CinémaSoul.

Soul.

affiche poster soul pixar disney

Réalisateur : Pete Docter.
Scénariste : Pete Docter, Mike Jones et Kemp Powers.
Productrice : Dana Murray.
Compositeur : Trent Reznor et Atticus Ross.
Société de production : Pixar Animation Studios.
Distributeur : Disney+.
Sortie USA : 25 décembre 2020.
Sortie française : 25 décembre 2020.
Titre original : Soul.
Durée : 1h40.
Budget : Inconnu.

Résumé.

Passionné de jazz et allant jouer avec son idole, Joe Gardner meurt. Son âme se retrouve dans le Grand Avant, où il fait la rencontre de 22, une âme qui déteste les humains.

Achats.

Casting.

Joe Gardner : Jamie Foxx (VF : Omar Sy).
22 : Tina Fey (VF : Camille Cottin).
Van de Lune : Graham Norton (VF : Ramzy Bedia).
Terry : Rachel House (VF : Michèle Bardollet).
Curly : Questlove (VF : Diouc Koma).
Libba Gardner : Phylicia Rashād (VF : Sophie Deschaumes).
Dorothea Williams : Angela Bassett (VF : Virginie Émane).

En savoir plus.

Soul est annoncé en juin 2019 pour une sortie en 2020.

image soul pixar disney

Le film devait sortir initialement le 19 juin 2020 mais suite à la pandémie mondiale, il fut repoussé au 20 novembre 2020. En octobre 2020, le film est annoncé sur Disney+ pour les fêtes de Noël.

Notre critique de Soul.

L’arrivée d’un film Pixar est toujours un événement cinématographique en soi. Sauf que pour 2020, il est destiné à Disney+.

image soul pixar disney

On le sait, les studios à la lampe sont connus pour leur narration à travers des histoires originales. Soul ne déroge pas à cette règle et il faut le reconnaître, le scénario est extrêmement original. On alterne entre le monde réel et le monde des âmes. On découvre ainsi là où veut en venir le film : qu’est-ce qui nous fait vivre ? Non pas des raisons biologiques mais bien la dimension psychique. Est-ce une passion ? Un élément spécifique ? Un mode de vie particulier ? Après avoir explorer les émotions dans Vice-Versa, l’histoire aborde cette fois-ci la personnalité. Qu’est-ce qui fait de nous, nous ?

À ce petit jeu, le film tient ses promesses en abordant différents sujets et en permettant de se questionner soi-même sur le sujet. Cependant, l’idée est vraiment excellente mais il manque le petit quelque chose : les émotions. En effet, le long-métrage n’arrive pas à jouer sur la corde sensible, sur la joie ou la tristesse. Là où les studios sont percutants, ils semblent ici s’être relâché. Il y a certes de belles scènes mais pas celles qui vont marquer les esprits ou vous faire verser une larme.

Quant à l’humour, présent chez Pixar de manière plus ou moins discrète, il est toujours au rendez-vous à travers quelques scènes mais ce n’est pas ce qu’on retiendra le plus. On s’amuse par moment mais pas de quoi rire. On note quand même que le film apporte une bouffée d’oxygène, particulièrement dans sa dernière partie, ou presque. Là où on voulait que ça finisse en apothéose avec l’ultime note, on est déçu de la dernière scène qui se veut trop simple et presque caricaturale. On reste sur notre faim.

image soul disney pixar

On le sait, quand on voit un film de Pixar, on s’attend aussi à avoir une claque visuelle. Préparez-vous à soigner votre joue car c’est le cas. Le monde réel tout d’abord est photoréaliste. C’est magnifique à voir, ça fourmille de détails, l’immersion est complète et en plus c’est varié. Les rues de New York sont pleines de vie, le quartier de Joe reflète bien les célèbres quartiers de la ville, les boutiques ont un vrai charme. De ce côté là, rien à redire et on a envie de se balader également avec Joe. Les personnages ont le style propre des studios et c’est agréable.

Venons en maintenant au monde des âmes. C’est très étrange et épuré. Ce n’est pas quelque chose de superbement grandiose à voir. Il y a un côté léger et onirique sans trop en faire. Si les âmes sont vraiment mignonnes, les “gardiens” sont très filiformes. Le côté abstrait de ce qu’ils représentent garde sa part dans leur design. On s’attendait à un peu plus de côté loufoque mais le résultat reste correct.

image soul pixar disney

Soul a droit à son lot de deux personnages principaux. Joe est attachant, passionné par la musique mais une passion si dévorante qu’elle lui fait délaisser le reste de la vie. C’est une saine obsession dans un sens mais pas forcément de quoi compléter son existence. À ses côtés, nous avons 22, l’âme rebelle qui refuse de s’incarner dans un humain. C’est forcément le personnage qui va avoir la plus grande évolution. Amusante, touchante, nous permettant de découvrir la vie sous un nouvel aspect. Un regard neuf sur des choses simples. Leur relation est excellente et propose une très bonne alchimie. Les quelques personnages secondaires sont intéressants mais que ce soit du côté des humains ou des âmes, pas de quoi s’y attarder vraiment.

image soul pixar disney

Pete Docter reprend la barre d’un long-métrage et ça fait plaisir à voir. La réalisation est excellente et on sent tout l’étendue de son talent. Le rythme est parfait et on ne voit pas le temps défiler. Il y a quand même le risque de la comparaison avec Vice-Versa, tant le concept s’y rapproche : l’alternance entre deux mondes. Bien que cette fois-ci, l’un n’influe pas directement sur l’autre. Quant à la bande originale, rien de bien sensationnelle tant elle est discrète qu’on ne s’en rend pas trop compte. En revanche, lorsqu’il y a du jazz, là ça prend toute sa saveur. Qu’on n’aime ou non le genre, ça reste des scènes qui sortent un peu du lot.

image soul pixar disney

Soul est un très bon film mais n’est pas le meilleur de Pixar. Son originalité est sa force mais son manque d’émotions est sa principale faiblesse.

La note de Fabien

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

Vous pourriez être intéressés par ces articles