ailleurs au succès de Star Wars : Episode V – L’empire contre-attaque et à sa reconnaissance planétaire.

Image star wars empire contre attaque strickes back disney lucasfilm

Qui dit destroyer, dit donc Dark Vador et son fameux souffle. Ces deux éléments assemblés le rendent cette fois-ci bien plus craintif et dangereux à nos yeux. On comprend enfin sa réelle intention et son ambition première de faire rallier Luke à son sinistre destin. Ses actes, bien plus cruels encore, sont dictés par son maître caché, l’irrévérencieux Dark Sidious. Le côté obscur connaît avec eux sa véritable apogée inhumaine.

Cependant, ce qui rend cet épisode-ci particulièrement fascinant et prenant, sont les diverses scènes toutes plus uniques les unes que les autres. Tout y est observable; la virtuosité des décors intérieurs du destroyer, la course poursuite dans le champ d’astéroïdes parsemée de parfaits effets spéciaux et le développement de l’humour Star Wars au travers de quelques scènes de comédie, tant souhaitées par Lucas.

Image star wars empire contre attaque strickes back disney lucasfilm

De plus, ne vous fiez pas aux premiers plans, ils ne sont pas forcément les plus intéressants. Il ne faut jamais perdre de vue les autres échelles, les détails, les autres scènes qui s’y jouent discrètement, les mouvements et les caméos. Le champ a dans son ensemble une importance majeure. Il est comme un film Disney, un parc Disneyland aux détails bien dissimulés que seuls les plus férus auront l’audace de découvrir après de méticuleuses recherches. Intéressant lorsque l’on pense au rachat de LucasFilm par Disney en 2014, et au futur Star Wars Land programmé en 2025 pour Disneyland Paris.

Image star wars empire contre attaque strickes back disney lucasfilm

Chose appréciable également, les personnages ont définitivement pris possession de la saga avec Star Wars : Episode V – L’empire contre-attaque. Chacun est bien ancré dans son rôle ; Luke le héros, Leia la combattante, Dark Vador l’opposant, R2-D2 et C-3PO le duo comique ainsi que Han l’outsider. D’ailleurs, bien que Solo, toujours doté d’un bon mot, soit comme un grand frère pour Luke, la tension avec la Princesse Leia laisse enfin place à une romance passionnée qui marquera tant les fans de la première heure. Enfin, la première entrée en scène de cette drôle de petite créature qu’est Yoda est pour le moins assez déroutante lorsqu’on lui connaît la qualité de « sage » Jedi. Sautillant, voir énervant, ces premières minutes ne jouent pas en sa faveur mais ne l’empêcheront pourtant pas de marquer la série de son empreinte, comme cet épisode l’a fait pour La Guerre des étoiles et le cinéma.