Rushmore.

, par
Affiche Poster rushmore disney touchstone

Fiche technique.

Réalisateur : Wes Anderson.
Scénariste : Wes Anderson et Owen Wilson.
Producteurs : Barry Mendel et Paul Schiff.
Compositeur : Mark Mothersbaugh.
Société de production : Touchstone Pictures et American Empirical Pictures.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 11 décembre 1998.
Sortie française : 17 novembre 1999.
Titre original : Rushmore.
Durée : 1h33.
Budget : 9 millions de dollars.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 17,1 millions de dollars.
Entrées françaises : 4 562 entrées.

Résumé

Max Fisher est élève de l’école privée Rushmore mais il est peu enclin pour les études et ses notes stagnent. Il se passionne pour les différentes activités du campus dont la mise en scène au théâtre. Il tombe amoureux d’une de ses enseignantes.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale

>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting

Max Fischer : Jason Schwartzman (VF : Donald Reignoux).
Herman Blume : Bill Murray (VF : Richard Darbois).
Rosemary Cross : Olivia Williams (VF : Nathalie Régnier).
Bert Fischer : Seymour Cassel (VF : Jacques Richard).
Peter Flynn : Luke Wilson (VF : Pierre Tessier).
Nelson Guggenheim : Brian Cox (VF : Marc Cassot).
Dirk Calloway : Mason Gamble (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Wes Anderson et Owen Wilson ont eu l’idée de Rushmore en s’inspirant de leurs propres écoles auxquelles ils sont passées et en proposant ainsi leur propre version.

Le film devait être produit par New Line Cinema mais le studio n’était pas d’accord sur le budget.

Image rushmore disney touchstone

Noah Taylor a été envisagé pour le rôle de Max Fischer. Environ 1800 étudiants sont passés au casting pour incarner le rôle principal. Elijah Wood en a fait partie.

Pour le besoin d’une scène, Anderson avait besoin d’un hélicoptère et cela aurait coûté 75 000 dollars que Disney refusa de payer. Bill Murray donna un chèque en blanc à Anderson afin de s’acheter l’équipement nécessaire. La scène n’a cependant jamais été filmée.

Image rushmore disney touchstone

Notre critique de Rushmore.

Une comédie romantique, encore, mais avec un réalisateur qui a son style, ça peut être intéressant.

Image rushmore disney touchstone

Allons-y directement, Rushmore est très particulier. Déjà, le coup du triangle amoureux n’a rien de novateur. Encore plus lorsqu’il s’agit d’un élève amoureux de sa prof et de l’autre un adulte marié amoureux de cette même prof. A partir de là, déjà on sent que quelque chose ne va pas. Finalement, il ne se passe pas grand chose au point que c’est ennuyant. Surtout que ça se conclue sans vraiment de réussite, on est au même point qu’au départ. Puis qui dit triangle amoureux dit aussi conflit. Mise à part une séquence qui est assez amusante, le reste n’est que superficiel surtout que le conflit n’en est plus vraiment un. Résultat des courses, même si le film n’est pas mauvais, on en ressort avec un goût d’inachevé.

Image rushmore disney touchstone

Wes Anderson met pourtant son coeur à l’ouvrage pour proposer quelque chose de bien travaillé dans la réalisation. Le film est entrecoupé par des panneaux annonçant les mois qui défilent pour marquer encore plus le temps qui passe. Il offre à nouveau des compositions de l’image réfléchies et des cadrages dynamiques ou parfois surprenant. Cependant, son style ne permet pas de compenser le scénario.

Image rushmore disney touchstone

Rushmore se résume à trois personnages. A commencer par le héros incarné par Jason Schwartzman. Ce dernier interprète parfaitement son personnage mais c’est ce dernier justement qui est surprenant, en bien ou en mal. Tout dépend du ressenti qu’on peut avoir. Max est à la fois très volontaire mais surtout sur tous les fronts pour se faire bien voir même si au fond de lui, c’est pour son plaisir. Il est également assez froid dans sa manière d’être, proposant très peu d’expressions faciales et pouvant ainsi le rendre insupportable à côtoyer. Puis nous avons Bill Murray, impeccable comme toujours mais qui est un personnage peu intéressant et qu’on ne pourrait pas vraiment définir car on en sait peu sur lui. Pour terminer, nous avons Olivia Williams, très juste, qui incarne l’enseignante de Max. Elle est assez intéressante car dans une situation doublement délicate mais elle aussi, on n’a du mal à s’attacher à ce qu’elle représente.

Image rushmore disney touchstone

La bande originale détonne par ses chansons rock qui donnent du rythme à un film qui parfois en a bien besoin. Elles sont suffisamment entraînantes pour qu’on tente de se replonger dans le film. Un point positif et qui est musicalement réussie.

Rushmore, c’est le genre de film qu’on adore ou qu’on n’adhère pas, il ne semble pas vraiment proposer de milieu. Pour notre part, on n’accroche pas car arrivé au générique de fin, on cherche encore à comprendre où l’histoire devait aller.