Cinéma Spy Kids 3 : Mission 3D.

Spy Kids 3 : Mission 3D.

amazon funko

affiche poster spy kids 3 mission 3d game over disney dimension

Fiche technique.

Réalisateur : Robert Rodriguez.
Scénariste : Robert Rodriguez.
Producteur : Robert Rodriguez, Elizabeth Avellan, Harvey Weinstein et Robert Weinstein.
Compositeur : Robert Rodriguez.
Société de production : Dimension Films, Los Hooligans Productions et Troublemaker Studios.
Distributeur : Dimension Films.
Sortie USA : 25 juillet 2003.
Sortie française : 14 avril 2004.
Titre original : Spy Kids 3-D: Game Over.
Durée : 1h25.
Budget : 38 millions de dollars.
Recette mondiale : 197,1 millions de dollars.
Recette USA : 111,8 millions de dollars.
Entrées françaises : 482 249 entrées.

Résumé.

Afin de sauver sa sœur piégée lors d’une mission, Juni doit intégrer un jeu vidéo et traverser les niveaux virtuels afin de détruire Toy Master.

Univers.

>> Répliques

Achats.

Casting.

amazon funko

Juni Cortez : Daryl Sabara (VF : Pierre-Augustin Crenn).
Carmen Cortez : Alexa Vega (VF : Marie-Charlotte Dutot).
Toy Master : Sylvester Stallone (VF : Alain Dorval).
Grand-père : Ricardo Montalban (VF : Vania Vilers).
Démétra : Courtney Jines (VF : Adeline Chetail).
Arnold : Ryan James Pinkston (VF : Léo Lebevillan).
Rez : Robert Vito (VF : Lazare Herson-Macarel).
Francis : Bobby Edner (VF : Alexandre Bouche).
Cesca Giggles : Salma Hayek (VF : Anneliese Fromont de Vitis).
Donnagon Giggles : Mike Judge (VF : Jean-Philippe Puymartin).
Gregorio Cortez : Antonio Banderas (VF : Thibault de Montalembert).
Ingrid Cortez : Carla Gugino (VF : Odile Cohen).
Président Devlin : George Clooney (VF : Patrick Noérie).
Romero : Steve Buscemi (VF : Laurent Rey).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Spy Kids 3 : Mission 3D est la suite de Spy Kids et de Spy Kids 2 : espions en herbe.

image spy kids 3 mission 3d game over disney dimension

Sylverster Stallone a accepté de tourner dans le films sous les conseils de ses enfants.

Le tournage s’est déroulé au Texas.

Notre critique de Spy Kids 3 : Mission 3D.

Troisième opus qui va surfer sur une nouvelle technologie : la 3D.

image spy kids 3 mission 3d game over disney dimension

Certes, le cinéma en relief existait déjà depuis un moment mais Spy Kids 3 : Mission 3D en use et abuse. Afin d’en faire quelque chose de grand spectacle, quoi de mieux que de tout miser sur le virtuel. Pour plaire en plus aux plus jeunes, l’histoire se déroule dans un jeu vidéo. Ainsi, le héros/joueur va devoir traverser différents niveaux reprenant les codes du genre : la course de voitures, le combat, le jeu de plateforme… Le tout pour sauver sa soeur. Car oui, Carmen n’apparaît que dans la dernière partie du film.

image spy kids 3 mission 3d game over disney dimension

On va donc être centré sur Juni tout du long, ce qui n’était pas le meilleur des choix. Il ne faut donc pas s’attendre à une histoire captivante mais on reconnait un certain effort pour rendre le tout amusant. Dommage qu’on part un peu dans la conquête du monde par Toy Master, ça fait un peu beaucoup cliché. Encore une fois dans la franchise, le film n’offre aucune émotion et est juste là pour divertir. Le pire revient à sa conclusion bâclée en deux temps trois mouvements.

image spy kids 3 mission 3d game over disney dimension

Juni en héros mais acteur toujours aussi peu convaincant. On le voit quand même plus héroïque mais par moment aussi un peu trop prétentieux. À ses côtés, d’autres joueurs qui ne sont pas des plus charismatiques. On retrouve également le grand-père en mode super-héros ici mais il ne sert qu’à donner de sages paroles au bon moment. Comme adversaire, Toy Master n’est pas des plus sensationnels et son interprète n’est autre que Sylvester Stallone qui prouve encore une fois que la comédie ce n’est pas pour lui (honte complète quand il incarne trois autres personnages de manière pathétique). Carmen apparaît tardivement mais arrive à vite s’imposer à l’écran. Ce n’est qu’à la fin du film qu’on retrouve tous les personnages des métrages précédents dans un rôle plus qu’anecdotique car la grande bataille est très vite réglée. Enfin, les apparitions succinctes de George Clooney, de Salma Hayek et d’Elijah Wood sont plus là pour faire plaisir au réalisateur.

image spy kids 3 mission 3d game over disney dimension

Un réalisateur qui s’est aussi fait plaisir dans la mise en scène. 90% du film se déroulent dans des décors virtuels. De quoi faire virevolter la caméra, faire des angles de vues plus dynamiques et surtout permettre de faire des actions beaucoup plus folles. Alors oui, on en prend plein les yeux. Surtout que l’ajout de la 3D est mis à profit avec de nombreuses choses sortant de l’écran pour nous sauter au visage. Sauf que la plupart du temps, on sent que c’est fait exprès et qu’il n’y a pas une réelle volonté artistique derrière.

De plus, c’était déjà un défaut des deux premiers films mais ici c’est encore plus poussé à l’excès. Les effets visuels sont vraiment trop voyant et même bâclés sur certains plans. Quand au fait d’avoir mis des armures virtuels sur les acteurs dans certaines scènes, cela sonne encore plus faux.

image spy kids 3 mission 3d game over disney dimension

Spy Kids 3 : Mission 3D a tenté quelque chose et propose du spectacle sans non plus briller. On retiendra surtout le générique de fin avec les coulisses du tournage ainsi que les auditions des deux rôles principaux quand ils étaient petits.

La note de Fabien

En bref

Bon divertissement mais sans plus.

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

banniere-dp-vers-dlp

Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.