Robots.

ACTUALITÉS



La note de Fabien
affiche poster robots disney blue sky

Réalisateur : Chris Wedge et Carlos Saldanha.
Scénariste : Lowell Ganz et Babaloo Mandel.
Producteur : Inconnu.
Compositeur : John Powell.
Société de production : 20th Century Fox Animation et Blue Sky Studios.
Distributeur : 20th Century Fox.
Sortie USA : 11 mars 2005.
Sortie française : 6 avril 2005.
Titre original : Robots.
Durée : 1h30.
Budget : 75 millions de dollars.
Recette mondiale : 265,5 millions de dollars.
Recette USA : 128,2 millions de dollars.
Entrées françaises : 1 121 929 entrées.

Résumé.

À Robotville, les robots jugés obsolètes sont destinés à la destruction au profit de robots plus modernes. Rodney s’y oppose.

Achats.

Casting.

Rodney Copperbottom : Ewan McGregor (VF : Vincent Cassel).
Fender : Robin Williams (VF : Élie Semoun).
Cappy : Halle Berry (VF : Monica Bellucci).
Bigweld : Mel Brooks (VF : Jean Rochefort).
Piper : Amanda Bynes (VF : Virginie Efira).
Monsieur Copperbottom : Stanley Tucci (VF : Jean-Philippe Puymartin).
Madame Copperbottom : Dianne Wiest (VF : Emmanuelle Bondeville).
Ratchet : Greg Kinnear (VF : Édouard Baer).
Tim le gardien : Paul Giamatti (VF : Laurent Morteau).
Madame Gasket : Jim Broadbent (VF : Roger Carel).

En savoir plus.

Le projet débute en 2000.

Robots est le premier film a diffusé la bande-annonce de Star Wars: Épisode III – La revanche des Sith. Des fans de la franchise payait un ticket de cinéma juste pour pouvoir voir la bande-annonce et quitter la salle après.

image robots disney blue sky

Seth MacFarlane, Billy Crystal, Bruce Willis et Danny DeVito ont été envisagés pour le rôle de Fender ; Matthew McConaughey et Ryan Reynolds pour celui de Rodney ; Alec Baldwin et Steve Buscemi pour celui de Ratchet.

Notre critique de Robots.

Une histoire centrée que sur des robots, ça peut donner un univers assez riche.

image robots disney blue sky

Alors… d’un point de vue univers, c’est riche oui. On prend plaisir à voir toutes les références plus ou moins cachées sur la robotique et notre vie humaine version robot. Mais ça s’arrête là. En effet, l’intrigue est vraiment destinée aux jeunes enfants uniquement. Le film n’ose pas approfondir plus sa base de recycler le vieux obsolète par du neuf renouvelable, qui aurait pu toucher un public plus grand. Manquant d’émotions, on a plutôt droit à de l’humour bas de gamme qui ne fera pas beaucoup rire. Le scénario reste donc bien classique et sans saveur.

On a donc quelques personnages mais aucun d’eux n’est vraiment attachant. Même le héros principal, Rodney, manque de charisme malgré ses bons sentiments. Son acolyte Fender est là pour le côté comique mais ça en devient trop exaspérant. Concernant les personnages secondaires, c’est encore pire tant ils sont survolés qu’on n’a même pas le temps de vraiment retenir leur prénom. Les antagonistes n’ont rien d’exceptionnel et ne sont pas effrayants du tout.

image robots disney blue sky

Il y a également un souci dans la réalisation. Plusieurs séquences tirent beaucoup trop en longueur sans de vrais intérêts si ce n’est sans doute vouloir montrer un savoir faire technique mais qui donne plutôt l’effet inverse. Les graphismes sont d’ailleurs par moment inégaux. Les robots et le rendu métal sont bien faits mais certains décors manquent de finesse, créant un contraste un peu trop prononcé. La bande originale reflète également cet état d’esprit avec des chansons très rock qui semblent être là pour se donner un style dynamique mais qui fait plutôt tâche vu l’ensemble.

image robots disney blue sky

Robots plaira aux jeunes enfants mais ne laissera pas un souvenir impérissable.

La note de Fabien
banniere-dp-vers-dlp