Santa Evita.

La note de Fabien
affiche poster santa evita

Créateur : Inconnu.
Réalisateur : Rodrigo García et Alejandro Maci.
Scénariste : Willy Van Broock.
Producteur : Leonardo Aranguibel, Fernando Barbosa, Betina Brewda, Gustavo Neistat, Mariana Pérez et Patricio Rabuffetti.
Compositeur : Federico Jusid.
Société de production : Buena Vista Original Productions, Non Stop, Star Original Productions et Ventanarosa Productions.
Distributeur : Disney+.
Première diffusion argentine : 26 juillet 2022.
Première diffusion USA : 26 juillet 2022.
Première diffusion française : 26 juillet 2022.
Période : 2022.
Titre original : Santa Evita.
Durée moyenne d’un épisode : 40min.
Nombre de saisons : 1 saison.
Nombre d’épisodes : 7 épisodes.

Résumé.

Décédée en 1952 à l’âge de 33 ans, Eva Perón a marqué la politique argentine. Son corps doit être préservé et va traverser les années car même dans la mort, elle est redoutée par ses opposants.

Casting.

Eva Perón : Natalia Oreiro (VF : Laurence Dourlens).
Juan Domingo Perón : Darío Grandinetti (VF : Féodor Atkine).
Mariano Vázquez : Diego Velázquez (VF : Jérémie Covillault).
Lieutenant Colonel Carlos Eugenio de Moori Koenig : Ernesto Alterio (VF : Boris Rehlinger).
Galarza : Damián Canduci (VF : Guillaume Bourboulon).
Aldo Cifuentes : Iván Moschner (VF : Jean-Loup Horwitz).

En savoir plus.

Santa Evita est adapté du roman du même nom de Tomas Eloy Martinez publié en 1995, tiré d’une histoire vraie.

image santa evita

Le tournage s’est déroulé de mars à août 2021 en Argentine.

Notre critique de Santa Evita.

Une figure marquante de la politique argentine qui aura eu un destin post mortem impressionnant, tel est l’objet de cette série.

image santa evita
image santa evita

On va donc suivre le parcours d’Eva Perón, de son combat politique à sa mort, en passant par ses réussites et ses obstacles. Mais cela va au-delà de la mort car on va suivre également ce qui est advenu de son corps, circulant afin d’être caché ou vénéré. C’est une histoire assez prenante qui montre bien l’histoire d’un pays et comment Eva Perón a réussi à basculer le pays avec des droits sociaux en plus et que les droits des femmes soit développé. Néanmoins, malgré une bonne écriture des épisodes, on regrette que cette série ne propose pas plus d’émotions tant c’est censé être intense. Il n’y a pas de scènes réellement percutantes qui permettent de rester dans les mémoires. C’est pourtant une bataille d’une femme valeureuse face à des politiciens refusant le changement mais on ne ressent pas assez les enjeux.

En revanche, il y a un très bon casting qui se veut convaincant. Natalia Oreiro, qui incarne « Evita », est excellente. Elle incarne une femme généreuse, proche du peuple, ne rentrant pas dans les cases établies et qui part dans un long combat mais elle va y parvenir. En parallèle, elle doit aussi gérer cette popularité grandissante, la jalousie de ses concurrents, le fait d’être rabaissé… On s’identifie facilement à elle. Dans les autres rôles, on retient le Président, mari d’Eva, qui la soutient mais sans trop s’impliquer pour autant ; puis il y a l’officier militaire, qui fait tout pour aider Evita mais qui n’est pas indifférent non plus, allant jusqu’à une vénération angoissante et malaisante ; enfin, le journaliste qui cherche à retrouver le corps d’Evita et qui doit mener l’enquête. Mais ce dernier n’est pas très développé malheureusement.

image santa evita
image santa evita

Étant donné qu’on suit une partie de la vie d’Evita, la réalisation mise sur le montage en parallèle entre les époques. On alterne ainsi entre le passé et l’ascension de l’héroïne principale, puis le parcours mouvementé de son corps après sa mort et enfin avec la temporalité du journaliste qui veut résoudre le puzzle. Cela donne un bon rythme et cela se marie vraiment bien sans être perdu. La musique joue aussi un très bon rôle pour imposer une ambiance réussie. On note aussi la très bonne utilisation des images d’archives à certains passages des épisodes et à ses conclusions permettant de mieux faire le lien entre ce qu’on vient de voir de manière « cinématographique » avec la réalité historique.

Santa Evita est une bonne série mais qui aurait mérité plus d’envergure.

La note de Fabien

ACTUALITÉS

SUIVEZ-NOUS

22,515FansJ'aime
997SuiveursSuivre
384SuiveursSuivre
Créateur : Inconnu.Réalisateur : Rodrigo García et Alejandro Maci.Scénariste : Willy Van Broock.Producteur : Leonardo Aranguibel, Fernando Barbosa, Betina Brewda, Gustavo Neistat, Mariana Pérez et Patricio Rabuffetti.Compositeur : Federico Jusid.Société de production : Buena Vista Original Productions, Non Stop, Star Original Productions et Ventanarosa Productions.Distributeur : Disney+.Première diffusion argentine : 26...Santa Evita.