Rien à perdre.

, par
Affiche Poster rien perdre nothing lose disney touchstone

Fiche technique.

Réalisateur : Steve Oedekerk.
Scénariste : Steve Oedekerk.
Producteurs : Martin Bregman, Michael Bregman et Dan Jinks.
Compositeur : Robert Folk.
Société de production : Touchstone Pictures.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 18 juillet 1997.
Sortie française : 19 novembre 1997.
Titre original : Nothing to Lose.
Durée : 1h38.
Budget : 25 millions de dollars.
Recette mondiale : 65,4 millions de dollars.
Recette USA : 44,4 millions de dollars.
Entrées françaises : 96 000 entrées.

Résumé

Nick Beam rentre un soir chez lui et découvre sa femme en train de le tromper avec son directeur. Il repart de chez lui en colère et se fait braquer par un criminel. Au lieu d’être impressionné, il capture son agresseur et cherche à se venger de sa femme.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale

>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting

Nick Beam : Tim Robbins (VF: Emmanuel Jacomy).
Terrence Paul Davidson : Martin Lawrence (VF: Pascal Légitimus).
Charlie Dunt : Giancarlo Esposito (VF : Greg Germain).
David Lanlow : John C. McGinley (VF : Inconnue).
Ann Beam : Kelly Preston (VF : Dominique Westberg).
Danielle : Rebecca Gayheart (VF : Inconnue).
Phillip Barrow : Michael McKean (VF : Philippe Catoire).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Alors que Rien à perdre ne dure que 1h38, le nom du criminel n’est connu qu’à la cinquantième minute du film.

Image rien perdre nothing lose disney touchstone

Le tournage s’est déroulé en Californie et au New Jersey.

Notre critique de Rien à perdre.

Une comédie, une de plus, à voir ce que ça donne.

Image rien perdre nothing lose disney touchstone

Et bien c’est une bonne surprise. Le principe d’une comédie c’est de faire rire et Rien à perdre réussit à plusieurs moments du film. L’histoire est vraiment sympathique avec son lot de péripéties amusantes sans tomber dans de l’humour bas de gamme. Le mieux, c’est la dernière partie du film avec un retournement de situation qui casse les codes habituels.

Le film est surtout réussit grâce à son duo d’acteurs. Tim Robbins et Martin Lawrence sont parfaits dans leur rôle. Même si le début de Rien à perdre les présente comme deux opposés, avec d’un côté l’homme qui a réussit et qui sa vie posée, de l’autre le malfrat sans travail, petit à petit on découvre qu’ils ne sont pas si différents. Le personnage incarné par Lawrence est le plus attachant car il n’est pas malfrat sans raisons et il a un cœur plus gros qu’on ne veut bien le penser.

Image rien perdre nothing lose disney touchstone

La réalisation est vraiment réussie à son tour. La partie road trip offre de belles vues sur le paysage américain et le film est vraiment bien rythmé et captive du début à la fin. La bande originale est également soignée avec une très belle partition de Robert Folk, accompagnée de différentes chansons d’artistes qui collent bien aux scènes.

Rien à perdre est, vous l’aurez compris pour l’avoir répété, une réussite !